.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 [Annexe chapitre 1] Témoignage d'un Elyrien réfugié sur Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: [Annexe chapitre 1] Témoignage d'un Elyrien réfugié sur Terre   Dim 24 Aoû 2014 - 14:02

Importants : les informations qui vont suivre son destinées aux joueurs dont le PJ a été informé du contenu par Jules de Borgues ou par un PJ ayant été lui-même mis dans la confidence par Jules.



ANNEXE
Témoignage d'un Elyrien réfugié sur Terre


Dernière page des mémoires
de Glasck, fils de Borgues
« Elyr se trouve au cœur de la Constellation du cygne, parfois appelée la Croix du nord, de par la position en croix de ses étoiles, et située à environ 3000 années-lumière du système solaire. Elyr orbite autour d'une étoile binaire. Autrement dit, elle a deux soleils. L'un apporte une lumière rougeâtre, à cause de sa couleur rouge sang. L'autre est plus doux, de part sa lumière plus orangée. A ses soleils, s'ajoute une lune bleue. Autant dire que le ciel d'Elyr est magnifique !

Magnifique comme Elyr, dans ses 2 premiers milliards d'années de vie. Ma planète était proche de la Terre, naturellement parlant. La végétation et la faune y étaient luxuriantes, fascinantes même. L'eau était si pure et si belle qu'elle aurait fait pâlir de jalousie celle de la Planète Bleue.
La nature avait une place prépondérante dans la culture des créatures qui peuplaient la planète, des créatures humanoïdes primitives proches des reptiles terriens. La nature était même élevée au rang de divinité. Cependant, cette harmonie avec les éléments ne dura pas. Un groupe de pirates de l'espace, dont je faisais partie et dont je terrerai le nom, fit son arrivée. A notre tête : Elyrius, fils de Personne. Ce fut à ce moment précis que notre planète prit le nom qui est actuellement le sien.
Notre groupe de pirate venait d'une station spatiale refuge à notre population d'humanoïde sans planète, à la peau argentée et résistante. Trouver Elyr nous permit d'être élevé au rang de "Grands Sauveurs". Grands Sauveurs oui... mais à quel prix ? Le prix fut l'extermination complète de la population originelle d'Elyr. Mais ça, on s'était bien cachés de le dire aux nôtres. Et de toute façon, nos compatriotes ne s'étaient posés aucune question. Une planète neuve, bien plus belle que la notre, venait de leur être offerte. Elyr entrait dans la deuxième période de sa vie : celle qui annonçait la fin de sa paisible existence.

"Retrouvons une planète et recommençons comme avant ! Sans tirer réellement les conséquences de nos actes !"
Voila qui définissait bien la nouvelle population d'Elyr. La technologie prit le pas sur la nature, comme ce fut le cas sur notre ancienne planète. La guerre entre nos divers clans s'arrêta au profit du Gouvernement Unifié. Les populations s'étaient alliées contre les autres espèces. La guerre ne se faisait plus sur notre planète, mais sur celle des autres. Les Elyriens colonisent, capturent, élèvent, exploitent toutes les formes de vies pouvant permettre à la notre de vivre encore et toujours. Métaux, richesses, technologies, médecines, tout est récupéré, annexé et pillé. Notre Gouvernement Unifié est maintenant appelé l'Empire Elyrien. Et à sa tête, se trouve le Grand Maître Suprême : Elyrius lui-même.

Aujourd'hui, les temps ne sont plus ce qu'ils étaient.
La planète ressemble de plus en plus à celle qui nous avions détruit. Elyr prend peu à peu le visage de ma planète d'origine. La pollution et la fin des ressources naturelles sont de retour. L'eau n'est plus aussi pure qu'avant. La technologie est là pour répondre aux besoins. Mais est-ce bien suffisant ? Non... pas pour le Gouvernement de l'Empire Elyrien.
Elyrius est mort. Après des milliers d'année de règne (car il ne faut pas oublier que notre médecine a ses limites), c'est son dernier fils, issu de sa 88ième union, qui prit la tête de l'Empire Elyrien, après un siècle de gouvernement et de formation avec son père. Il se nomme Adam. Et de tous les fils du Grand Maître Suprême, il est celui qui ressemble le plus au Elyrius que j'ai connu lorsque nous étions pirates. Alors, ce n'est pas un enfant de chœur. Adam a poussé les pratiques de son père à son extrême. Maintenant, il ne colonise plus, il extermine et installe les siens. Oui, je dis les siens, car je ne me reconnais plus en ce peuple.

Quitter Elyr fut ma meilleure décision.
Arf... à l'origine, j'étais en voyage avec le même but que lors de mes précédentes missions : explorer, conquérir et assujettir. Mais quand je découvris la Terre, je vis pour la deuxième fois ce que j'avais vu lors de mon arrivée sur Elyr. La beauté de la nature. Cette Planète bleue était au prémisse de sa vie. Elle était à un stade que sa population appelle aujourd'hui l'Antiquité.
Quand je songeai à ce que Elyrius et son fils pouvaient faire à cette planète, je ne pus me résoudre à envoyer le signal de découverte. Ce que j'ai fais est simple : tuer mon équipage, couler mon vaisseau dans l'océan pacifique et m'installer parmi la population.
Au moment ou j'écris ces lignes, nous sommes en 1990. J'ai tenu tout ce temps grâce à un objet issu de la technologie d'Elyr. Mais voila... cette objet ne fonctionne plus et le temps reprend le dessus. Depuis les 4 dernières années, je prends 1 an en un mois. Mon corps n'a plus son éternelle jeunesse. Néanmoins, cette longue, très longue existence parmi les humains me permet de dire que les terriens ne sont pas plus sage que les Elyriens. Ho ! Ils ne sont pas pires ! C'est certain ! Mais pas plus juste pour autant. Des guerres, des exterminations, des malheurs, j'en ai vu passer. Toutefois, les humains retiennent mieux les leçons de l'Histoire que les Elyriens. Je vais bientôt mourir, entouré de ceux que je considère comme les miens : ma famille terrienne. Je vais partir oui, avec les souvenirs de plus d'un milliard d'année, le corps d'un vieillard de 90 ans, mais l'âme heureuse d'avoir trouvé des êtres vivants capable d'amour et de compassion. Heureuse d'avoir trouvée les siens.
Cependant, je ne pensais pas voir une dernière fois le vaisseau d'Adam. Je vais mourir en voyant au-dessus de Paris, ce que j'ai fui en me réfugiant ici. »

Dernière page des mémoires de Glasck, fils de Borgues (nom Elyrien),
aussi connu sous les noms de Benhu et Imhotep "celui qui vient en paix "
(de son arrivée sur Terre, sous le règne de Djéser jusqu'en 511)
et Robert de Borgues (de 511 à la fin de sa vie).

Propos rédigés par Jules de Borgues, petit-fils de Glasck, fils de Borgues.


Lettre de Glasck, fils de Borgues
à son dernier descendant
J'ignore si mes fautes d'Elyrien me seront pardonnées lorsque je rejoindrai le Seigneur. Mais je me permets tout de même de faire un souhait : Seigneur tout puissant, Hallah, Yahvé... quelque soit le nom qu'il faut vous donner... je vous en supplie, protégez les terriens de la folie des Elyriens. Ces êtres ne méritent pas de subir le sort que réserve Adam aux créatures habitant sur les planètes qu'il convoite. Les terriens sont une jeune civilisation, ils ont tant à apprendre. Et pour ce que j'ai vu et vois encore : ils apprennent bien et retiennent les leçons.

Ces mots s'adressent à tous les Terriens : Adam et les Elyriens ont leurs faiblesses. Cela peut vous semblez faux. Mais c'est pourtant la vérité. J'ignore comment les Elyriens ont évolué depuis mon départ d'Elyr. Mais comme chaque créature vivante et pensante, une faille se cache quelque part.

Mes derniers mots sont pour toi, mon petit Jules... Garde ces mémoires précieusement. Surtout la dernière page. Elle est une preuve de ce que Adam est capable de faire. Si je meurs avant qu'Adam ne commence sa machination, avant qu'il ne se fasse accepter pour mieux tuer... j'aimerai que tu retrouves mon vieux vaisseaux. Il est encore utilisable. Il est juste au fond de l'océan, dans une fosse sous-marine. L'eau de mer ne peut l'attaquer, ni s'y infiltrer. La pression ne lui fait rien. Prend-le et quitte la Terre avec la famille. Tu sauras le piloter. Après tout, tu es le petit-fils de Glasck, fils de Borgues, le pilote de capitaine Elyrius !

(c) CREDIT
Code : Siana
Background : space by ~tozzie sur Deviant art
Texte : Siana - Correction : Siana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Annexe chapitre 1] Témoignage d'un Elyrien réfugié sur Terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Témoignage d'un retraité..
» Annexe: L'OCP (Archives)
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Le couloir infini des univers :: Space Chronicles :: Space Chronicles - HRP :: Space Chronicles - Contexte et Background :: [Chapitre 1] 1990 - La Délégation Terre (contexte et background)-