.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 [Jour 06] Thé Zassagorien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: [Jour 06] Thé Zassagorien    Mar 21 Oct 2014 - 22:30

Deux jours plus tôt, Upsilon avait rencontré Jules de Borgues. Et par la même occasion, Sébastien Neuville. Elle n'avait pas prévu cette deuxième rencontre. Cependant, elle lui fut favorable. « Leur » aurait été plus juste. Mais Upsilon ne voyait pas Jules comme un associé. Il était plutôt un atout. Comme le disait son père, toutes personnes ou choses pouvaient aider à la destruction des Elyriens ne devait être considéré comme un allié ou un associé, mais plutôt comme un atout ou un instrument. Un bon pion sur l’échiquier de la vengeance.

Lors de leur rencontre dans le bar, Jules et Sébastien s'étaient bien trouvés. L'un avait les moyens financier et l'autre les informations géographiques. Upsilon, quant à elle, apportait le savoir. Les connaissances pour réactiver le vaisseau et le piloter au besoin. Ainsi que celles pour en déceler le moindre secret. Elle avait la conviction que le vaisseau renfermait des informations précieuses pour contrer Adam. Après tout, n'appartenait-il pas à un fugitif ? Glasck fils de Borgues avait fui Elyr, Elyrius, ses responsabilités.

Le rendez-vous avait été convenu le lendemain de leur rencontre. Mais un petit imprévu avait obligé Upsilon à reporter l'entretien. Elle avait dû conduire Élise à l'aéroport d'Alger, où deux hommes l'attendaient à la descente de leur avion pour en rencontrer un troisième. L’Israélienne était recherchée partout en France. Prendre l'avion à Paris n'était pas judicieux. Donc elle avait pris « Air Upsi ». Upsilon avait prévenu les deux hommes avec un message bref : « rendez-vous reporté de 24h ».

24h après la date et heure prévue, Upsilon était chez Sébastien. Elle s'était téléportée non loin de chez lui, dans un coin discret. Il lui avait demandé d'attendre qu'il soit seul. Elle le fit. Quand sa fiancée quitta le domicile, Upsilon entra chez Sébastien. Sans frapper ni sonner. Elle déboula dans son salon et, un large sourire aux lèvres, lui présenta le déphaseur.


- Promenade express !
S'exclama-t-elle en saisissant Sébastien par le bras. Vous pas oublier respirer durant voyage sinon vous avoir nausée.

L'air fut brassé dans le salon, créant comme une petite bourrasque et les deux associés disparurent pour réapparaître dans la cachette de Jules.


- Déphaseur obligatoire, navrée. Pas oublier respiration durant trajet !

Elle fit de même avec Jules, qui fut embarqué. Probablement contre son gré car ce genre de transport en commun n'avait pas semblé à son goût lors de son premier essai.

Cette fois-ci, Jules eut droit à une arrivée au bon endroit. A son premier test, Upsilon était arrivée dans les WC du bar. Là, elle avait programmé pour arriver dans un des salons de l'hôtel particulier de Coëtlogon, au n°3 de la Place Vendôme, où les Zassagoriens étaient hébergés. Gracieusement. Ou plutôt en échange du départ de la Délégation.

Spoiler:
 

- Bienvenue dans refuge Zassagorien.

Upsilon libéra Jules et Sébastien de son emprise, puis s'assit dans un des canapés, invitant les deux hommes à faire de même.

- Collation bientôt apportée. Sébastien, comment vous trouver voyage en déphaseur ? Jules... vous avoir apprécié cette fois ?


Dernière édition par Upsilon le Lun 17 Nov 2014 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Mer 22 Oct 2014 - 17:29

Sébastien s’était mis au travail.
Il fallait téléphoner et  poster en recommandé des masses de documents officiels afin d'obtenir le plus rapidement possible signatures, autorisations, accords, conditions de paiement, droits d’exclusivité, assurances, recommandations, dérogations, demandes de permis, récépissés, déclarations, attestations et formulaires en deux exemplaires quand ce n’était pas trois.
Sébastien s’était arrangé avec la secrétaire particulière de son père, Madame Breugnon, qui avait fait le nécessaire pour que tout soit facilité au fils Neuville, officiellement dans le cadre de la Fondation Jeunes Projets, le mécénat de SDN étant un élément phare pour le prestige de la société
Cela signifiait que tout lui arriverait en ordre impeccable, qu’il n’aurait qu’à signer les documents et en particulier, un chèque conséquent pour les oeuvres humanitaires de Madame Breugnon, elle-même incorruptible, chèque assorti d’une énorme boîte de chocolats pour le pool du secrétariat mis à contribution. Il tenait cependant à avoir un double du dossier pour ne pas se sentir tout à fait en dehors de l’affaire et pouvoir en parler avec sérieux au cas où Jules et Upsilon lui poseraient des questions.

Pour la partie plus cachée de l’aventure, Hisséo, la société nippone spécialisée dans les chantiers sous-marins, avait été contactée par son frère Eudes-Henry, trop content d’asseoir auprès de ses amis japonais son prestige de Neuville Sensei en se révélant comme un passionné d’archéologie sous-marine.  
Toute cette cascade administrative et tous ces prétextes plus ou moins faux faisaient à la fois bâiller d’ennui et s’amuser Sébastien se demandant si le PDG d’Hisséo se doutait que sa protection allait s’étendre sur une créature blond platiné, dotée d’un accent russe à faire pâlir le caviar, et sur un flegmatique hybride extra-terrestre qui n’avait pas cent balles en poche mais se disait héritier d’un vaisseau spatial. Il est vrai que depuis quelque temps, les soucoupes volantes ne faisaient plus rire personne.


Liselor venait de partir pour son cours et Sébastien, qui avait prévenu Epsilon N°6, s’attendait à la voir apparaître brusquement sous une colonne iridescente comme dans Star Trek. Il était plus intéressé qu’excité. Le souvenir de la première apparition du vaisseau élyrien dans le ciel de Paris  émoussait  par avance toute manifestation spectaculaire venue du cosmos. On savait qu’Ils étaient là. Les Ovnis étaient identifiés. Les rêves fous de la science-fiction étaient devenus l'ordinaire et chaotique réalité .

Sébastien avec son penchant à voir toujours l’aspect dérisoire ou simplement décalé des événements fut donc plutôt amusé quand la blonde Upsilon sortit brusquement de l’air ambiant, brandissant un petit appareil anodin, sans même ces petites lumières bleues défilant en signes mystérieux prometteurs de dangers et de merveilles. Il eut juste le temps de saisir son blouson, d’apprendre qu’il fallait ne pas oublier de respirer, ce qui lui parut étrange et le fit même se demander si le français approximatif de la dame ne l’avait pas trahi, et qu’elle avait voulu dire de ne pas oublier de ne pas respirer pendant le transpor, ce qui d'étrange devenait un conseil difficile à suivre.
Mais déjà le paisible bureau virait au tourbillon multicolore, au vortex vert glauque puis au maelström rouge et noir. L’apprenti capitaine Kirk essaya de ne respirer qu’à moitié pour faire la part des choses et se retrouva dans l’atelier de Grand- Père où Jules le regarda de l’air désabusé de celui qui va chez le dentiste en se disant que ça ne peut pas être pire que la première fois. Un tournevis chauffé au rouge  vrilla un instant entre ses oreilles, mais presque aussitôt, il reprit ses repères et respira profondément, soulagé et fier de cette expérience réussie.
Après avoir averti Jules de "ne pas oublier respiration", ce qui rejeta Sébastien dans les affres de l’indécision - s’agissait-il d’une respiration spéciale,nécessitant un entraînement, de celles qu’on pourrait malencontreusement oublier ? - la Zassagorienne, vraiment survoltée, cliqua aussitôt son déphaseur et le monde retourna au chaos originel si brusquement que le journaliste en eut le souffle coupé.


Il sortit du brouillard pour reconnaître immédiatement le grand salon de l’Hôtel de Coëtlogon, ce qui lui était facile puisqu’il habitait dans une dépendance de l’hôtel de Parabère, au no 20, de l’autre côté de la Place Vendôme et que par les grandes fenêtres solennellement drapées, il apercevait dans l’angle l’entrée peinte en bleu céruléen et conduisant, après la cour, à l’immeuble où il logeait grâce à  papa-maman.
Il se sentait de plus en plus nauséeux. Il avait finalement oublié de respirer et ce n’était pas agréable du tout. En plus, il aurait pu tout bonnement traverser la place à pied. Les cours de méditation transcendantale et les pratiques qi gong que sa mère lui avait imposés à sa sortie de cure se révélèrent cependant efficaces. Il surmonta assez vite son malaise et  commença à jauger la situation.
Finalement, Upsilon avait eu raison d’utiliser son déphaseur. Elle était recherchée et personne ne la voyait se déplacer, contacter ses relations, sinon aussitôt suspectes. Personne ne pouvait dire que Sébastien de Neuville, dit Neuville, était sorti de chez lui et encore moins où il était allé .
La voix d’Upsilon s’enquérant de l’état de ses passagers le sortit de sa réflexion et le ramena au prétexte quasi mondain de leur réunion. Il tut son malaise par politesse et répondit sur un ton  léger:


-C’est le voyage fantastique par excellence... on doit s’y habituer très vite.

Il laissa s’exprimer Jules. La tête lui tournait encore un peu mais il parvint néanmoins à remarquer à l’intention de son hôtesse :

- Ainsi, nous sommes presque voisins ! Vous êtes superbement logée...

Ce qui lui fit brusquement se demander pourquoi elle avait besoin qu’il sponsorise son ami Jules. Il ne savait rien des Zassagoriens, à part qu’ils étaient traités en esclaves par les Elyriens et pondaient des oeufs, ce qui entraînait des images mentales qu'il préférait ne pas développer en regardant l'anatomie fort séduisante de la blonde Upsilon.
Il était journaliste, le désir de savoir le poussait à questionner et à observer et il attaqua presque aussitôt :


-Puis-je vous demander comment une opposante à Adam et sa troupe de colonisateurs s’est-elle retrouvée à vivre dans un lieu si privilégié ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Mer 22 Oct 2014 - 18:02

La réunion improvisée dans le petit troquet avait été fructueuse et chacun était reparti de son côté, sans se retourner. Jules avait en poche de quoi tenir quelques temps et surtout un toit au-dessus de sa tête, si toutefois il réussissait à suivre les instructions de son nouvel associé. Le jeune homme préféra attendre la nuit pour arpenter les rues parisiennes afin de diminuer le risque d'être repéré. D'ailleurs, ce qu'il détestait le plus dans sa situation, c'était d'ignorer s'il avait été effectivement été reconnu lors de l'attentat versaillais et si un avis de recherche avait été publié à son encontre. Finalement, après une marche interminable et éprouvante pour les nerfs, Jules atteignit son objectif. Il récupéra les clés et poussa la lourde porte qui fermait l'accès au cabanon. L'unique pièce de la bâtisse était vaste et Jules ne fut pas tellement surpris qu'elle fut sous-évalué par Neuville qui devait être habitué à vivre dans de grands volumes. La poussière et le bazar omniprésent donnait à l'ensemble une atmosphère de vieux grenier. Malgré sa condition de semi-humain, Jules ne put faire autrement que s'effondrer de fatigue sur le premier « truc » qui pouvait faire office de lit, en l’occurrence un vieux fauteuil de velours vert, complètement crevé, qui devait avoir connu le siècle précédent, peut-être même l'Angleterre victorienne...

Le lendemain, Jules dut se résoudre à prendre le risque de mettre le nez dehors. Il attendit la soirée et l'obscurité pour appliquer le plan qu'il avait préparé dans la journée. L'hybride devait récupérer coûte que coûte les coordonnées du vaisseau, sous peine de tout faire tomber à l'eau. L'entreprise bien que périlleuse sur le principe, se déroula assez simplement. Jules pénétra dans l'immeuble qui abritait le garage de son père par une ouverture dans la cour intérieure qui donnait sur la cage d'escalier. Aucun bruit inhabituel ne perturba sa progression et rapidement, il put faire irruption dans le garage. En fouillant dans l'un des tiroirs de son bureau, il mit la main sur les notes de son grand-père et déguerpit aussi rapidement qu'il était venu. Ce ne fut seulement que lorsqu'il fit son retour dans sa planque que Jules comprit la sensation gênante qu'il avait ressenti en retournant chez lui : l'absence de son père.

Depuis son excursion, Jules n'avait pas osé ressortir. Il attendait qu'on vienne le chercher, comme il était prévu. Il n'avait rien trouvé de passionnant dans le cabanon et ne lui permit de faire passer le temps plus vite. Il tournait comme un lion en cage, pendant des minutes qui semblaient durer des heures et des qui semblaient durer une éternité. Le temps était interminablement interminable et le jeune hybride perdait toute patience, dans l'attente de plus en plus fantasmée qu'on vienne le chercher. Plus les heures tournaient, plus Jules commençait à croire que toute cette histoire était trop incroyable pour être vrai. Il ignorait s'il était tombé sur des gens qui ne jouaient pas dans la catégorie à laquelle ils disaient appartenir ou si Upsilon et Neuville avaient finalement jugé que l'apport de l'hybride était bien trop faible pour chercher à le recontacter. Et plus les minutes s'égrenaient, plus Jules s'enfermait dans cette certitude qu'il était dans une impasse. Il avait voulu jouer les héros, pour une fois, et il se trouvait désormais dans une cabane sombre et...

Ils étaient là. La zassagorienne et le fils à papa avaient apparu dans le petit local, comme si de rien n'était. Bien que leur dernière rencontre ne remontât qu'à deux jours, Jules eut l'impression que ces visages étaient inscrits dans sa mémoire depuis des temps immémoriaux. Upsilon s'excusa pour le moyen de déplacement employé mais Jules se contenta de hausser les épaules. Il était trop rassuré pour faire la fine bouche et exiger un voyage plus conventionnel. Ainsi, loin des préoccupations respiratoires qui minaient l'esprit de son « coéquipier », l'hybride effectua ce deuxième transfert assez aisément et aucune sensation désagréable n'accompagna son arrivée dans l'appartement fastueux où ils débarquèrent. Contrairement à Neuville, il n'était pas habitué à un tel décor. Il avait toujours vécu assez simplement malgré les facilités qu'auraient pu obtenir son grand-père, puis son père. Ainsi il ne put réprimer un sifflement d'admiration. Upsilon lui demanda s'il avait apprécié le voyage.


- J'aurai même apprécié un voyage en saut à l'élastique, du moment que je sortais de ce trou à rat.

Il se rendit compte un peu tard que ce trou à rat lui avait rendu un fier service et il se tourna vers Neuville.

- Désolé. Ça m'a bien aidé. J'ai pu faire ce que j'avais à faire.

Il lui lança un sourire amical et resta en retrait, observant les premiers échanges entre lui et la zassagorienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Mer 22 Oct 2014 - 18:05

Confortablement installée dans le canapé, Upsilon acquiesça à la remarque de Sébastien concernant le voyage en déphaseur temporel.

- Oui, très vite habitué à déphaseur. Lui être rapide. Mais pas toujours précis. Jules pouvoir confirmer. Parfois coordonnées géographique pas bien prises en compte et déphaseur nous transporter à quelques mètres de destination. Ça être rarement problématique. Mais parfois, arriver mauvais côté du mur possible. Dans bar, avec Jules, nous être apparus dans sanitaire plutôt que couloir des sanitaires. Odeur était pas agréable.

Une femme en tailleur apparut dans l'entrée du salon.

- Bonjour Messieurs, dit-elle en leur adressant un signe de tête. Mademoiselle Upsilon, monsieur Billy et votre père vous font savoir qu'ils ne pourront être présents pour votre entretient avec ces messieurs. Votre trouvaille est actuellement l'unique objet de leur attention.

- Affaire avec eux être mon affaire. Père vouloir juste les saluer mais lui faire ça prochaine fois.

- Bien mademoiselle. La collation arrive.

La femme tourna les talons et partit.

- Elle être Margot. Secrétaire de Billy Durand, chef Voix de la Liberté et propriétaire de logement de luxe pour Zassagorien. Lui très impatient de botter fesses Elyriennes. Nous être arrivé dans pays Russe durant période que vous appeler Guerre froide. Moi être seule à avoir physique terrien. Donc seule à avoir visité Russie. Moi avoir appris parler Russe tandis que Père et mes frères avoir appris langues Américaine et Française. Eux pas avoir accent, moi si car avoir appris français et anglais tardivement. Mais histoire accent pas intéressante. Si nous habiter ici et être bien logé, raison simple. Nous avoir accord avec Billy Durand. Nous logés nourris blanchis contre sauvegarde espèce humaine et planète Terre. Elyrien devoir partir grâce à nous. Zassagoriens avoir projet plus grand que départ de Délégation Terre. Nous vouloir la mort d'Adam. Lente et douloureuse serait une merveille mais nous pouvoir nous contenter de peu donc même mort rapide nous suffira. Mais Adam payer pour crimes. Vous avoir sur Terre une chose appelée crime contre humanité. Lui payer pour ce type de crime. Billy Durand très riche donc nous pouvoir loger dans appartement luxueux de hôtel particulier. Tout dernier étage, donc ici-même, caves et égouts être entièrement à nous. Pour loger et pour expérience ou expédition. Nous avoir aussi jet privé pour déplacement d'hommes de main humains. Zassagoriens préférer déplacement par Déphaseur. Plus rapide ! Voyage durer secondes seulement.


Upsilon cessa son monologue quand un plateau garnis de jolies pâtisseries et de thé fut apportée par une Zassagorienne aux écailles vertes.
Spoiler:
 
- Voici Sassera. Sœur à moi. Elle être Zassagorienne normale.

- Tu n'es pas anormal Upsi,
dit la Zassagorienne en posant le plateau sur la table basse. Je vais rester avec vous. Ce n'est pas tous les jours que je rencontre des humains nouveaux. Cela change du personnel et des membres de l'organisation de monsieur Durand.

Sassera s'assit à côté de sa sœur et dévisagea Jules et Sébastien.

- Tous les humains sont donc chevelus ?
S'étonna la Zassagorienne. Courts pour les hommes et longs pour les femmes semblent être les habitudes des humains. Je me trompe ?

Upsilon ne put s'empêcher de se pencher vers Jules et de lui murmurer que sa sœur était obsédée et attirée par la pilosité terrienne.

- Elle voler perruques à moi, dit-elle en riant. Mais perruque blonde platine être ma signature ! Elle faire de moi un mannequin russe. Facile pour incruster défilé mode.

Sassera versa du thé dans deux tasses et les proposa à leurs invités.

- Avant parler expédition sous-marine... Que vous vouloir que moi fasse. Vous laisser moi raconter vérités Zassagoriennes de mon choix ? Ou vous poser questions de votre choix sur Elyr, Zassagoriens et autre ?
Demanda Upsilon, qui ne perdit pas de temps pour entrer dans le vif du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Mer 22 Oct 2014 - 23:18


Débarrassé de son malaise, Sébastien apprécia  le décor mêlant avec goût des canapés contemporains à quelques meubles de style, sans doute des copies d'ancien assez réussies. Il s'y connaissait un peu  en matière de mobilier grâce à sa grand-mère maternelle qui le trouvant réceptif à l'art, l'avait souvent conduit assister à des ventes chez Drouot,  pour l'occuper disait-elle, mais surtout pour avoir une excuse de passer chez Ladurée et manger des macarons, alors que son médecin lui interdisait les sucreries. A ce souvenir, le journaliste prit conscience qu'il avait faim, très faim, d'une façon aussi brusque qu'inexplicable. Etait-ce une séquelle du transphasement ? Il chercha à s'en distraire en poursuivant son inspection des lieux. Le tout sentait l'appartement de luxe sans  trace de vie personnelle, aucun gadget mystérieux et pas d'écran à sinusoïdes colorées transmettant des signaux du fin fond du cosmos.
Un peu déçu de ce manquement au folklore intergalactique, Sébastien se dit qu'il avait quand même vécu l'expérience extraordinaire d'un transfert, certes sans téléporteur aussi spectaculaire que celui de Star Trek ou insolite comme le  TARDIS,  mais que Upsilon et son petit déphaseur de poche valait certainement Monsieur Spock et Docteur Who réunis..

La femme qui entra parlait sans accent et .ses paroles permirent d'apprendre  qu'on s'adressait à Upsilon en l'appelant mademoiselle, qu'elle avait un père et qu'il y avait aussi un "monsieur Billy", ce qui faisait un peu coiffeur de seconde zone, ou pire, car merlan et maquereau peuvent nager de concert. A moins que, si monsieur Billy était extra-terrestre, son nom se soit en fait écrit Bǐ Lỉh ou Bhiil'Hi. Le journaliste essayait à son habitude de prendre la situation du côté humoristique, mais en fait était très ému par ce qu'il expérimentait, même après que l'invasion élyrienne ait habitué les esprits à vivre l'incroyable au quotidien. En tout cas la nouvelle venue annonça l'arrivée d'une collation et Sébastien, que la fringale tenaillait, en saliva d'impatience.
Upsilon fournit alors quelques explications.
La dame s'appelait Margot, et  Bǐ Lỉh, Durand  ce qui faisait pencher les probabilités vers la graphie Billy. C'était le chef du groupe des agitateurs de la Voix de la Liberté. Il devait être fort riche puisqu'il possédait pignon sur place Vendôme et Billy Durand était certainement un nom de clandestinité.
Les questions se multipliaient dans l'esprit enfiévré  du journaliste. Comme il arrive souvent quand on commence à débrouiller les premiers aspects d'une situation complexe et énigmatique, les révélations de la Zassagorienne ouvraient autant d'interrogations qu'elles apportaient de réponses. Sébastien décida de les classer en deux catégories : la connaissance du peuple zassagorien et la stratégie de la Voix de la Liberté, dont il se méfiait car les attentats de  Versailles lui laissaient l'impression amère d'un certain cafouillage et de victimes inutiles. Il était pour la suppression rapide et efficace d'Adam et de sa clique si c'était le seul moyen de rendre à la terre son indépendance, mais les voir souffrir en plus lui apparaissait comme un supplément inutile et indigeste.
Quand Upsilon précisa que le groupe était maître d'un réseau dans les égouts, Sébastien se souvint des rumeurs qui couraient sur des crocodiles échappés du Jardin des Plantes et embusqués dans une galerie plus ou moins scellée du réseau souterrain. Il espéra fortement ne pas avoir à descendre dans ce repaire, non à cause des  sauriens, mais parce qu'il était légèrement claustrophobe et avait une crainte naturelle des eaux cachant des animaux, rats, serpents, crabes et anguilles. Ce n'était pas très  viril, mais rien que l'idée de devoir marcher dans de l'eau dont il ne voyait pas le fond le faisait frissonner. A ce moment entra une créature qui, bien qu'il se soit préparé à l'évènement, le laissa un instant  totalement sidéré. Mais la jeune femme portait un plateau chargé de la collation annoncée et la vue des petits gâteaux l'empêchèrent de trop fixer l'écailleuse anatomie vert pomme de la nouvelle venue.
Il lui fallut toute l'éducation des Neuville pour qu'il prenne délicatement un seul petit chou à la crème  et ne l'engloutisse pas voracement. La demoiselle s'appelait Sassera.  Sébastien trouva le prénom nettement plus zassagorien qu'Upsilon et apprécia qu'elle pose le plateau non loin de lui.
Il lui fit un sourire aimable quand elle exprima son désir de rester avec eux  puis elle s'intéressa avec une spontanéité presque naïve aux cheveux humains. Sébastien avait maintenant une brosse tout à fait acceptable et ne portait plus son bonnet que comme une sorte de marque de fabrique et aussi parce que Liselor trouvait que cette coiffure soulignait son aspect "nounours". Seb savait que ce qualificatif était pour la jeune femme l'expression pudique de sa tendresse. Il avait bien évidemment abandonné le couvre-chef plébéien pour venir chez Upsilon.  Les yeux étrangement lumineux de Sassera se fixaient avec insistance sur son crâne et ses trois quatre centimètres de poils drus et il craignit un instant qu'elle n'avançât la main pour apprécier leur texture. Mais elle porta ensuite ses regards sur les boucles blondes de Jules qui avait de très beaux cheveux. Rassuré, Sébastien s'adressa à Upsilon après que celle-ci ait ouvert la conversation :


-Pour moi, j'aimerais beaucoup que vous nous parliez librement de votre peuple, d'autant que nous ayant étudiés, vous êtes à même de préciser ce qui nous différencie. Cependant, j'aimerais aborder un sujet assez général nous concernant .

Sassera lui présenta le plateau, Sébastien s'empara d'un autre gâteau et l'avala prestement tandis que la Zassagorienne proposait du sucre et du lait pour le thé. Il reprit, pensant que parler le distrairait de sa faim :

-Jusqu'ici, je n'ai vu les Elyriens et vous-même que sous un aspect humain des plus habituels. Je soupçonne qu'Adam et ses acolytes dissimulent leur véritable apparence sous un aspect humain séduisant bien qu'un peu empesé,  comme lorsqu'on porte un vêtement qui vous gêne. Mais comment expliquez-vous votre parfaite apparence humaine, alors que votre race s'en distingue indubitablement et d'ailleurs de façon charmante, si j'en juge à mademoiselle votre soeur ?

Nouveau sourire à la distributrice de gâteaux, puis :

-Que les Elyriens et l'humanité soient génétiquement de la même espèce, notre ami Jules en est la preuve vivante puis qu'il est le résultat très réussi de l'alliance des deux races. Les Zassagoriens ont-ils aussi un patrimoine génétique commun avec nous ? La théorie d'une  apparition de l'humanité sur terre suite à la venue d'extra-terrestres serait-elle ainsi vérifiée? Nous serions tous issus de la même souche venue des étoiles ?

Il s'arrêta, loucha sur le plateau, prit une tartelette au citron et ajouta:

-Une autre question, anodine, mais qui me préoccupe...Depuis que je suis sorti de l'interspace, après un court moment de vertige, je suis habité par une faim très insistante et inexpliquée, car j'ai déjeuné tout à fait normalement. Est-ce une réaction déjà remarquée à ce choc du déphasement ?

Sur ce, il avala la tartelette en deux bouchées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Jeu 23 Oct 2014 - 8:10

Sébastien avait fait connaitre ses envies. Il était bien curieux. Normal, pour un journaliste. Sassera le fixait toujours autant, avec la même curiosité qui animait Sébatien quant aux histoires Zassagoriennes.

- Je suis mieux placée qu'Upsilon pour vous parler de notre histoire. Upsi est née dans un élevage. Pour ma part, je suis née dans la clandestinité, dans les cavernes et souterrains cachés d'Elyr. J'étais toute petite quand nous avons libéré Upsi de la ferme où elle était exploitée et que nous avons fui. Elle et moi sommes arrivées sur Terre à l'âge adulte. Le voyage fut long malgré l'hypervitesse du vaisseau.

- Moi être capable de narrer histoire de peuple à nous !
s'offusqua Upsilon. Eux être auditeur avec moi ! s'exclama-t-elle une enfant capricieuse qui exprimait son droit de propriété sur ses jouets.

Sassera leva les mains en signe de paix et invita Upsilon à poursuivre seule la conversation. Sébastien commença à énoncer divers sujets pouvant être abordés. L'histoire de Zassagor ainsi que les différences entre humains et Zassagoriens étaient des sujets importants mais Sébastien avait su en proposer un qui l'était surement davantage : le véritable visage des Elyriens. Si elle n'avait pas le visage recouvert d'écaille, Sassera aurait pu rougir au compliment de Sébastien. Son regard gêné révéla tout de même que le compliment sur son aspect fut bien reçu par la jeune femme.


- Avant parler différences humains et Zassagoriens, moi répondre à question concernant Elyriens. Eux être copie presque conforme d'humain sauf que Elyriens ne pas avoir nombril si eux être de classe aisée car Elyriens riches développer embryons dans caisson spécialisés. Et Elyrien ne pas avoir peau normale. Eux avoir peau argenté et très résistante. Plus que peau humaine. Peau résistante presque comme métal. Elyriens porter peau synthétique ayant propriété tactiles de peau humaine. Elyrien ne pas avoir de poil. Pas de cheveux. Ni cils, ni sourcils. Peau totalement imberbe. Moi avoir capturé un Elyrien en fuite !
s'exclama fièrement Upsilon, dont la soudaine fierté fit sourire Sassera. Nous lui voler peau pour mission infiltration dans Vaisseau-mère. Vous pouvoir voir prisonnier après conversation, si vous avoir envie de voir vrai Elyrien, Elyrien sans peau ni artifice.

- Nous devons d'abord finir l'interrogatoire nécessaire pour notre mission, compléta Sassera. Nous avons appris que les Elyriens souhaitent organiser une porte ouverte du vaisseau-mère pour que des journalistes et des invités choisis au hasard puissent vérifier par eux-même qu'ils sont inoffensif. Même si nous savons vous et moi que ce n'est pas vrai. Nous comptons bien nous infiltrer, grâce à un humain sur lequel nous avons des vues, et qui devrait être fort intéressé par l'offre que nous lui ferons en échange de sa coopération. Cette mission est sous ma direction. Upsilon se charge, comme vous le savez, de l'hybride... de vous monsieur de Borgues, dit-elle en souriant à Jules, et de ses atouts cachés et insoupçonnés.

Upsilon donna un coup de coude à Sassera pour lui rappeler de se taire et la Zassagorienne dénuée d’écaille repris la parole.

- Similitudes génétiques entre Elyriens et Terriens fort possible car comme vous avoir fait remarquer, Jules être fruit de deux espèces différentes. Donc gènes communs être certitude. Nous ignorer origine de vie sur Terre. Mais nous savoir que Elyriens venir de très loin. Eux pas être originaire du secteur de Zassagor, notre planète volée et transformée en Elyr. Nous savoir que Elyriens avoir fixation sur secteur de la Terre. Eux avoir toujours voulu conquérir Voie Lactée. Rumeurs dirent qu'Elyr, planète morte et d'origine Elyriennes, se situer dans Voie Lactée bien avant apparition vie sur Terre. Elyriens peut-être originaire du coin. Terre peut-être sorte de retour aux sources, retour dans Galaxie d'origine. Mais tout ça être rumeurs.


- Les rumeurs se fondent forcément sur des petits quelques choses réels,
dit Sassera.

Upsilon acquiesça et continua :


- Zassagorien n'avoir aucun lien génétique avec Elyrien et humain. Nous être incompatible. Test effectué à arrivée à nous sur Terre. Nous être espèce vouée à disparaitre car nous pas assez nombreux pour reproduction. Nous vite manquer de gènes neufs. Mais nous plus proche de Elyriens que de Terriens. Nous pas avoir poils ni cheveux. Nous avoir jambes et bras. Mais nous être considérés comme ce que vous appeler reptiles. Nous être ectothermes, avoir crochets, écailles, venin, sang froid, nous pondre œufs pour reproduction. Zassagoriens être capable de sentir la Trace. Rares créatures avoir ce dont.

- Les Elyriens dégagent une énergie particulière, une force électrique autour d'eux. En fait, leur cerveau génère plus d'influx nerveux que celui des humains. L'activité électrique intense de leur cerveau, qui parcours leur corps à travers le système nerveux, peut être ressenti par d'autres créatures. Nous en faisons partie. Nous appelons cette énergie "Aura" ou "Trace". Jules a une Trace particulière, c'est ce qui a attiré l'attention d'Upsilon au défilé, expliqua Sassera. Votre Trace n'a pas la même force, ni la même couleur lorsqu'elle vous regarde. Ho ! Pour répondre à votre dernière question, concernant le Déphaseur, les réactions diffèrent selon les individus. Parfois c'est une faim excessive, j'avais prévu cela en apportant une grosse collation. Parfois ce sont des nausées ou des pertes de connaissance mais cela s'estompe à force d'utiliser ce moyen de transport.

Sassera se leva et s'inclina légèrement devant les invités.

- Je vais vous laisser quelques instants et aller voir où en est l'interrogatoire de notre Elyrien. C'est que j'ai une mission d'infiltration à mener à bien !

Sassera quitta le salon, laissant Upsilon avec ses invités.

- D'autres questions avant que moi parler de histoire Zassagoriens ?

HRP
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Jeu 23 Oct 2014 - 23:08

Entre les deux Zassagoriennes et un Jules qui écoutait sans mot dire, Sébastien avait un certain mal à se concentrer. Il était toujours persécuté par un appétit  féroce qui le poussait à trouver  plus important de choisir entre le petit chou bien joufflu ou le macaron gavé de chocolat plutôt que de discerner laquelle des Zassagoriennes présentait une vue plus claire de la situation..
Il faut dire qu'il éprouvait un vertige bien compréhensible devant l'abîme qui se creusait dans sa perception de la réalité. D'un côté , son quotidien de  mammifère dont l'espèce n'avait qu'à peine abordé un simple satellite. De l'autre, des  ovipares  se présentant comme des reptiles bipèdes et qui sautaient de planètes en planètes à travers le cosmos, se plaignant seulement de la durée du trajet.
A ce déphasement, s'ajoutaient des considérations sur un conflit entre une race prédatrice et d'innocents extra-terrestres dépossédés de leur droit de premier occupant.
 Seb était certes familiarisé avec cette situation par les séries télévisées de sa jeunesse,  Cosmos 99 ou Star Trek. En 47 ou 52 minutes, le problème y était exposé et résolu par des spécialistes de l'extra-terrestre, plus ou moins moulés dans des pyjamas bicolores particulièrement seyants pour les éléments féminins de l'équipage. Les prises de vue soulignaient leurs contours physiologiques parfaitement calibrés mais le scénario insistait sur leurs capacités intellectuelles et savoir-faire professionnel.  
Sébastien croyait donc n'avoir pas de préjugés sexistes à l'égard d'Upsilon pilotant un astronef ni d'a-priori terriens en imaginant  Sassara polissant ses écailles ou se passant le crâne à la peau de chamois.
Mais malgré ses efforts d'attention et la loquacité de ses aimables hôtesses, le journaliste continuait à se poser autant de questions qu'on lui fournissait de réponses et à se sentir constamment en porte-à-faux par rapport à une réalité qui côtoyait sans cesse l'imaginaire.
En plus, les chamailleries sans animosité des deux femmes ( jamais Seb n'aurait osé  penser à elles en tant que femelles...) rompait quelque peu le suivi de leurs propos et, entre le français aisé de l'une et le jargon cosmo-slave de l'autre, il y avait de quoi mettre à l'épreuve ses facultés d'adaptation.
Ainsi, il ne comprenait toujours pas clairement pourquoi les deux créatures étaient si  différentes l'une de l'autre. Etait-ce parce que Upsilon était née dans un élevage et Sassera dans une caverne ? Sébastien chassa l'image d'une batterie de poulets pioupioutant, vous fixant de cet oeil de volaille, rond et inexpressif. Il refusa de même d'imaginer l'élégante Sassara comme un petit lézard mou, frais éclos, rampant sous des voûtes humides avec, dans un silence jurassique, le floc!..flouc!..floc!..  habituel à ces lieux où  le temps immémorial se mesure en gouttes d'eau perlant au bout des stalactites.
C'était plus clair pour les Elyriens.  Humains en partie, mais  bizarres par en dessous et de toutes façons, des menteurs. On savait à quoi s'en tenir . On leur ferait la peau ! Démasqués, ils se montreraient pour ce qu'ils étaient : des envahisseurs.
Le journaliste ne saisit pas très bien le plan d'attaque  d'Upsilon et s'inquiéta un peu en entendant Sassera affirmer  que les Zassagoriens s'infiltreraient grâce à un humain sur "lequel nous avons des vues", puis annoncer qu'Upsilon se chargeait de l'hybride... .." Un humain ? Qui ? Comment ? Quelles vues ? Et puis Upsilon qui "se chargeait de  l'hybride .." Ce n'était vraiment pas une heureuse et rassurante formulation. Upsilon était une tueuse après tout et Sébastien réprouvait tout attentat, même dirigé contre des ministres incapables. Le meurtre n'est pas un geste honorable. Il voulait bien combattre si sa planète était attaquée, mais il espérait au fond qu'on pourrait employer la dissuasion par des moyens de style Gandhi, résistance passive ou bien économique, sabotage des ressources convoitées par les Etres venus d'ailleurs mais pas de victimes gratuites ou de risques d'assassinats d'innocents.
La fausse slave aborda la question de la reproduction zassgorienne de façon sommaire mais décidément l'idée de l'imaginer en train de pondre était trop déroutante et Sébastien ne demanda pas de détails supplémentaires. D'ailleurs, il s'était mis plus ou moins consciemment à supputer combien il faudrait d'oeufs zassagoriens pour faire une omelette capable de combler son estomac.  Effrayé  de ce quasi cannibalisme ogrien brusquement révélé au fond de lui-même, Sébastien prit l'air le plus intéressé qu'il put en écoutant développer la théorie de la Trace, tout en continuant néanmoins ses sordides calculs.. Six ? Huit ? Un oeuf d'autruche est suffisant  mais quelle est la proportion entre l'anatomie interne d'une autruche et celle d'une Zassagorienne ?
Honteux de ses dérives alimentaires, Sébastien se sentait vraiment mal à l'aise et évita de regarder vers la jeune simili-saurienne.

Heureusement, quand Upsilon aborda justement le chapitre de son incroyable boulimie, elle ne sembla pas inquiète et elle lui affirma que cela passerait avec l'accoutumance. Mais enfin, ce n'était pas très encourageant. Combien de fois allait-il devoir recommencer cette désagréable expérience ?
Sassera  eut un petit sourire en poussant vers lui une  assiette laissée en retrait et comportant d'assez vilains  pâtés brunâtres, faits de débris peu identifiables, compactés en forme de cônes. Elle l'invita aimablement à en goûter et malgré l'odeur indiscutabe d'acide formique et de saumon âgé,  Seb, qui aurait mangé n'importe quoi, n'hésita pas  et mordit dans ce que Sassera présenta comme une recette  élyrienne hyper nutritive...
Partageant l'état d'esprit d'Alice goûtant le biscuit qui pouvait lui rendre sa taille normale mais qui pouvait aussi avoir les effets les plus imprévisibles, Sébastien avala la spécialité. Cela avait un goût amer, une consistance craquante et suspecte, avec de petits morceaux durs à avaler. Quand il tamponna légèrement ses lèvres d'une serviette à thé, il y vit accrochée un reste de patte segmentée qu'il crut reconnaître comme celle d'une araignée. Mais après tout, il mangeait bien des crabes... il n'hésita que peu avant de se resservir. C'était assez infect mais quand on a faim...
 Sassera se leva an annonçant qu'elle allait surveiller l'interrogatoire du prisonnier. Le journaliste  ne voulait pas dramatiser mais il commençait à se demander s'il n'avait pas agi de manière irréfléchie en acceptant de répondre à l'invitation d'Upsilon. Il voulait toujours l'aider dans son combat contre les Elyriens mais il n'avait vraiment pas  plus envie d'être complice de tortures que d'attentats. Il allait devoir le préciser. Il était là pour aider à renflouer le vaisseau de Jules, il y participerait activement afin d'accélérer les choses, mais il n'avait pas l'étoffe d'un guerillero et encore moins celle d'un terroriste.
C'est pourquoi, invité à poser de nouvelles questions, Sébastien dit aussitôt avec fermeté :

-J'aimerais savoir quelles sont les bases de la morale de votre peuple ? Avez-vous une religion ? Comment considérez-vous les autres êtres conscients, pensants ? Quelles valeurs respectez-vous ? Torturez-vous vos prisonniers ?  

Un peu gêne par le côté abrupt de sa dernière question qui lui était venue spontanément aux lèvres, il ajouta

-Mais peut-être comptez-vous aborder ces thèmes au cours de votre exposé de l'histoire des Zassagoriens ? Et dans ce cas, je suis prêt à l'entendre...

Il nota à sa grande satisfaction qu"il n'éprouvait plus un irrépressible attrait pour l'assiette de gâteaux. Les pattes d'araignées à la zassagorienne ont des vertus insoupçonnées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Ven 24 Oct 2014 - 8:40

Upsilon resta silencieuse et ne bougeait plus. Elle écarquilla les yeux, surprise par les questions de Sébastien. Elle s'attendait à beaucoup de questions diverses et variées mais pas à ce genre là. Elle leva les yeux, réfléchissant pour bien choisir ses mots.

- Moi avoir beau réfléchir, aucune religion venir à esprit. Moi avoir été élevée dans culte de la haine et vengeance contre Elyriens. Père savoir dire si Zassagoriens avoir religion dans ancienne culture. Mais Père occupé avec Elyrien trouvé dans égouts et avec mission infiltration vaisseau. Moi pas comprendre première question. Qu'est-ce base de la morale ? Nous pas vraiment être peuple. Nous être groupe survivant. Être petite famille survivante. Plus possible de qualifier Zassagoriens comme peuple. Nous voués à disparaître car famille petite. Concernant considérations êtres conscients et pensants, nous avoir subi extermination. Nous souhaiter respect et reconnaissance, ainsi que paix en détruisant Adam et Elyriens. Eux avoir réduit en cendre peuple Zassagoriens. Nous respecter vie. Nous protéger vie en empêchant vraies personnes sans considérations pour vie de continuer massacre. Grâce à vengeance contre Elyriens, nous pouvoir aussi protéger autres vies que notre. Protéger la votre en faire partie.

Upsilon cessa de parler et se mua dans un pesant silence. Elle attrapa quelque chose dans son décolleté et en sortit une magnifique pierre polie, si belle, brillante et transparente qu'elle ferait pâlir de jalousie le plus beau des diamants. Upsilon détacha le collier et le posa sur la table à côté du plateau de nourriture.


- Ceci être Cristal de Zassagor. Pierre confectionnée grâce à venin de Zassagorien. Quand Elyr avoir ordonné extermination Zassagorien pour vol de planète, eux avoir gardé quelques... hmm.. spécimens Zassagoriens, comme eux dire. Eux avoir fait expérience et avoir découvert que venin à nous pas seulement tuer. Venin liquide tuer. Mais venin cristallisé devient pierre avec pouvoir de longévité pour porteur de pierre. Moi pas connaître comment Elyriens réussir à créer cela. Mais moi savoir une chose. Pendant nombreux siècles, Zassagoriens « sauvage », comme eux dire, avoir été reproduit naturellement et scientifiquement pour faire perdurer espèce et donc source de venin. Moi être probablement produit de évolution naturelle zassagorienne mélangée à magie scientifique Elyrienne. Cela peut-être expliquer absence écaille sur moi. Moi être...

Upsilon se tut une nouvelle fois. Elle serra les lèvres et retint une montée d'émotion. Puis elle reprit :

- ... être née dans exploitation d'élevage de Zassagoriens. À la base, moi être née dans ferme d'élevage pour produire œuf de bébés Zassaogoriens. En gros, moi avoir été bétail pour Elyriens. Mais Elyriens avoir découvert à ma naissance que moi avoir aspect différent et que venin à moi être plus puissant. Donc pouvoir de vie plus puissant. Moi devait être transférée dans usine de confection de cristaux pour extraire venin jusqu'à ma mort. Mais Père m'avoir trouvé, m'avoir sauvé, m'avoir accepté dans famille Zassagorienne, être auprès de descendants d’ancêtres à moi. Grâce à Père, moi connaître liberté, voir lumière des soleils, et moi choisir seule du sort de ma vie. Alors moi aider Père à venger ancêtres. S'il le faut... moi torturer avec plaisir Elyriens pour connaître tout ce que Père souhaite savoir d'eux.

Upsilon se leva, prit le Cristal sur la table et s'assit sur le même canapé que Sébastien, juste à côté de lui. Elle lui prit la main et lui donna le Cristal.

- Cristal avoir fissure, donc lui plus donner de longue vie presque immortelle. Cependant, lui pouvoir vous rappeler qui sur Terre considère autres êtres pensants et conscients comme être des bêtes. Elyriens être ces personnes. Eux pas de considération pour conscience. Nous en avoir. Nous respecter vie et conscience car nous savoir ce qu'est être une bête qui avoir conscience de ce qui arriver à lui. Pour torture... moi vous demander de ne pas nous interdire et nous reprocher torture sur Elyriens. De toute façon, torture sur Elyrien être très difficile car vraie peau à eux être extrêmement solide. Donc douleur difficile à avoir pour eux. Nous pas encore avoir trouvé moyen de transpercer peau avec couteau. Mais nous savoir que venin liquide sur eux causer brûlure et que venin ingéré causer gros dégâts sur Elyriens. Mais pas tuer Elyrien. Venin tuer vache, cochon poulet, et autres animaux de ferme. Nous avoir testé cela en Russie à arrivée sur Terre. Nous pas avoir testé sur humains car nous pas vouloir.

Upsilon retourna sur son canapé, laissant Sébastien seul sur le sien, le Cristal de Zassagor en main.

- Moi aimer pouvoir lire notes de grand-père à vous, dit-elle à Jules, avant de parler de histoire à moi. Ainsi, moi savoir ce que vous, Jules, savoir déjà, et ainsi aborder aussi ce que vous pas savoir.

Upsilon tendit la main pour que Jules lui donne le carnet. Il n'avait pas vraiment le choix car ce n'était pas vraiment une requête, mais plutôt un ordre de la Zassagorienne. Quand le jeune hybride le lui donna, Upsilon le feuilleta rapidement. En faisant avancer les pages, une feuille glissa hors du carnet. Upsilon la prit et commença à la lire en silence.

- Ho ceci être intéressant. Ceci être mot de Glasck fils de Borgues !
S'exclama-t-elle avant de continuer à lire à haute voix.

Du moins, elle essaya de lire à haute voix. Sa lecture était saccadée, elle butait sur la plupart des mots. Comme si elle avait appris à lire récemment. Alors elle tendit la feuille à Sébastien pour qu'il la lise lui-même.
Contenu de la feuille tendue par Upsilon:
 

- Ceci être preuve pour vaisseau dans océan ! Vous lire aussi cela, ajouta-t-elle à Sébastien en lui tendant le carnet ouvert à la dernière page, sans demander à Jules s'il acceptait de laisser Sébastien y jeter seul un coup d'oeil. Vous pouvoir en savoir plus sur Elyr et Elyriens.

Dernière page du carnet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Ven 24 Oct 2014 - 11:48

Tout était très intéressant dans cette réunion que Sébastien avait craint de voir ressembler aux soirées "données au profit de..." où sa mère lui demandait de l'accompagner. Il ne savait pas dire non à ses proches, surtout à sa mère,  parce que finalement, ils s'entendaient toujours au fond. Elle, sous son impeccable savoir-vivre d'aristocrate et sa science de l'arrivisme mondain, cachait, outre une auto-dérision légère, une grande intelligence d'autrui et une profonde bonté. Lui, près de cette belle femme brillante, écoutée, adulée, se sentait fier d'être son fils, tout en sachant ce que pensait l'entourage : "Ah, c'est le fils d'Anne-Sybille, vous savez, celui qui a eu des problèmes. "
Auprès d'elle, il avait appris à écouter poliment les pédagogues  du  Comité d'Aide aux Enfants Dyslexiques du XXe arrondissement, ou bien les écologistes de la Fondation Neuville  "Sauvons Les Percnoptères" . Sa mère l'avait bien sauvé en le confiant à Liselor. Puisqu'elle sauvait maintenant des vautours, il se devait de l'assister.
Ce qu'il redoutait par dessus tout, c'était les thés-conférences du style : " De l'ésotérisme dans la statuaire Bakuba , par  Monseigneur Zizou", ou " Le Gluon, hypothèse ou réalité ?  Jean-Népomucène Narcisse, de l'Institut, répondra à vos questions." ou encore :  "A la découverte des  Pilu-Pilus,d'Amazonie par  le professeur Alfredo Alcatorda ". Seb était devenu excellent dans l'art d'écouter, l'air  intéressé et l'esprit ailleurs.
C'est pourquoi il avait craint, en découvrant le lieu où sa téléportation l'avait déposé, que l'invitation d'Upsilon ne puisse se libeller ainsi :"Les Zassagoriens, un peuple méconnu , par Madame Upsilon de Zassagor" . Mais non, c'était vraiment une conversation privée et Upsilon n'avait pas préparé de visionneuse à diapos. L'agencement luxueux du décor était le seul point commun avec les thés-conférences de Madame Mère.et il était vraiment intéressé en raison de l'ahurissante pensée constamment à l'arrière-plan de son esprit : " Je converse avec de vrais extra-terrestres. Sassera est vraiment verte  avec de vraies écailles". Le vaisseau des Elyriens venait du cosmos, c'était évident mais Adam n'avait extérieurement rien de différent d'un terrien même si tout le monde le soupçonnait de cacher des tentacules sous son costume imité Paco Rabanne
Débarrassé de sa faim obsédante, il avait posé les questions qui lui paraissaient les plus aptes à  révéler les fondements de la civilisation de Zassagor, ce qui lui semblait une approche respectueuse de  la découverte d'une  race alien. Une seule demande trahissait son inquiétude devant les activités souterraines entrevues à travers les allusions de Sassera.  Upsilon parut surprise cependant et Sébastien se demanda à quelles interrogations elle s'attendait. Il était trop poli pour aborder des sujets personnels : comment sont constitués vos différents organes ?  Utilisez-vous les toilettes de la même façon que nous ? Quel effet exactement  fait notre système pileux  sur mademoiselle Sassera ? Comment fait-on l'amour quand on est Zassagorien ? Etc .
Il se voulait un  journaliste sérieux et il laisserait ce genre de détails  à la presse people et autres tabloïds anglo-saxons qu'il lirait certainement chez le coiffeur.
Upsilon répondit et Sébastien se sentit  touché par la tristesse  transmises par les paroles de l'exilée malgré la rugosité du langage. Il pensa  aux vautours percnoptères que sa mère allait sauver et il se dit qu'elle pourrait peut-être aider aussi les Zassagoriens à survivre. La difficultés était que si les De Neuville snobaient socialement les Elyriens, "ces étrangers venus nous envahir",  les affaires exigeaient qu'on demeurât prudent dans les actions en attendant la suite.

Le cristal de Zassagor dévia les pensées de Sébastien qui perdit totalement de vue le côté "espèce en péril" des frères de race d'Upsilon devant la beauté du joyau.
Enfoncée la De Beers ! Fini le diamant éternel  et le meilleur ami des femmes ! Quel papier il allait faire ! Il l'enverrait en exclusivité à son ancien directeur, Martin, pour le remercier de sa compréhension à son égard. Il faudrait demander à Claudia Schiffer de présenter le Cristal du siècle et.....
Non.. Au fur et à mesure qu'Upsilon parlait, Sébastien voyait se dresser tous les obstacles à une révélation au public de l'objet fantastique.  Une pierre de longévité ? Mais on allait s'entretuer pour elle si son pouvoir s'appliquait aux humains... Sébastien tombait de haut à chaque phrase.. Les Zassagoriens étaient..euh... venimeux ?  Upsilon,  une sorte  d'androïde ovipare, une mutante artificiellement produite ? Qui était son père ?  Pouvait-on croire qu'aucun Zassagorien n'ait essayé de  vérifier l'effet du venin sur les humains ? Les peuples érigeant la vengeance en vertu et se délectant  à la perspective de pouvoir torturer leur adversaire ne devaient certainement pas avoir beaucoup de scrupules en ce qui concernait des peuples accueillant les Elyriens avec fêtes et conférences.
Quand elle lui mit le cristal en main, il  fut un peu gêné de ne pas saisir clairement ses intentions. Le cristal avait perdu son pouvoir, mais il restait sa valeur symbolique, et il ressortait de ce que disait Upsilon qu'elle insistait sur le partage d'une même conviction : qu'il n'est pas tolérable d'avilir et d'utiliser un être pensant contre sa volonté. Sébastien  garda donc le cristal  dans la main pour montrer qu'il y voyait un gage de confiance et  de pacte d'alliance. Il fut heureux qu'Upsilon se détourne de lui pour s'adresser à Jules car il se sentait très ému de l'intensité du moment.
Mais quand Upsilon demanda à voir le carnet de Jules et prononça le nom de Glasck fils de Borgues, son émotion céda à l'excitation de se sentir plongé dans un vrai roman de science-fiction. Il lut la page tendue presque fébrilement, et eut du  mal à ne pas manifester ouvertement un puéril enthousiasme de fan de Star Trek...
Mais comment rester froid et  circonspect devant des phrases comme
"Elyr se trouve au centre de la constellation du Cygne..." ou bien"un groupe de pirates de l'espace dont je faisais partie ...".
Le vaisseau d'Albator pointait à l'horizon de sa mémoire et la lune bleue d'Elyr lui parut, si on peut dire la cerise sur le gâteau.
Mais dans cet enchantement, il y avait aussi des ombres : ce Glasck était censé représenter l'Assassin aux ordres du Tyran mais celui qui cache un coeur d'or sous son armure en plastichoc, qu'il retourne d'ailleurs en passant du côté de ceux qu'il devait massacrer. Pourquoi pas ? ( même si retourner son armure est une image discutable)
Mais il commençait par assassiner son équipage et Sébastien  répugnait aux meurtres perpétrés au nom de la Vertu. Glasck s'installant parmi les Terriens pour profiter seul de la belle planète bleue lui était des plus suspects.Le Fils de Borgues aurait dû détruire son vaisseau avec lui-même, assis dans son fauteuil de commandement, et après avoir prévenu la Terre de ce qui se tramait. Scène finale grandiose et émouvante avec projections de débris sur panorama du cosmos en flammes, zoom avant sur un point lumineux, le soleil,  la Terre, une ville silhouettée sur la nuit  où s'allume  et s'éteint brusquement un astre nouveau, une  fenêtre ouverte, un enfant vu de dos et qui dit :"Oh! Une étoile filante !" on pouvait même faire l'économie de l'enfant, ne garder que la voix émerveillée.
Sébastien béa un instant devant le film express qu'il venait de se passer puis se secoua et montrant le cristal à Upsilon, il s'exclama:


- Le cristal de Monsieur de Borgues s'est-il usé comme celui-là ?  Jules a-t-il pu bénéficier de ses pouvoirs quand il était encore actif ?  Tout cela est trop extraordinaire ! Nous n'avons rien de semblable sur terre sinon dans les légendes et les contes.

Puis soucieux de reprendre un air adulte et posé, il hocha la tête en rendant la page à la Zassagorienne:


-Ce texte montre qu' il peut donc y avoir d'autres Elysiens comme le grand-père de Jules, qui sont susceptibles de se révolter contre le pouvoir d'Adam. Malgré votre haine envers le peuple d'Elyr, avez-vous envisagé de vous allier avec ces opposants?

Il regarda Jules avec un sentiment nouveau de curiosité. Le journaliste n'avait finalement pas trop intégré son origine élyrienne. Un hybride soit, mais tellement humain que son ascendance extra-terrestre était restée pour lui assez secondaire. Il ne lui avait même pas demandé son âge quand il avait été le visiter dans l'atelier d'artiste où il l'hébergeait. Avec le matériel de peintre  laissé par Sébastien, Jules s'était amusé à peindre une hideuse et obèse danseuse espagnole et ils en avaient plaisanté ensemble en dégustant les plateaux-repas de chez Fauchon apportés par le journaliste. Celui-ci avait trouvé son pensionnaire plutôt sympathique bien que peu loquace et  toujours un peu méfiant sur les intentions du "gosse de riche" qu'était Sébastien à ses yeux. En tout cas l'appartement où logeait  Upsilon n'avait rien de très prolétaire et cela pouvait expliquer le mutisme de Jules depuis leur arrivée. Sébastien reprit la parole en concluant puis en tentant de réorienter les questions vers l'avenir

Finalement, étant assuré que l'humanité court un risque certain de destruction dû à la présence des forces élyriennes parmi nous, je suis plus que jamais décidé à vous aider à récupérer le vaisseau , en attendant qu'une résistance humaine s'organise et qui soit plus sérieuse que ces manifestations comme celle où nous ne sommes rencontrés au Piccolo Bar. Et si mademoiselle Upsilon pense à d'autres informations sur les Zassagoriens, je lui serais très reconnaissant de nous les communiquer; il est difficile de poser les bonnes questions quand on ignore tout du sujet sur lequel elles doivent porter.  Pensez-vous que nos deux espèces pourront s'entendre, au delà de certaines sympathies au niveau individuel ? Adam chassé ou éliminé, quels sont vos projets ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Ven 24 Oct 2014 - 12:06

Upsilon secoua frénétiquement la tête de bas en haut quand Sébastien demanda pour le cristal de Glasck de Borgues.

- Absolument ! s'exclama-t-elle. Elyrien pouvoir être quasi immortel avec cristaux de Zassagor. Oser donner nom à nous pour objet mauvais. Vie avoir début et fin. Cristal de Zassagor être mauvaise création. Création provenant de partie de nous, d'esclavage de nous.

Upsilon s'égarait. Ses yeux montrait de la tristesse mêlée à de la colère, de l'indignation mais au fond d'elle, se cachait aussi de la honte. La honte de n'avoir rien fait avec ses semblables esclaves. De n'avoir rien fait pour sortir de leur état d'animal de ferme.
Ils savaient tout des Elyriens qui les surveillaient et les exploitaient. Ils savaient tout de leurs habitudes, de leurs armes, des barrières qui entouraient les exploitations et du peu de gardiens, du sous-effectif continuel. S'ils avaient voulu, ils auraient pu sortir de leur esclavage. Mais ils n'avaient rien fait. Car même s'ils étaient esclaves, ils étaient une famille. Des liens, des affections, de l'amour se tissaient entre les Zassagoriens asservis. Ils savaient que si l'un deux tentait quelque chose, si un groupe s'échappaient, les autres y passaient dans l'heure. Alors pour cela, les Zassagoriens esclaves n'avaient jamais rien tenté.

Upsilon pensait très souvent à ses frères et ses sœurs coincés dans les deux autres exploitations. Son "père" n'avait pu sauver que son "troupeau" dans son exploitation. S'il avait pu, il les aurait tous sauvé.
Upsilon s'en voulait de cette liberté acquise dans le sang de quelques uns des siens. Mais en même temps, pour rien au monde elle ne la rendrait.
Il lui arrivait de songer au sort de quelques Zassagoriens esclaves suite à l'évasion dans son exploitation. Est-ce que par représailles et pour faire peur, les Elyriens avaient exécuté quelques bêtes de leur troupeau ?

Upsilon fut sortir de ses pensées par Jules, qui répondait à la suite de la question de Sébastien. Non, l'hybride n'avait pas de cristal. Sa vie était normale. Normale pour un Elyrien voulait tout de même dire très longue pour un terrien.


- Glasck de Borgues avoir perdu vie car cristal perdu la sienne. Temps reprendre son dû très vite sur Elyrien après usure de cristal. Parfois, Elyrien pouvoir prendre 10 ans en une. Contes et légendes naître de réalité. De faible élément de réalité, mais de réalité quand même. Peut-être vous avoir ce genre de chose sur Terre mais vous pas encore l'avoir découvert ! Nous, Zassagoriens, avoir longtemps ignoré pouvoir de vie de poison à nous. Nous pensez que seul mort pouvait être donnée. Expérience Elyrienne avoir prouvé que poison pouvoir allonger vie, expliqua Upsilon.

Sébastien poursuivit sa lecture du texte et émit l'hypothèse d'Elyrien cachés sur Terre.

- Cela être très possible ! Jules pouvoir avoir congénères Hybride sans savoir et congénères potentiels pouvoir ignorer aussi existence Jules. Tout comme pouvoir ignorer nature à eux. Ignorer que eux être hybride, eux pouvoir penser être terrien entier. Concernant alliance avec opposant à Elyriens, nous y avoir songé. Mais nous pas être nombre, ni fort, ni riche, ni autre. Nous avoir rien à apporter dans coalition contre Elyriens. Pas même morceau de terre. Nous être ce que vous appeler apatride. Mais au niveau de planète, et pas au niveau de pays. Nous juste avoir larmes pour pleurer, haine pour crier et vaisseau pour préserver liberté à nous.

Sébastien annonça ensuite très clairement sa volonté d'aider à lutter contre les Elyriens. Cela rendit le sourire à Upsilon. Sourire qui avait peu à peu disparu après la question de Sébastien sur les cristaux et leur usure.

- Cela être bonne nouvelle ! Nous biens nous entendre, moi espérer beaucoup ! Hmmm moi réfléchir à autre information sur nous pour vous...


Upsilon se concentra, fronçant les sourcils qu'elle n'avait pas.

- Est-ce que vous vouloir savoir comment moi percevoir ce que vous appeler Aura et nous appeler Trace ? Vous en avoir une d'aspect différente de Jules. Moi être la seule à pouvoir le faire. Père, frères et sœurs Zassagoriens pas savoir. Cela être surement élément de... évolution génome à moi. Moi pas avoir écaille, ni pilosité. Moi être sorte d'albinos. Ho moi vouloir avoir cheveux blond ! Moi avoir entendu dire que homme préférer blonde et grosse poitrine. Est-ce vrai ? demanda Upsilon avec une naïveté enfantine. Concernant projets après fin de Adam, nous avoir envisager rester ici. Mais Elyriens être mauvais exemple de peuple de l'espace pour vous. Nous pas vouloir être catalogués comme Adam. Nous vouloir vie paisible après tout. Loin de haine, de peur et de conflits. Si terriens pas avoir peur de nous, ni haine contre nous, si nous juste avoir droit à petit morceau de terre pour avoir maison, cela être suffisant. Même si nous reconnaitre que nous vouloir récupérer Zassagor et libérer derniers Zassagoriens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Dim 26 Oct 2014 - 11:04

Jules avait manifesté de l'intérêt à l'évocation de son grand-père et de sa longue vie d'Elyrien, vie encore allongée par la possession du cristal. Tant mieux, car son silence commençait à devenir inquiétant, comme s'il n'arrivait pas à se reconstituer cérébralement après la dispersion de sa cohésion moléculaire durant la téléportation. Sébastien l'avait trouvé vraiment plus convivial quand il avait été le visiter dans l'atelier où il se cachait en attendant que sa piste se refroidisse. Le journaliste aimait trouver les gens sympathiques et encore plus quand il s'agissait d'un travail en équipe. Un travail ? Encore mieux ! Une aventure !  Le voir comme morose et absent ébranlait un peu les certitudes de l'héritier Neuville sur l'opportunité et même la réalité du renflouage.
Il songeait à l'énorme machine politique, financière et technologique, qu'il avait mise en branle en éprouvant l'appréhension du sale gosse qui a invité tous ses copains à venir squatter le parc du château paternel sous prétexte de scoutisme, en fait pour que s'y déroule un combat de paintball, et qui commence à s'inquiéter en pensant à la façade classée de l'orangerie et aux platanes séculaires.
La certitude de l'existence des Elyriens n'excluait pas en effet qu'il se soit fourvoyé dans une escroquerie de première classe. Débarrassé de sa fringale, il redevenait attentif et précautionneux et ne pouvait éviter un certain malaise en écoutant ces histoires  de poison, de cristal  magique et d'élevage de Zassagoriens. c'était quand même assez loin de ce qu'il avait officiellement présenté comme un mélange de commandant Cousteau (alibi scientifique) et de "Sur les traces de Rackham le Rouge"( pour la presse populaire).
Certes, Sébastien était fan de science-fiction mais du genre épopée de l'espace, avec une séparation nette entre aliens  très anthromorphes et facilement intégrables et les créatures vraiment bizarres, soit repoussantes  et terribles, soit sympathiques mais toujours tirées vers le comique robot ou brave bête amusante, comme cette  grande paillasse poilue et grognante de Chewbacca . Avec Upsilon, c'était très bien. Elle n'était pas plus intrigante avec son crâne chauve que Monsieur Spock et ses oreilles pointues. Sassera était plus difficile à  replacer dans les conventions sociales humaines et le fait qu'ils se retrouvaient dans un salon de luxe et de style associé pour Sébastien  au monde familial n'arrangeait rien.
Il avait  cependant confirmé son intention d'aider au renflouage du vaisseau. Il voulait croire qu'il était du bon côté, celui où on libère les peuples injustement traités, celui où on contribue à sauver la Terre de la destruction programmée. En plus, de toutes façons, il tenait un sujet  riche en événements et découvertes . Il lui faudrait d'urgence un bon photographe ; son polaroïd ne suffirait pas pour rendre le charme saurien  et les écailles vertes de  Sassera.

Upsilon  semblait cependant très contente de ce qu'il avait déclaré et comme Sébastien aimait faire plaisir, il prêta une oreille amicale à ses questions .
Oui, il aimerait savoir comment les Zassagoriens suivaient les gens à la trace. Le côté flair animal lui ramena brièvement en mémoire l'image des narines dilatées de Chewbacca humant l'atmosphère. Sébastien avait lu que George Lucas s'était inspiré de son chien pour créer le personnage...
Non, tous les hommes ne préféraient pas les blondes et les poitrines volumineuses à la Marylin. Il préférait quant à lui, plutôt les teints mats, les yeux sombres et les silhouettes fines et déliées.

Quant au projet que les Zassagoriens, si peu nombreux, puissent s'installer sur  la Terre en attendant de récupérer leur planète, il pensait que c'était parfaitement possible et commencerait ainsi une entente galactique qui ne ferait qu'élargir le domaine des connaissances et l'entente entre les peuples de l'univers. Car il était évident que l'humanité venait de s'ouvrir au cosmos et...
Il s'arrêta avec la désagréable impression d'entendre un discours de son père à l'inauguration d'une conférence sur " Solidarité interplanétaire et Marchés d'avenir"et, pour conserver la bonne humeur d'Upsilon, il revint à sa proposition :

-En attendant ces jours prometteurs, j'aimerais connaître en effet les possibilités de ce don qui  vous a permis, si j'ai bien compris, de repérer notre ami Jules en raison de son aura élyrienne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryy
Guide et Correctrice

Mes Personnages

Date d'inscription : 23/08/2014
Messages : 213

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Lun 27 Oct 2014 - 9:16

Jules était resté en retrait pendant une grande partie de la conservation, laissant le soin à Sébastien de relancer Upsilon. Il avait pourtant bien des questions à poser à la zassagorienne sur les Elyriens, car il connaissait finalement si peu ce peuple, mais il n'arrivait pas à se défaire d'un sentiment de méfiance à son égard.
Elle affirmait depuis le début de la conversation qu'elle voulait seulement chasser les Elyriens et vivre en paix sur Terre. Soit ! Mais les Elyriens aussi affirmaient qu'ils venaient en paix...
Alors, comment être sûr qu'une fois en possession du vaisseaux, les zassagoriens ne s'en serviraient pas pour d'autres buts que de débarrasser la Terre des Elyriens ? Que savait précisément Upsilon du vaisseau enfouie au fond des mers ?

Toutes ces questions et ces doutes tournoyaient dans le cerveau de Jules, l'empêchant de se concentrer pleinement sur la conversation en cours. Mais lorsqu'Upsilon mentionna le cristal, il ramena de force force son esprit au moment présent. De toute façon, s'il voulait percer à jour ses véritables intentions, il allait devoir analyser chacune des paroles qu'elle allait prononcer...

Upsilon lui demanda soudain de lui remettre le carnet de son grand-père, afin qu'elle puisse en prendre connaissance. Son ton était assez autoritaire, et Jules ne put faire autrement que de le lui remettre. Après avoir en avoir lu une partie, elle tendit le carnet à Sébastien sans lui demander son avis, ce qui froissa Jules. Elle semblait vraiment le prendre pour un assistant ! Se rendait-elle compte que sans son aide, elle ne trouverait jamais le vaisseau ? Il ne voyait pas d'inconvénient à ce Sébastien prenne connaissance du carnet, mais c'était une question de principe. Mais, ne voulant pas se montrer désagréable dès leur première entrevue, il choisit de ne rien laisser paraître de son agacement.

La question que Sébastien posa ensuite souleva son intérêt, il ne s'était jamais demandé en effet s'il y avait d'autres hybrides comme lui sur Terre. Et maintenant, il se demandait pourquoi cette question ne l'avait jamais effleuré auparavant. La zassagorienne répondit que cela était fort possible, et que ceux-ci pouvaient fort bien ignorer leur nature d'hybride. Jules ne répondit rien, mais fit une moue dubitative. Même s'il ressemblait fortement aux humains, il avait de toute façon toujours ressenti au fond de lui qu'il avait "quelque chose" de différent. Mais, s'il n'avait pas eu son père pour lui expliquer qu'il était un hybride, peut-être passerait-il tout son temps en psychothérapie pour comprendre pourquoi il se sentait différent ? Peut-être se serait-il marié aussi, et aurait-il des enfants aujourd'hui. Mais alors, peut-être que sa femme serait morte lors de l'accouchement comme sa propre mère...
Voilà qu'il repartait de nouveau dans ses pensées, au lieu de se concentrer sur ce que disait la zassagorienne. Il reprit le fil de la conversation au moment ou celle-ci proposait de leur révéler comment elle avait pu sentir sa présence lors du défilé à Versailles. Voilà une information très intéressante ! et qui sait, peut-être qu'il apprendrait incidemment comment se rendre invisible aux zassagoriens. Cela pouvait toujours se révéler utile...

Se redressant alors dans le canapé, il regarda Upsilon droit dans les yeux et déclara :


- Si vous souhaitez vivre en paix, je ne vois pas en quoi les Terriens pourraient vous refuser un bout de terre. Mais il s'agit pour le moment d'un hypothèse encore fort lointaine. Pour le moment, je serais également fort curieux de savoir comment vous avez pu sentir ma présence parmi toute cette foule, et comment vous avez su que j'étais un hybride.
Et, pardonnez-moi par avance la violence de ma question, mais pensez-vous qu'il ait actuellement dans les fermes Elyriennes d'autres zassagoriens ayant le même "pouvoir" que vous ? Ou bien vous pensez être la seule à posséder ce génome si particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Lun 27 Oct 2014 - 10:17

Jules semblait avoir retrouvé la parole et reposer ton attention sur la conversation. Upsilon ne s'était posée aucune question sur la raison de son mutisme car pour elle il ne faisait aucun doute que le silence de Jules était la conséquence de ce nouveau voyage en déphaseur. Sébastien avait été pris d'une fringale suite à son premier voyage en transport Elyrien. Donc pour Jules, cela pouvait très bien être aussi dû au transport avec le Déphaseur. Le premier voyage de Jules en Déphaseur s'était terminé, à quelques mètres près, par une arrivée au mauvais endroit, dans des toilettes malodorantes. Peut-être l'hybride avait-il redouté ce deuxième déplacement et l'appréhension, mêlée aux possibles effets secondaires, avaient mué Jules dans un silence de moine.

Upsilon se ravit de voir que sa proposition d'en dévoiler davantage sur son radar à Elyrien éveilla Jules. Il donna même son avis quant à la possibilité des Zassagoriens de séjourner officiellement sur Terre.


- Hmm moi rester sceptique tout de même à ce sujet, confit Upsilon. Quand humains découvrira vraie nature Elyrien, humains forcément avoir méfiance contre Zassagoriens. Cela être logique pour moi. Quant à ma capacité, moi ignorer si autres Zassagoriens d'élevage pouvoir le faire. Lorsque moi était dans ferme où je suis née, moi était seule à être sans écailles et avoir pouvoir de voir Trace. Trace avoir grande importance chez Elyrien car Trace être outil pour bien des choses. Trace utilisée par Elyrien pour enregistrer mémoire et pensées dans casque mémoriel. Casque être programmé pour enregistrer fréquence de Trace de utilisateur privé. Ainsi si Casque avoir plusieurs utilisateurs, casque pas divulgué à un utilisateur B mémoire artificielle de utilisateur A. Trace est comme empreinte digitale pour Terrien. Elyriens avoir tous Trace différente. Moi voir différentes flagrante. Trace parfois bleu, rouge, verte, mélange de couleur. Avoir une forme ondulée ou piquante. Parfois être très lumineuse ou plutôt terne. Parfois moi penser que je vois deux Traces similaires. Mais en réalité, entre deux Traces d'apparence similaires, toujours exister une différence. Mon œil pas voir les différences car œil pas microscope.


La Zassagorienne se leva et s'approcha des deux hommes, d'un signe lent des mains, elle invita Jules à se lever.

- Moi être seule à pouvoir distinguer Elyriens de Terriens. Sassera, Père, frères et sœurs ne peuvent pas car moi être seule avec gènes différents. Seule à provenir d'élevage. Peut-être autre Zassagorien dans ferme d'élevage avoir aussi pouvoir de voir Trace, ou peut-être autre pouvoir. Trace ressembler à nuage très fin autour des Elyriens. Comme la fumée sur route bouillante après pluie fine. Trace faire Pshiiiii autour du corps Elyriens. Trace plus marquée sur dos, au niveau de colonne vertébrale, et sur tête, autour de cerveau. Moi voir différences flagrantes entre Traces.


Upsilon commença à énumérer l'aspect des Traces qu'elle a pu voir tout au long de sa vie dans la ferme d'élevage.

- Trace être parfois bleu, rouge, verte, mélange de couleur. Avoir un contour ondulé ou piquant comme dents de scie. Parfois être très lumineuse ou plutôt terne. Parfois moi penser voir deux Traces similaires. Mais en réalité, entre deux Traces d'apparence similaires, toujours exister une différence, comme un point bleu sur Trace rouge. Mon œil pas voir les différences car œil pas microscope. Principale dans pouvoir à moi est capacité à distinguer Elyriens des Terriens. Qu'importe l'aspect de Trace, tant que moi la voir, cela être le principale.

Elle s'approcha de Jules et positionna ses mains de part et d'autre du visage de l'hybride, sans le toucher.

- Chez vous, Jules, Trace être totalement différente. Elle être concentrée autour de tête, expliqua Upsilon en faisant bouger doucement ses mains autour du visage de Jules, à quelques centimètres de sa peau, afin d'essayer de montrer aux deux hommes où elle voyait la Trace. Chez Elyriens, Trace aller partout partout partout ! s'exclama-t-elle en continuant ses gestes avec ses mains mais en parcourant tout le côté du corps de Jules, passant sur ses bras et le côté de ses jambes. Elyriens être totalement recouvert par Trace. Toujours totalement recourt. Jamais exception. Mais vous, Trace être seulement près de tête. Comme auréole des anges ! Alors quand moi vous avoir vu ça au Défilé, moi avoir été si surprise de voir Trace pas habituelle ! Votre Trace être vert pâle et vert plus foncé au sommet de crâne. Mince filet de vert foncé descendre sur nuque mais pas aller jusqu'en bas de colonne vertébrale. Moi avoir tout de suite deviné nature à vous. Moi avoir deviné que vous hybride mais moi avoir pensé que vous être expérience Elyrien. Eux avoir déjà essayé création d'être hybride. Mais moi pas du tout imaginer que vous être en réalité descendant de Glask fils de Borgues, pilote de Elyrius, Elyrien qui a ordonné massacre Zassagoriens pour voler planète. Moi jamais avoir imaginé que Glask s'être enfui et caché sur Terre et avoir créé famille et descendance avec Terriens. Si Elyrien apprendre que Terriens et Elyriens pouvoir avoir enfants ensembles, vous pouvoir devenir objet d'étude elyrienne. Vous devoir être protégé. Peut-être exister hybride ailleurs sur Terre. Glask avoir eu vie très très longue et surement beaucoup enfants. Mais si hybride avoir en plus, eux pouvoir être différents de vous. Génétique être complexe. Eux pouvoir avoir plus de gène Elyriens, donc Trace plus grande que vous mais pas aussi grande que Elyrien. Eux pouvoir avoir plus de gène Terriens, donc Trace plus petite voire pas de Trace du tout. Vous avoir Trace toute petite. Part Elyrienne peut-être pas si grande en vous.

Upsilon se rassit et laissa Jules faire de même.

- Moi avoir préparé pour vous vidéo filmée dans vaisseau Zassagorien bien caché en Russie. Moi avoir fait escapade avec Déphaseur pour filmer intérieur de vaisseau à nous. Vaisseau similaire à vaisseau englouti dans océan. Similaire voir peut-être identique. Mais vaisseau à nous pas avoir tout matériel Elyrien. Pour fuite, Père avoir retiré beaucoup de technologie Elyrienne pour alléger vaisseau et accueillir maximum de Zassagorien. Moi avoir filmé rares technologies intéressantes et importante que nous avoir. Comme table de soin. Père avoir jugé important de garder table de soin pour guérir Zassagoriens blessés durant fuite. Vous être intéressé ? Vous avoir questions supplémentaires ? Réponses seront données.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Lun 27 Oct 2014 - 23:08

 Jules sembla soudain reprendre conscience qu'il participait à une réunion d'information, tout à fait essentielle, même si elle se présentait comme une simple rencontre autour d'une tasse de thé. Il n'était d'ailleurs apparemment pas plus intéressé par les petits gâteaux et les gestes conviviaux qu'il ne l'avait été par les révélations d'Upsilon, du moins jusqu'à sa soudaine réaction. Il devait être revenu de son déphasage et ses questions .montraient la même méfiance prudente que Sébastien avait remarquée  lors de leur première rencontre.
Au contraire, la blonde Zassagorienne (une perruque certes, mais qui lui seyait à merveille) montrait beaucoup d'allant et semblait avoir décidé d'être le coach de ce garçon réservé, possesseur néanmoins d'un vaisseau intersidéral et doué peut-être, par sa conception hybride, de pouvoirs inconnus. L'imagination du journaliste était prompte à développer le moindre  événement insolite, la plus petite anomalie dans le morne tissu de la vie ordinaire et, depuis l'arrivée des Elyriens, il  vivait dans une excitation quasi perpétuelle. Malgré une allure des plus conformes au modèle courant du jeune de milieu modeste,  son physique plutôt beau gosse , blondeur bouclée et  yeux bleus, Jules de Borgues était un hybride extra -terrestre,et il fallait bien qu'en dehors d'un vaisseau spatial, cet être improbable eût hérité de quelques traits sidérants. Par discrétion et désir sincère de le mettre à l'aise en le traitant comme un homme ordinaire  Sébastien n'avait rien demandé de personnel à Jules quand il lui avait  rendu visite à l'atelier, rue de la Pompe.Il ne savait même pas quel âge il avait et s'il possédait quelques signes en lui de son origine extra-terrestre.
Cette fascination ne l'empêchait pas à chaque fois qu'il y pensait, de se rappeler qu'il n'avait aucune preuve concrète de la nature hybride de celui qu'il avait peut-être un peu vite décidé de sponsoriser. Mais il avait  la certitude que Upsilon était bien en possession du déphaseur et qu'elle avait près d'elle une jeune personne  couleur de grenouille et délicatement écailleuse. Il se pouvait qu'elle se soit entendue avec Jules pour monter une arnaque mais les Zassagoriens existaient bel et bien et  par l'intermédiaire de Jules, fils des étoiles cherchant son héritage ou ou simple garagiste arnaqueur, lui, le journaliste, était au coeur de l'évènement. L'histoire était trop extraordinaire pour qu'il laissât la prudence et le scepticisme le priver de ce qui pouvait être la nouvelle la plus sensationnelle depuis l'arrivée des Elyriens. La première enquête du grand reporter ! Neuville, le découvreur des Zassagoriens ! Neuville, le renfloueur d'épaves cosmiques ! ...
.... et Neuville-Seb qui digérait mal les petits pâtés d'insectes. A se demander si certains n'étaient pas encore vivants, lui grignotant l'estomac pour chercher à en sortir. Il frémit à cette image de thriller S.F  La dame parlait beaucoup, mais n'oubliait pas ses devoirs d'hôtesse et il décida de noyer les éventuelles bestioles sous le thé que venait de lui servir Upsilon. C'était quand même un peu désobligeant pour son image que cette rencontre hors du commun, qui devait faire s'ébahir et fantasmer tous ses futurs lecteurs, fût apparemment placée sous le signe prosaïque de dysfonctionnements digestifs. Après la boulimie, l'indigestion ! Certes, un peu de comique et de réalisme bon enfant pouvaient être un atout dans les récits sensationnels et  son patron avait apprécié le tour humoristique que Sébastien donnait à ses chroniques  mondaines. L'épopée viendrait plus tard, mais pour l'instant, ce moment  d'humour qui détendrait le futur lecteur, ne l'inspirait guère et lui pesait sur l'épigastre.
Difficile de se concentrer dans ces circonstances. Ill ne comprit pas très exactement tout ce que dit Upsilon de ce qu' elle appelait la Trace.  Elle en parlait avec une emphase dans le ton qui  montrait que c'était un sujet important pour elle. Mais ajoutés à  son épouvantable syntaxe, le manque total de références en ce qui concernait les synesthésies du genre "forme piquante" ou de la fumée qui fait" Pshiii" , à quoi s'ajoutaient les mandibules attaquant son intérieur, tout conduisit Sébastien- Maxence de Neuville, dit Neuville, le futur célèbre journaliste d'investigation, à une sorte de strabisme mental où les informations se croisaient sans produire de sens.. Il chopa au passage l'image d'un casque enregistreur de souvenirs et aussi créateur de mémoire artificielle. Et il se demanda si ce casque pouvait se dissimuler sous une perruque. Il se promit de bien vérifier l'intérieur de son bonnet en sortant, comme on vérifie ses bottes dans le désert pour repérer les scorpions.. Il ferait mieux de n'en plus mettre, d'ailleurs, de bonnet. Ses cheveux repoussaient...

Upsilon s'était mise à palper l'espace autour de Jules comme un guérisseur affirmant percevoir les ondes néfastes qui lui indiqient où faire passer son fluide magnétique. Ses attitudes étaient spontanées et si elle jouait un rôle, elle était vraiment bonne actrice mais tant que la Trace n'existait que dans son discours, Sébastien ne voulait être qu'à moitié convaincu.  
Il apprit ensuite  que le vaisseau zassagorien était caché en Russie et qu'Upsilon avait filmé l'engin spatial. Splendide ! Il lui faudrait au moins quelques images pour illustrer son grand article... non, sa série de grands articles ! Upsilon proposait de  leur montrer ses films et cela amusa Sébastien . Il se rappela l'ennui de ces séances d'après-repas bourgeois où l'on vous propose de regarder les diapos des dernières vacances aux Bahamas ou ces films VHS rapportés de  safaris au Kenya.  Posséder un caméscope était du dernier cri.  L'appareil était encore un peu encombrant mais moins que les anciennes caméras avec magnétoscope séparé. Sigismond de Neuville se lançait à fond dans les nouvelles technologies et promettait à son fils que dans cinq ans, il pourrait emporter  son camescope  numérique dans sa poche  Avant le départ de l'expédition, il faudrait se procurer le dernier modèle et demander un stage rapide de prise en main. Il  se vit sur le pont d'un navire moitié style la Calypso du Commandant Cousteau, moitié remorqueur Abeille, filmant la sortie triomphale du vaisseau de Jules, dans le fracas des flots se séparant sous la poussée d'une énergie inconnue venue des galaxies. Il fallait d'ailleurs interroger Upsilon sur ce vaisseau, la compagnie japonaise qui louerait le matériel voulait connaître tout ce qu'on pouvait savoir de l'épave, présentée comme un supposé trois-mâts de la Compagnie des Indes. La perspective de voir les films de la Zassagorienne lui convenait donc parfaitement. Il répondit avec bonne humeur :


-Mais c'est excellent ! N'est-ce pas toujours mieux de connaître le genre de poisson qu'on va pêcher?  Sinon, on risque de ne remonter que des crevettes.. Je suis très curieux de voir à quoi ressemble la technologie élyrienne. On parle beaucoup d'une délégation de terriens qui seraient invités à bord du vaisseau d'Adam. A propos, quel est le vrai nom de cet individu qui a voulu nous rassurer en se présentant sous un nom bien de chez nous et de surcroît celui du premier des  hommes... Ne me dites pas que, par une coïncidence incroyable, Adam se trouve aussi être un nom élyrien!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryy
Guide et Correctrice

Mes Personnages

Date d'inscription : 23/08/2014
Messages : 213

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Mar 28 Oct 2014 - 8:58

A la mention de son pouvoir, Upsilon se lança dans une explication détaillée de ce qu'était la Trace des Elyriens. Explication passionnante pour Jules, qui se découvrit alors une Trace verte autour de sa tête, dont il n'avait soupçonné l'existence. Mais il ne put s'empêcher de se demander si cette avalanche de détails (forts sympathiques, certes mais n'ayant vraiment une utilité dans le cas qui les occupait) n'avait pas également pour but de les embrouiller, et de les empêcher de voir ce qui était réellement important... Après tout, en quoi cela pouvait-il lui servir de savoir que certaines aura font pshiii ?

Mais, lorsqu'Upsilon mentionna le casque mémoriel, Jules se pencha en avant sur son siège.
*Voilà enfin une information intéressante ! Peut être que le casque mémoriel de mon père est encore dans le vaisseau... Qui sait tout ce que pourrait apprendre si je parvenais à le leurrer...*
Après tout, comme il était hybride, il ne possédait que le matériel génétique de son grand-père. Peut être possédait-il donc aussi la même trace, mais plus atténuée ? Voilà des questions auxquelles il faudrait qu'il apporte des réponses, et même plutôt rapidement...

Alors qu'il s'interrogeait sur sa Trace, Upsilon se leva justement pour expliquer en quoi celle-ci était particulière. Il ne put s'empêcher de ressentir un certain malaise à voir les mains de la zassagorienne s'approcher de son visage, mais il ne bougea pas, la laissant terminer son explication. Ce qu'elle disait ne contredisait pas ce à quoi il avait réfléchi juste avant. Il avait bien en effet une Trace plus faible. Restait donc a savoir si elle était similaire à celle de son grand-père...

Mais la suite du discours d'Upsilon lui plut beaucoup moins. Il n'avait aucunement envie de devenir un sujet d'étude, pour qui que ce soit !
Il n'espérait pas non plus que son père ait eu d'autres enfants. Non pas que cela lui aurait déplu d'avoir des frères et soeurs, mais l'idée d'autres femmes mourant en couches comme sa mère lui était difficilement supportable...

Il essaya donc de chasser toutes les pensées engendrées par les dernières paroles de la zassagorienne et se concentra sur ce qu'elle racontait à propos d'un vaisseaux en Russie. Une vidéo de l'intérieur d'un vaisseau ? Voilà qui promettait d'être intéressant, au même titre que le casque mémoriel !
Même s'il manquait beaucoup de matériel... Quant à savoir si celui-ci avait été retiré dès le départ pour accueillir plus de zassagoriens, ou bien avant le tournage de la vidéo, afin que protéger certains secrets, Jules ne pouvait se prononcer...

Il sentit à côté de lui le journaliste qui frétillait à l'évocation de cette vidéo. Bien sûr, il voyait déjà les articles à sensation qu'il allait écrire ! En même temps, Jules convint que pour Sébastien, toute cette histoire devait ressembler à une formidable aventure, qu'il pourrait raconter à ses petits enfants. De son côté, Jules doutait un jour d'avoir des enfants...
Avec une voix plus mesurée, il abonda cependant dans le sens du journaliste :



- oui, j'avoue être moi aussi très curieux de voir l'intérieur d'un vaisseau... Et surtout, ce qui m'intérresse moi, c'est de savoir avec quelle énergie il fonctionne et si l'eau de mer ne risque pas de l'avoir endommagé au bout de toutes ces années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Mar 28 Oct 2014 - 10:49

La proposition de vidéo fut bien accueillie par les deux humains. Upsilon prit une cloche posée sur la table base, à côté du plateau de collation. Elle la fit tinter plusieurs fois et la reposa. Elle se servit un gâteau, qu'elle engloutie en deux bouchées. Puis un deuxième et un troisième qui eurent le même sort que le premier. Des bruits de pas et de roues grinçantes s'élevèrent de l'autre côté de la porte par laquelle Sassera était entrée puis repartie quelques instants plus tôt. Une femme au service de Billy Durand poussa la porte et entra dans le salon en tirant un chariot sur lequel était posé un téléviseur, un magnétoscope, un caméscope et une montagne de cable. La femme repartit en informant Upsilon que si elle avait besoin d'elle, elle n'avait qu'à tinter de nouveau la cloche. Elle essayait de lui parler le plus naturellement possible mais son regard trahissait ses sentiments à l'égard de l'extraterrestre. Il montrait de la crainte.

Tout sourire, ravie de partager sa vidéo amateur, Upsilon la remercia en souriant et s'attela à mettre en marche le dispositif. Du moins, elle essaya.


- Moi pas forte avec technologie terrienne. Objet très gros et eux avoir beaucoup de cordons. Beaucoup de branchement. Moi habituée à objets électroniques petits et sans câbles. Peut-être un jour Terre connaitra aussi disparition des câbles, moi espérer évolution rapide pour câblage,
marmonna-t-elle en s’emmêlant dans les cordons d'alimentation.

Il fallut cinq bonnes minutes avant qu'Upsilon n'arrive à trouver les bons branchements. Quand enfin se fut terminé, et après deux chûtes évitées pour le caméscope, Upsilon cria victoire et alluma les appareils. Elle appuya sur le bouton de lecture et dit :


- Moi pas douée pour filmer. Image parfois bouger trop vite. Ou parfois bancale... Comme là... ajouta-t-elle en pointant l'écran télé du doigt et en montrant le cockpit du vaisseau qui sembler tanguer un peu. Ceci être cabine de pilotage.

A l'écran, un zoom maladroit apparut et montra le tableau de commande sur lequel se trouvait une montagne de boutons, de voyants éteints et de manettes, le tout simplement éclairé par une lampe torche.

- Film être fait avec lumière portative. Moi pas avoir pu mettre alimentation au risque de faire découvrir vaisseau.

Au même moment, la lumière quitta le tableau de bord et l'image s'agita. Puis des chamailleries dans une langue non terrienne se firent entendre. Jules et Sébastien pouvaient facilement reconnaitre les voix d'Upsilon et de Sassera, qui se chamaillaient comme des enfants. Ils purent même en être certain lorsque le visage de Sassera apparut à l'écran. Elle taquinait volontairement Upsilon en l'éblouissant. Tout d'un coup, une voix grave et autoritaire retentit dans le cockpit. La vidéo montra alors Vranak, qui déclara dans un français très juste et sans accent :

Vranak:
 
- Upsilon, je t'ai donné mon autorisation pour que tu viennes ici filmer les parties du vaisseau afin de les montrer à tes futurs invités. Sassera, je t'ai autorisé de nous accompagné juste parce que tu voulais le revoir encore une fois. Vous n'êtes pas ici pour vous permettre ce genre d’enfantillage ! Continuez et j'active le Déphaseur pour rentrer.

La voix grave se tut et le film continua. Il n'y eut plus une seule altercation puérile entre les deux Zassagoriennes, qui s'était tut et n'avait plus rien dit dans le reste du film. La vidéo remontrait plus clairement le tableau de bord.


- Moi remontrer vaisseau à Jules grâce à tableau similaire. Avec vidéo, moi pouvoir apprendre à Jules à connaitre bouton avant même de mettre pied dans vaisseau.

Ensuite, des dédales de couloirs et de pièces furent présentés. Upsilon énuméra leur utilité : des cabines pour plusieurs personnes, pratiquement vidées des couchettes pour accueillir le plus de monde possible, des sanitaires, un garde-manger et des réserves totalement vides, une cabine médicale dévastée et dans laquelle subsistait des traces pouvant indiqué que du sang avait coulé ici, puis... salle des armes. A l'intérieur, se trouvait une dizaine d'armes Elyriennes. De toutes les tailles. Et au milieu de tout cela. Upsilon montra les armes une à une, révélant leur nom. Il s'agissait de pistolets désintégrant et de laser à Tachyon. Enfin, le film se termina sur la dernière pièce. Une toute petite pièce dans laquelle se trouvait un piédestal surmonté d'un casque mémoriel ainsi que d'un espace similaire à une cabine de douche.

- Ceci être sas de téléportation. Aussi appelé Chambre de transport. Sas pouvoir être de plusieurs tailles. Celui-ci pouvoir contenir une personne. Lui être sorte de Déphaseur mais pas portatif. Pour se téléporter dans sas, voyageurs devoir connaitre code d'entrée du sas et sas devoir être alimenté par énergie. Lui pourrait être atout pour arriver dans vaisseau de grand-père de Jules. Malheureusement, nous ne connaitre ni le code d'entrée, ni si sas être encore alimenté par énergie. De plus, sas être comme Déphaseur portatif. Lui être gourmand en énergie. Si nous utiliser sas de téléportation du vaisseau du fond de l'océan, nous pouvoir très bien dévorer ensemble de énergie du vaisseau. Et ainsi plus avoir de puissance pour remonter vaisseau. Seule solution reste Déphaseur portatif quand nous avoir localisé au mètre près le vaisseau.

Upsilon mit sur pause lorsque le film montra le casque.

- Voilà casque mémoriel du vaisseau que Père avoir volé à Elyriens pour sauver Zassagoriens. Nous pas pouvoir connaitre son contenu car lui ne donner ses informations qu'à propriétaire des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Ven 31 Oct 2014 - 22:37

Sébastien se serait bien proposé pour aider Upsilon à installer ses appareils. Il n'était pas particulièrement intéressé par la technologie mais enfin il n'y avait que trois ou quatre câbles à brancher et c'était la moindre des politesses que d'aider son hôtesse. Mais une dame bardée de gadgets supersophistiqués, maniant la téléportation comme lui la marche à pied, nourrie  d'insectes certainement bourrés d'omega 87 et de phosphore pour les méninges, une créature possédant le don de voir les Auras et avec un papa possédant un vaisseau spatial, en deux mots, une extra-terrestre, devait au moins avoir un QI de 240 . En conséquence, on pouvait supposer qu'elle dominait cette énergie primitive nommée Electricité.
Quoique...Après tout, si lui, Sébastien-Maxence de Neuville, bachelier diplômé d'une école de journalisme réputée, était transplanté auprès de Néanderthaliens, saurait-il allumer un feu en frappant un silex ou en frottant un morceau de bois ?
Il  se reprocha de trop voir Upsilon à travers des fantasmes : Superwoman pour les pouvoirs ou Sigourney Weaver pour le  pilotage de vaisseau cosmique... et le crâne épilé. La regarder s'emmêler dans les câbles le perturbait quelque peu.  Ignorant tout des usages mondains en cours dans la société zassagorienne, la considérant comme la patronne dans leur association,  il craignait que son intervention ne parût un manque de respect. Le temps qu'il se décide et l'écran s'illumina montrant le poste des commandes.
Sébastien fut un peu déçu  par l'aspect on ne peut plus prévisible de l'assemblage cadrans-boutons-voyants.
La surprise aurait été un panneau vide avec, par exemple, une seule petite plaque phosphorescente au centre, qu'il n'aurait pas même été nécessaire de toucher, connectée qu'elle aurait été directement aux neurones du  commandant. Ou bien, même pas de plaque...Sur une surface  lisse  et blanche, il suffirait de lueurs irisées, changeant selon les gestes effectués par la main du pilote. ce serait très joli, mystérieux et tout à fait fascinant !
Le babillage des filles à l'écran et la silhouette décidément très suggestive de Sassera déconcentrèrent un peu plus le journaliste et il imagina des doigts fuselés traçant les signes mystérieux qui enverraient le vaisseau dans les étoiles.  Ces doigts se virent aussitôt revêtus d'un long gant de vinyl noir très sexy , assorti à un costume Barbarella qui moulait  des formes on ne peut plus terrestres et...

La Voix du Père retentit :


-Vous n'êtes pas ici pour vous permettre ce genre d'enfantillage !

Sébastien sursauta comme un élève surpris avec la photo d'Ursula Andress entre deux pages d'algorithmes. Il eut honte de son manque de professionnalisme et hocha la tête d'un air entendu, soulagé de voir l'attention dirigée vers Jules qui se devait d'être attentif puisque c'était lui qui était appelé à apprendre la partie technique .
La visite du vaisseau continuait  sans rien de très excitant, mais montrant que les besoins basiques des Elyriens  comme ceux des Zassagoriens ne devaient guère s'éloigner du modèle humain. Les bases spatio-temporelles étaient respectées. Pas de dimensions simultanées et de parois perméables. Les couloirs ouvraient sur des chambres,  on dormait sur des couchettes, il y avait des toilettes. Cette communauté de fonctions et de manière de vivre, pour ne pas être très excitante, laissait prévoir la possibilité de s'entendre autour de stratégies déjà éprouvées. Connaître ses alliés et ses ennemis, c'était la base même de l'action sur le terrain. Sébastien avait certes des doutes sur ses qualités d'homme d'action mais il avait décidé de devenir reporter, il tenait un sujet majeur et il ferait ce qu'il faudrait pour ne pas le lâcher. Les comptes-rendus de soirées mondaines et d'évènements culturels, c'était fini.  
Il s'intéressa donc aux armes présentées. Il avait entendu parler de tachyon dans Star Trek.. ou dans Star Wars  ?  Une histoire de particule qui va plus vite qu'elle-même ou quelque chose d'approchant. Lucky Luke au pays des neutrons. Un laser à tachyons devait vous découper avant même qu'on vous vise.
Pour montrer qu'il était dans la course mais sans trop d'illusions sur l'effet produit, il demanda :


- J'ai vu l'effet de vos armes à Versailles. Celles-ci ont-elles des résultats similaires ? Leur emploi nécessite-t-il des capacités spéciales ou seulement un entraînement ?

Il ne révéla pas qu'il ne s'était jamais servi d'une arme à feu, mais qu'il avait gagné le badge "Flèche Apache" au concours final de tir à l'arc, lors d'un camp d'été où son père l'avait inscrit quand il avait douze ans, pour lui former le caractère.

La dernière pièce était beaucoup plus intéressante du point de vue futuriste et le téléport en forme de douche était encore plus discret que le Tardis du Docteur Who.  Mais il ne permettait apparemment que le voyage dans l'espace. Upsilon donna quelques explications qui justifiaient qu'on ne pourrait l'employer tant qu'on ne connaîtrait pas le code et qu'on ne pourrait réalimenter le vaisseau de Jules en énergie. Restait le déphaseur portatif. Mais se déphaser dans un vaisseau au fond de l'océan ..  il avait bien envie de laisser à Upsilon et Jules toutes les questions techniques. On lui avait demandé  de faire remonter le vaisseau, il était en train de mettre en oeuvre des moyens humains de le faire. Pour le déphasage, il se contenterait d'observer et de suivre si c'était vraiment nécessaire.
Enfin, Upsilon présenta le casque mémoriel dont il n'était pas sûr du tout d'avoir saisi le fonctionnement.Cet objet ne servirait à rien sauf à son propriétaire et s'il avait bien compris, l'équipage élyrien était mort ?
Il faudrait qu'il mette au net tout ce qu'il avait appris lors de ce thé vraiment particulier. Le déphaseur; la Voix de la liberté, Billy Durand ( quel nom !), Sassera la jolie fille un peu lézarde mais charmante, l'oviparité, le destin des Zassagoriens esclaves, la Trace, le Cristal, la voix du père-guide-sauveur que semblait vénérer Upsilon et qui parlait un français impeccable... il avait la tête aussi chargée que son estomac. Mais ce n'était pas le moment de perdre le fil de l'histoire et il demanda :


- Que comptez-vous faire de ce casque alors ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryy
Guide et Correctrice

Mes Personnages

Date d'inscription : 23/08/2014
Messages : 213

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Lun 3 Nov 2014 - 9:10

Alors qu'Upsilon sonna pour appeler une domestique, Jules ne pu retenir un frisson d'excitation à l'idée de découvrir dans quelques minutes la vaisseau qu'avait piloté son grand père. Jamais il n'aurait pu croire cela il y a seulement quelques mois ! Malgré son calme apparent, il sentait son cœur battre furieusement dans sa poitrine.
Une femme entra alors dans la pièce, avec un chariot muni d'une télé et d'un magnétoscope. Jules retint à grand peine un sourire. C'était tellement décevant d'un certain côté, de voir un extraterrestre être obligé de se servir d'un banal magnétoscope, au lieu d'une machine extra sensorielle et tridimensionnelle, comme on en voit dans les romans de science-fiction...
Une fois la femme sortie, Upsilon se mit en devoir de brancher tous les équipements ensembles, ce qui sembla lui poser beaucoup de problème. A ses dires, la technologie terrienne pouvait encore connaître de notables améliorations en ce qui concernait les appareils électroniques, et Jules n'allait certainement la contredire sur ce point. Il faillit à plusieurs reprises lui où brancher tel câble, mais aucun son ne sortit de ses lèvres. Il n'arrivait pas à se défaire d'un sentiment de méfiance, peut être injustifié, envers la zassagorienne.
Au bout d'un petit moment, Upsilon réussit enfin à connecter tous les appareils et une image tremblotante et bancale apparut sur l'écran. Jules se pencha alors et plissa les yeux, comme s'il allait ainsi pouvoir percer tous les détails du vaisseau.


Upsilon indiqua à Jules et Sébastien que ce qu'ils voyaient était la cabine de pilotage. L'image était de piètre qualité, mais Jules parvint à distinguer le tableau de bord, couvert de boutons et manettes diverses. Il était à première vue tout à fait du même type que les tableaux de bord des avions de lignes où des grands paquebots, du moins pour un néophyte. Le tableau de bord était éclairé simplement par une petite lampe torche, ce qui ne permettait pas d'avoir une vision d'ensemble. Jules ne put s’empêcher de ressentir une pointe de déception. Décidément, il avait trop regardé Star Wars et Alien... Il jeta un regard en coin à Sébastien, et lut sur son visage la même déception qui devait se lire sur le sien.

Soudain, l'image devint complètement noire et Jules distingua les voix des deux zassagorienne qui devaient manifestement se disputer, bien qu'il ne comprit pas un mot de ce qu'elles dirent. Sassera semblait prendre un malin plaisir à faire tourner Upsilon en furie. Jules s'agita sur son siège, il voulait voir le vaisseaux, pas des gamineries !
Tout aussi soudainement, une voix grave retentit et Jules ne pu s’empêcher de sursauter sous l'effet de la surprise. Vranak apparu alors à l'écran, et dit alors dans un français parfait exactement ce que Jules avait pensé quelques secondes auparavant. Les deux zassagoriennes se turent alors instantanément, et l'image revint sur le tableau de bord, au grand plaisir de Jules.


Tous ces boutons devaient certainement avoir une utilité, mais laquelle ? Jules regretta soudain de ne pas avoir choisi l'option " pilote de 747" au bac... Mais Upsilon affirma qu'elle pourrait lui apprendre à se servir du vaisseau uniquement à l'aide de la vidéo. Jules se dit alors qu'il vomirait à cause des zoom et dézoom violents avant d'avoir réussi à mémoriser tous les boutons...

La vidéo dévoila ensuite toute une enfilade de couloirs et de pièces : cabines, réserves, chambre médicale... La encore, rien que l'on ne pourrait trouver dans un sous-marin. Puis la caméra entre dans la salle contenant les armes elyriennes, et là, cela n'avait plus rien à voir avec un sous-marin. Les armes de cette salle étaient froides et terrifiantes pour Jules.


- J'ai vu l'effet de vos armes à Versailles. Celles-ci ont-elles des résultats similaires ? Leur emploi nécessite-t-il des capacités spéciales ou seulement un entraînement ? Demanda alors Sébastien

- j'espère simplement qu'elles ne seront jamais utilisées sur Terre, murmura Jules pour lui même.
Il ne voulait pas savoir comment elles marchaient et quel entrainement il fallait pour les utiliser. De toute façon, il ne comptait pas se servir d'une telle arme un jour...


Et enfin, ils découvrirent la dernière salle du vaisseau, celle contenant le casque mémoriel et une sorte de cabine téléphonique. La encore, le décor se caractérisait pas son extrême banalité. Upsilon expliqua que la cabine téléphonique était en fait un déphaseur de grande taille, mais que celui du vaisseau serait surement inutilisable, car trop gourmand en énergie. Jules ne prêta pas énormément d'attention à ses paroles. Si le sas ne pouvait être utilisé, il ne leur était d'aucune utilité.
Tout ce qu'il l'intéressait était le casque mémoriel.


- Voilà casque mémoriel du vaisseau que Père avoir volé à Elyriens pour sauver Zassagoriens. Nous pas pouvoir connaître son contenu car lui ne donner ses informations qu'à propriétaire des informations. Expliqua Upsilon.

- Que comptez-vous faire de ce casque alors ? Demanda Sébastien


Jules se décida alors à lancer son hypothèse à haute voix. Après tout, il avait accepté de collaborer avec la zassagorienne, il ne pouvait pas faire cavalier seul. Ils allaient devoir partager un maximum d'informations, même s'il ne lui faisait qu'une confiance limité.

- pensez-vous que, vu que je ne possède comme "matériel génétique elyrien" que celui de mon grand père, que je parviendrais à extraire les informations contenues dans ce casque ? Suis-je assez Elyrien pour pouvoir utiliser ce casque ? Et d'ailleurs, est ce que ce sera sans danger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Lun 3 Nov 2014 - 12:09

Les questions de Sébastien sur les armes étaient très pertinentes. Il avait la curiosité aiguisée des journalistes.

- Oui, répondit Upsilon. Armes similaires. Arme utilisée lors de défilé de mode figurer dans film. Vous pouvoir la voir en vrai si vous le vouloir. Emploi seulement nécessiter connaissances d'utilisation. Pas besoin capacité particulière.

Le casque attira tout autant l'attention que les armes.

- Nous aimer pouvoir extraire information présentes dans casque de grand-père de Jules. Malheureusement, seul propriétaire des données pouvoir le faire. Même vous pas pouvoir,
ajouta Upsilon à l'attention de Jules, qui demandait si son bagage génétique pouvait le lui permettre. Être petit-fils de Glasck pas suffire. Pour avoir information, nous avoir besoin de Glasck car casque reconnaitre empreinte cérébrale. Et comme Trace sur vous et sur Elyriens, empreinte cérébrale être unique. Cependant, nous être en train de développer technologie pour déjouer casque. Nous essayer de créer virus pour casque. Nous aimer pouvoir le tester sur casque de vaisseau à nous et sur casque de vaisseau de Glasck. Si virus fonctionner, nous pouvoir gagner information intéressante. Mais surtout, nous espérer pirater casque de Adam et connaitre plan réel de Délégation Terre. Voilà étape première. Avoir données de casque appartenant à Adam. Pour cela, nous vouloir nous introduire dans vaisseau. Seulement, nous ignorer où casque de Adam être stocké sur vaisseau-mère. Infiltration nécessaire pour le trouver et le pirater si virus fonctionne. Nous avoir kidnappé Elyrien et volé peau synthétique à lui pour infiltré vaisseau-mère incognito. Vous vouloir voir Elyrien sous vrai visage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Lun 3 Nov 2014 - 16:05

Sébastien fut vaguement déçu  et surtout inquiet d'apprendre que les armes des extra-terrestres ne nécessitaient pas de pouvoirs spéciaux. Il détestait l'idée d'avoir à s'en servir et avait espéré qu'il faudrait posséder une formation psychique genre Jedi, une force mentale exercée façon Shaolin,  enfin  une concentration de neurones tout à fait étrangère à son embryonnaire cerveau de Terrien. Toutes ces conditions l'auraient mis hors course dès qu'il se serait agi de combats.
Il se demanda si un bon reporter de guerre se devait de porter une arme et de savoir s'en servir. Il n'avait guère fréquenté ce genre de collègue durant son passage au Parisien. Quelqu'un comme Ethan Deloir avait montré une capacité de réflexe et une rapidité d'action étonnante alors que lui, devant l'empoisonnement en direct des ministres, en était encore à se demander ce qui s'était passé. C'est vrai qu'aussitôt il s'était élancé à la suite de Deloir et cela sans autre raison que de participer à l'évènement là où il était le plus chaud, là où  les mouvements désordonnés de la panique cédaient devant la volonté d'agir pour changer l'absurde fatalité.
Deloir était-il armé quand il rôdait avec sa caméra entre des lignes ennemies, dans des rues en ruines où se croisaient les tirs des snipers, quand il traversait des vallées remplies de pavots mortifères gardés par des sbires au service de crapules et d'empoisonneurs ? Il pensa qu'il n'aurait peut-être jamais l'occasion de revoir ce brillant et secret personnage du monde de la presse. Cette idée accentua  son malaise face à des armes qui pouvaient en une fraction de seconde  faire disparaître totalement ce qui avait été une conscience, un coeur, une vie.  Le doute sur sa vocation de révolté infiltré dans une guerre galactique commençait à lui grignoter le moral presque autant que les insectes pilés lui taraudaient encore l'estomac. De façon imprévisible, le présent  semblait osciller entre un réalisme presque banal et des données ébouriffantes, pouvant aussi bien cacher des abominations tentaculaires à la Cthulu que conduire à un futur à la Mad Max..

L'ntervention de Jules lui redonna espoir un bref instant. Que  l'hybride puisse se servir du casque pour faire avancer le noble projet de sauver les Zassagoriens, voilà qui était positif.   Lui, Sébastien, resterait au second plan, seulement chargé d'affaires au niveau terrestre.
Mais  non, no, nein, na et niet ! La réponse d' Upsilon détruisit en une phrase la vision de Jules, casque en tête, se mettant à parler  en zassagorien avec la voix caverneuse d'un grand-père venu de l'espace, tandis que Upsilon pleurait de joie en entendant dévoiler les secrets de l'arme absolue. On allait renvoyer les abjects Elyriens dans les profondeurs de l'espace à la recherche d'une planète où installer leur civilisation décadente et puis on organiserait une fête monstre sous la Tour Eiffel, le champagne offert par  le groupe Neuville, Madame Mère chargée de veiller à l'aspect humanitaire de la cérémonie : choeurs de l'Opéra chantant  Nabucco, avec lâcher de colombes et de ballons portant les mots : Paix sur la terre et dans le ciel !
Au lieu de ces perspectives encourageantes, Upsilon employait des mots désagréables , virus, pirater, vol de peau synthétique... Il craignit un instant de devoir enfiler une ignoble combinaison de matière froide et collante qui le rendrait pustuleux ou le ferait enfler, car il était allergique au latex de mauvaise qualité. Puis il songea que ce serait évidemment plutôt Jules avec sa Trace élyrienne qui serait choisi pour cet espionnage.
Il fallait être patient pour voir se dévoiler tous les plans de l'astucieuse Zassagorienne  et  apprendre quel rôle - en dehors de public relation et bailleur de fonds - elle lui assignerait dans l'action. La séance audio-visuelle avait un rôle pédagogique certain pour les mettre dans l'ambiance et les préparer à l'étape première. Laquelle, consistant pour l'instant à pirater les casques à l'aide du virus espion, dépassait de loin ses compétences.

*Je suis un reporter de terrain...se dit le journaliste, je dois recevoir calmement toutes les informations et en tirer à la fois un guide pour mes futures actions et les matériaux de mes futurs articles. Arrêtons les états d'âmes et les souvenirs de cinéma. Soyons pragmatique et professionnel !*

Upsilon proposa alors de leur montrer l'aspect réel d'un Elyrien et il répondit un peu machinalement par "Mais avec le plus grand plaisir." Ce qui lui parut aussitôt trop mondain. Il commençait mal son programme de professionnalisme pragmatique. Il ajouta donc en remplaçant vite le sourire poli qui lui était venu aux lèvres par une expression copiée sur celle d'Ethan Deloir fonçant avec sa bombe à travers la foule médusée :

-Certainement ! Nous devons savoir ce qu'ils ont dans la peau !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    Lun 17 Nov 2014 - 20:48

Upsilon tendit le bras vers la porte et dit :

- Suivez-moi, moi vous conduire jusqu'à Elyrien fraichement capturé.

Upsilon entraina Sébastien et Jules dans un dédale de couloir et d'escalier, pour finalement les amener dans les caves de l’hôtel particulier. Elle poussa une lourde porte métallique. Derrière celle-ci, se trouvait tous les Zassagoriens. Au milieu d'eux, Vranak en imposait par sa prestance. Le Zassagorien aux écailles bleues salua les deux humains et fit un signe de tête aux autres vers la sortie. Dans un silence monastique, les Zassagoriens suivirent leur "Père" et laissèrent Upsilon et ses hôtes avec le Docteur Owen Zabarika, ligoté sur une chaise. L'Elyrien était dénuée de sa peau synthétique. Le deux humains pouvaient donc voir que les Elyriens avaient une peau argentée presque métallique.


- Voilà, vous connaitre vrai visage des monstres.

Upsilon se pencha au-dessus de l'Elyrien et lui lança :

- Toi regretter d'avoir fui les tiens. Toi souffrir comme Zassagoriens ont souffert. Ta peau être bien utile pour nous. Nous utiliser peau de Docteur Zabarika ici présent pour infiltrer vaisseau-mère, révéla Upsilon aux deux humains. Mais ça être mission de Père. Mission à nous, par contre, être vaisseau de grand-père à Jules. Retournons à nos obligations pour finir préparation voyage. Moi vous reconduire vers sortie de hôtel particulier. Nous revoir quand voyage sera prêt.

Upsilon conduisit ses deux invités vers la sortie de l'hôtel particulier. Ils se souhaitèrent une bonne fin de journée et se mirent d'accord sur le fait d'attendre des nouvelles de Sébastien de Neuville pour connaitre le jour du grand départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Jour 06] Thé Zassagorien    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jour 06] Thé Zassagorien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Le couloir infini des univers :: Space Chronicles :: [Chapitre 1] 1990 - La Délégation Terre-