.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 Un cadavre exquis !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Calypso Teach


Mes Personnages

Date d'inscription : 01/01/2015
Messages : 118

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Dim 31 Mai 2015 - 17:36

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut trainé par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gribouille


Mes Personnages

Date d'inscription : 31/12/2014
Messages : 80

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Lun 1 Juin 2015 - 13:12

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut trainé par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la macarena. Le pirate se dit...

_________________
« Pour aller quelque part, en général, le plus simple est de partir de là où on veut aller. »
Principe Shadok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calypso Teach


Mes Personnages

Date d'inscription : 01/01/2015
Messages : 118

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Mer 3 Juin 2015 - 19:01

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut trainé par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Umbrella


Mes Personnages

Date d'inscription : 28/07/2015
Messages : 37

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Sam 25 Juin 2016 - 9:40

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut trainé par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 398

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Sam 25 Juin 2016 - 10:10

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un... morceau de vaisseau spatial, il avait du ce scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant.... les fruits prit de panique sautèrent sur le ventre du pirate tel un …...........

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siana


Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 202

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Mar 19 Juil 2016 - 10:04

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow


Mes Personnages

Date d'inscription : 01/07/2016
Messages : 47

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Ven 22 Juil 2016 - 20:52

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra..............

_________________
Shadow............. le chat d'eau !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 78

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Ven 12 Aoû 2016 - 16:41

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, [...]

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Moon Light


Mes Personnages

Date d'inscription : 08/07/2016
Messages : 38

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Ven 12 Aoû 2016 - 21:05

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow


Mes Personnages

Date d'inscription : 01/07/2016
Messages : 47

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Mar 16 Aoû 2016 - 15:48

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine voit le fruit sur son écran et.......

_________________
Shadow............. le chat d'eau !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 78

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Mer 17 Aoû 2016 - 12:43

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine vit le fruit sur son écran et fit immédiatement un rapport déclarant qu'une banane venait de faire la traversée Terre-Lune en pétant, et ce bien plus rapidement qu'une de leurs navettes. En apprenant cette nouvelle formidable et parfaitement crédible, le président des USA...

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maryy
Guide et Correctrice

Mes Personnages

Date d'inscription : 23/08/2014
Messages : 213

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Mar 23 Aoû 2016 - 15:30

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine vit le fruit sur son écran et fit immédiatement un rapport déclarant qu'une banane venait de faire la traversée Terre-Lune en pétant, et ce bien plus rapidement qu'une de leurs navettes. En apprenant cette nouvelle formidable et parfaitement crédible, le président des USA décida de manger un bananas split, et appela la cuisine pour en commander une.
Malheureusement, il se trompa de téléphone et décrocha le célèbre téléphone rouge. Immédiatement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow


Mes Personnages

Date d'inscription : 01/07/2016
Messages : 47

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Mar 27 Sep 2016 - 22:58

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine vit le fruit sur son écran et fit immédiatement un rapport déclarant qu'une banane venait de faire la traversée Terre-Lune en pétant, et ce bien plus rapidement qu'une de leurs navettes. En apprenant cette nouvelle formidable et parfaitement crédible, le président des USA décida de manger un bananas split, et appela la cuisine pour en commander une.
Malheureusement, il se trompa de téléphone et décrocha le célèbre téléphone rouge. Immédiatement les trappes des missiles nucléaires s'ouvrent mais à la place des missiles autre chose sortit. Il s'agissait d'énorme.....

_________________
Shadow............. le chat d'eau !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siana


Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 202

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Lun 10 Oct 2016 - 21:14

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine vit le fruit sur son écran et fit immédiatement un rapport déclarant qu'une banane venait de faire la traversée Terre-Lune en pétant, et ce bien plus rapidement qu'une de leurs navettes. En apprenant cette nouvelle formidable et parfaitement crédible, le président des USA décida de manger un bananas split, et appela la cuisine pour en commander une.
Malheureusement, il se trompa de téléphone et décrocha le célèbre téléphone rouge. Immédiatement les trappes des missiles nucléaires s'ouvrent mais à la place des missiles autre chose sortit. Il s'agissait d'énormes boules de chewing-gum colorées qui s'envolèrent dans le ciel et qui filèrent en direction de...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 398

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Lun 10 Oct 2016 - 21:51

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine vit le fruit sur son écran et fit immédiatement un rapport déclarant qu'une banane venait de faire la traversée Terre-Lune en pétant, et ce bien plus rapidement qu'une de leurs navettes. En apprenant cette nouvelle formidable et parfaitement crédible, le président des USA décida de manger un bananas split, et appela la cuisine pour en commander une.
Malheureusement, il se trompa de téléphone et décrocha le célèbre téléphone rouge. Immédiatement les trappes des missiles nucléaires s'ouvrent mais à la place des missiles autre chose sortit. Il s'agissait d'énormes boules de chewing-gum colorées qui s'envolèrent dans le ciel et qui filèrent en direction de...
la table volante qui servait de piste d’atterrissage...... pour ....

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Moon Light


Mes Personnages

Date d'inscription : 08/07/2016
Messages : 38

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Lun 17 Oct 2016 - 22:32

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine vit le fruit sur son écran et fit immédiatement un rapport déclarant qu'une banane venait de faire la traversée Terre-Lune en pétant, et ce bien plus rapidement qu'une de leurs navettes. En apprenant cette nouvelle formidable et parfaitement crédible, le président des USA décida de manger un bananas split, et appela la cuisine pour en commander une.
Malheureusement, il se trompa de téléphone et décrocha le célèbre téléphone rouge. Immédiatement les trappes des missiles nucléaires s'ouvrent mais à la place des missiles autre chose sortit. Il s'agissait d'énormes boules de chewing-gum colorées qui s'envolèrent dans le ciel et qui filèrent en direction de la table volante qui servait de piste d’atterrissage pour grenouilles et crapotos. Les bulles foncèrent vers la piste d'atterrissage quand une bourrasque les fit dévier et elles allèrent vers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maryy
Guide et Correctrice

Mes Personnages

Date d'inscription : 23/08/2014
Messages : 213

MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   Mer 19 Oct 2016 - 17:27

Il était une fois, un pirate qui sirotait du rhum en cachette quand tout à coup un lapin blanc surgit de nulle part et lui demanda :

- Mais, que fais-tu là. Ne vois-tu pas que cela est risqué pour toi !

- Risqué ?

Le pirate regarda autour de lui et vit qu'il était entouré de tulipes carnivore géantes qui s’apprêtaient à l’engloutir. Le pirate sortit son épée et tenta de la hacher menu. Ivre, il trébucha à travers un hublot et tomba à la mer au milieu d'un groupe de verrues indépendantes. Il était à présent prit dans une manifestation contre les poulpes laineux, responsables selon de nombreuses espèces marines de l'affaissement des fonds marins.
Fonds marins dont notre pirate ivre se rapprochait rapidement, jusqu'à ce qu'une sirène l'attrape et l'abandonne à son sort sur la plage d'une île déserte... pas si déserte ! Derrière le pirate... un marsupilami fit son apparition, le pirate le regarda d'un drôle d'air quand tout à coup... il se mit à sauté tout autour de lui en criant:

-Houba, Houba ...... Houba......

Le marsupilami traversa la plage en courant, suivit par Alan Parish, lui-même poursuivit par le chasseur Van Pelt qui, en voyant le pirate, l'animal jaune à pois noirs offrit un superbe voyage au visiteur du côté de Bamako grâce à un formidable coup de poing - à moins qu'il se fût agit d'un coup de queue, difficile de le déterminer... Le pirate, sonné et volant dans les airs jusqu'à sa future destination.

Le vol plané le fit s'évanouir. Une délicieuse odeur de grillade lui fit ouvrir les yeux. Horreur ! A son réveil, il remarqua qu'il était sur une île de... pygmée cannibale. Cette population avait profité, de la sieste imposée par le marsupilami pour le saucissonner et le mettre en grillade pour le dîner. Le pauvre pirate avait beau se débattre pour se dégager, mais cela était peine perdue. Déjà une odeur de brûlé commençait a se faire ressentir. Mais à ce moment une bande d'Ewoks, menés par un robot blanc qui ressemblait à une poubelle, attaqua le camps des pygmées et libéra le pirate. Celui-ci se releva alors douloureusement et remarqua que sa barbichette avait cramé ! Le robot blanc ordonna à sa bande d'Ewoks de le jeter, encore ligoté, dans la soute de leur vaisseau spatial pour le mettre en vente au marché intergalactique des choses étranges. Dans la soute, le pirate rencontra Le Doc, qui avait manifestement eu quelques soucis avec sa Dolorean, et qui essayait de récupérer des pièces sur les robots traînant dans la soute pour la réparer.
Il demanda alors au pirate si celui-ci voudrait bien lui passer la clef à molette qui se trouvait à ses pied. Le pirate s’exécuta et assomma accidentellement le Doc quand il la lui lança. A ce moment, le vaisseau se posa. Le pirate regarda par le hublot de la soute du vaisseau spatial et vit qu'il était maintenant sur une planète peuplée de fruits vivants ! Les fruits se précipitèrent sur le pirate qui prit peur et se barra en courant et en hurlant avant de se faire heurter, derrière le genoux, par une noix de coco qu'une banane avait catapultée...

-Banzaiiiiiiiii, sus à l’envahisseur ! hurla la banane.

Le pauvre pirate chuta face contre terre, bouffant au passage quelque kilo de sable puis il fut traîné par les pieds jusqu'au repère des fruits tarés où ils menacèrent de le tailler en vinaigrette s'il ne leur apprenait pas à danser la Macarena. Le pirate se dit "why not" ! Il se mit alors à bouger son popotin comme personne sur la musique de la Macarena. Les fruits ouvrirent grand leurs yeux et leur bouche et vomirent. Le pirate voulu en profiter pour se cacher mais glissa sur la surface rendue glissante pour tomber sur un morceau de vaisseau spatial, il avait du se scratcher contre le premier palmier venu des siècles auparavant. Les fruits, pris de panique, sautèrent sur le ventre du pirate tels un groupe de fous en furie sur un trampoline. La poire rebondit tellement haut qu'elle s'envola jusque sur la lune. La haut, la poire rencontra le Bouddha chantant Fly Me To The Moon de Sinatra, en réalité une hallucination provoquée par le manque d'oxygène. Pour remédier à ce léger problème, la poire se met en position de décollage et lâcha un gros prout pour s'envoler vers la Terre. La poire décolla trèèèèèèèèèèèès loin mais pas assez pour revenir sur Terre. A la place, elle finit sur un satellite de la Nasa. L'agence spatiale américaine vit le fruit sur son écran et fit immédiatement un rapport déclarant qu'une banane venait de faire la traversée Terre-Lune en pétant, et ce bien plus rapidement qu'une de leurs navettes. En apprenant cette nouvelle formidable et parfaitement crédible, le président des USA décida de manger un bananas split, et appela la cuisine pour en commander une.
Malheureusement, il se trompa de téléphone et décrocha le célèbre téléphone rouge. Immédiatement les trappes des missiles nucléaires s'ouvrent mais à la place des missiles autre chose sortit. Il s'agissait d'énormes boules de chewing-gum colorées qui s'envolèrent dans le ciel et qui filèrent en direction de la table volante qui servait de piste d’atterrissage pour grenouilles et crapotos. Les bulles foncèrent vers la piste d'atterrissage quand une bourrasque les fit dévier et elles allèrent vers l'Etoile de la mort. Aussitôt, Dark Vador se leva et ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un cadavre exquis !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un cadavre exquis !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le cadavre exquis (version personnage d'anime)
» Cadavre exquis
» Cadavre exquis
» Cadavre exquis
» Cadavre exquis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Le bureau du Régisseur :: Entre joueurs :: Le coin HRP-