.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 Rien n'est gratuit, tout est monnayable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Jeu 23 Avr 2015 - 14:55

En ce jour magnifique (pour une fois) sur Elyr, une femme hybride, issue de l'élite Elyrienne et dont les parents avaient choisi des génomes africains, se présenta dans le centre de procréation spécialisé dans l'hybridation géré par le docteur Jordan, afin de constater l'évolution du fœtus de son enfant, qui grandissait dans un caisson et qui allait bientôt arriver à terme.

L'hybride entra dans la couveuse géante et s'avança vers le docteur qui l'attendait. En entrant, elle vit une humaine volontaire pour être mère porteuse. Elle avait été branchée à une machine pour vérifier les signes vitaux de l'embryon, en vue d'une visite d'une future mère Elyrienne qui payait gracieusement la terrienne pour porter son hybride.


Le caisson fut descendu vers la propriétaire du fœtus. C'était la première visite de la future mère. Elle allait rencontrer pour la première fois son futur enfant. Tout se passait comme prévu. La mère regardait le fœtus grandir doucement dans son caisson. Le docteur Jordan vérifiait les signes vitaux de l'enfant et rassurait la mère sur le bon développement de son investissement familial. La routine en somme. Jusqu'à ce que...

Tout d'un coup, une lumière rouge clignota dans la couveuse. Une alarme s’enclencha. Les bras robotisés des machines de la couveuse récupérèrent le caisson et le rangèrent dans sa cavité. Une infirmière présente dans la couveuse se précipita vers la femme porteuse . Puis, une cloche transparente s'abaissa sur les deux femmes. Le docteur Jordan saisit la future mère hybride au physique afro-américain et une cloche fut posée au-dessus d'elle.
Une horde de robots armés sortirent des murs et encerclèrent les deux cloches tout en pointant leur arme vers la porte blindée de la couveuse, qui s'était déjà refermée.

- Que se passe-t-il ? Demanda la future mère au docteur Jordan.

- Je l'ignore, c'est le dispositif de défense en cas d'intrusion. Il ne s'est jamais déclenché depuis la création du centre, il y a des siècles.

Ce qu'il se passait ? C'était tout simple : quelqu'un avait déclenché le dispositif en pénétrant dans un vieux, très vieux couloir. Un couloir qui menait dans un sous-sol désaffecté du centre.  Les robots de défense pénétrèrent dans le couloir si ancien qu'il était maintenant oublié des plus vieux employés du centre, et inconnu des autres.
L'individu était un homme, un terrien. Il était maigre, pâle et désorienté. Les robots le sommèrent de se rendre. L'homme ne comprenait rien. Il continuait d'avancer, en divaguant, en demandant où il était. Cependant, la bonne question qu'il aurait dû poser, ce n'était pas "où", mais plutôt... "quand".
Les robots tuèrent l'homme. Ils étaient programmé pour ça, après tout.
Le dispositif de défense s'arrêta alors.
Intrigué par la présence d'un homme qui n'avait été vu à aucune entrée du centre, le service de sécurité décida d'explorer la zone. Ils passèrent la porte au bout du vieux couloir. Une porte qui était habituellement close et verrouillée. Sur cette porte, un panneau de danger chimique était accroché.

Le directeur du centre arriva précipitamment et repoussa la sécurité, qu'il congédia aussitôt. Il passa la porte, accompagné de ses plus proches collaborateur, et descendit le long escalier qui se présentait à eux.

- Je pensais que cette zone avait été désaffectée suite à un problème de confinement ? Je croyais qu'il n'y avait rien, dit l'un des collaborateurs en voyant, au bout de l'escalier, une faible lumière.

- Il ne devrait rien y avoir, mon prédécesseur devrait avoir fait le néce...

L'Elyrien se tut. Stupéfait, il descendit les dernières marches en silence. Devant lui, se trouvait une centaine de cuve de cryogénisation. Toutes pleines. Mais toutes ouvertes. L'ensemble des cuves étaient reliées à un générateur de secours installé près des escaliers. Il tournait ainsi depuis des siècles. Plus précisément depuis 1300 ans, quand le complexe scientifique avait été transformé en centre de procréation hybride. Avant, à sa création 1500 ans plus tôt, c'était un centre pour expérience sur le corps humain. Ce niveau servait de stockage sous forme de cryogénisation.

- Il ne faut pas que cela se sache, s'empressa de dire le directeur du centre. Achevez ceux qui sont entre la vie et la mort ainsi que ceux qui ne sont pas encore réveillé.

- Gardez-moi toutes les femmes qui ne sont pas encore éveillées et qui ne sont proches de la mort, quémanda le docteur Jordan qui apparut derrière eux.

Le directeur  regarda sa co-directrice et dit :

- C'est courir le risque de créer un scandale et donner matière à action aux rebelles de Terra Nova.

- C'est aussi gagner des mères porteuses qui coûterons moins cher à nos clientes. Et celles-ci garderont volontiers le silence si on leur propose une mère porteuse pour moitié prix. Ces femmes n'ont plus de famille. Cela fait 1500 ans qu'elles sont ici. Sauvez le maximum de femme. Laissez les mâles mourir, ils sont inutiles car ce ne sont pas les donneurs Terriens et Novaëns mâles qui manquent.

Le directeur haussa les épaules et demanda aux collaborateurs d'obéir au docteur Jordan.

- Prenons soin de ces ventres, dit-elle en posant une main sur le ventre d'une jeune femme encore à moitié congelée. Une aubaine que le générateur ait lâché...

Le docteur Jordan quitta le sous-sol longtemps abandonné et retourna auprès de ses clientes, pour les rassurer.

Le lendemain, toutes les femmes ayant survécu à leur réveil avaient été installées dans une confortable chambre du centre.

Les chambres avaient été aménagée en vitesse pour ressembler le plus possible à une chambre terrienne de l'époque où les femmes avaient été cryogénisée.
Le docteur Jordan avait annulé ses rendez-vous pour la journée afin de passer voir chaque femme, prendre de leur nouvelle et veiller à ce qu'elle avait toute leur tête. Le docteur Jordan comptait annoncer à chaque femme qu'elles étaient 1500 ans dans le futur.

Après une dizaine d'annonce toutes plus difficiles les unes que les autres à accepter pour les femmes, le docteur Jordan passa la porte d'une chambre où se trouvait le spécimen n°21. Sur le lit, se trouvait une jeune femme blonde, à moitié endormie.

- Bonjour numéro v... mademoiselle... hmm... Cotte. Kiara Cotte, dit le docteur en vérifiant le nom inscrit sur sa liste. Comment vous sentez-vous ce matin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 400

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Jeu 7 Mai 2015 - 10:02

Kiara avait du mal à rester éveillée. Elle ne comprenait pas tout pour le moment, mais elle ne sentait plus ses membres inférieurs que très légèrement. On aurait dit du chewing-gum. De son lit, elle regardait l'extérieur. Des arbres, des parterres de fleurs qu'elle pouvait apercevoir au loin. Elle fut tirée de ses pensées quand la porte s'ouvrit laissant apparaître une jeune femme ayant à peu près son âge.

Elle partait une blouse blanche par dessus un pantalon léger. La jeune femme s'était présentée comme étant le docteur Jordan. Kiara restait méfiante envers sa visiteuse, qui tout en lui demandant comment elle se sentait, vérifiait la feuille de soin, installée au bout du lit. Il fallut quelques minutes à la jeune malade pour répondre à son interlocutrice. Puis elle lui répondit :


-Je vais bien, enfin je crois. Elle prit quelques secondes puis continua:

-Où suis je? Que s'est-il passé ? Et qui m'a emmenée ici?

Elle essayait de rester calme, mais cela s’avérait difficile. Ces questions étaient pour le moment restées sans réponse et elle avait une drôle de sensation. Elle s'était mise à fixer l'extérieur. Kiara voyait des images familières, des sortes de flash. Le docteur Jordan la fit revenir à la brusque réalité des choses en insistant bien sur son bien être actuel. Kiara se garda de lui parler de ce qui venait de se produire et fit un simple signe de la tête signifiant que tout allait bien.

La jeune femme avait la drôle de sensation que tout cela était une immense mascarade. Elle n'arrivait pas encore à définir ce qui clochait. Et fouineuse comme elle l'était , la jeune femme finirait par trouver ce qui n'allait pas.

Plus elle regardait la pièce et plus tout cela lui semblait trop clean. Le médecin n'avait pas encore quitté la pièce et Kiara se demandait bien pourquoi puis elle demanda :


-Un problème Docteur? Avez vous découvert quelque chose qui clochait chez moi?

Le Docteur Jordan la rassura , mais elle commença par lui raconter une histoire complètement absurde, sur des caissons, un sous-sol. Kiara était inquiète devant les paroles du médecin puis elle lui dit :

-Je crois pas à ce genre de chose, ce n'est pas possible !

Quant elle eut fini de rire et que le médecin eut quitté la pièce, Kiara eut tout le reste de la journée pour repenser à ce qu'on lui avait révélé si bien qu'elle s'aperçut à peine que la journée commençait à prendre fin. Pourtant quelque chose attira son attention : la lumière de la pièce venait de s'allumer et il n'y avait ni interrupteur ni ampoule au dessus de sa tête......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Sam 23 Mai 2015 - 21:00

Le docteur Jordan avait passé la journée complète à faire le tour des chambres pour rassurer les femmes récupérées dans le sous-sol caché. Elle leur avait expliqué qu'elles avaient été découverte dans des caissons de cryogénisation, qu'elles venaient de se réveiller après des années de sommeil. Le docteur Jordan leur avait aussi expliqué qu'elle ignorait leur présence dans le sous-sol, et plus largement, qu'elle ignorait l'existence de caissons dans ce sous-sol abandonné. Ce qui n'était pas tout à fait vrai, puisqu'elle savait à quoi avait servi les humains congelé. Mais pas tout à fait faux non plus, car elle ignorait bien qu'il y avait toujours quelque chose dans ce sous-sol considéré comme désaffecté.

Toutes furent effrayées par la nouvelle. A l'exception d'une : Kiara, qui semblait plutôt se moquer d'elle. Le docteur Jordan ne la trouva pas très lucide, sur le moment.

En fin de journée, 95% des femmes dépassèrent leur peur et essayèrent de comprendre ce qui se passait et de savoir ce qu'elles allaient devenir dans ce monde du futur qui n'était pas le leur. Une chose était certaine pour elles, et ces femmes l'avaient vite compris, leur situation allait forcément être meilleur que celle qu'elles avaient 1500 ans dans le passé, en acceptant la proposition du docteur Jordan. En effet, les traqueurs Elyriens n'avaient kidnappés, pour les expériences, que des humains désespérés. Des humains SDF, des drogués, des personnes isolées qui ne risquaient pas de manquer à qui que ce soit.

Le docteur Jordan leur proposa un marché : louer leur utérus en échange d'une vie de reine. Elles seraient logées dans des appartements dignes de l'élite Elyrienne, elles seraient nourris et blanchies. Et en contre partie, elles permettaient à des femmes de venir mères en portant leur enfant.

Ces 95% de femmes acceptèrent le deal du docteur. Après tout, elles n'avaient rien à perdre, que à gagner car plus de famille, déjà qu'elles n'en avaient plus ou presque dans le passé, plus d'attache, plus rien.

Un faible pourcentage ne comprit rien à la situation. Elles sombraient dans une sorte de folie que le docteur ne chercha pas à combattre.

- Elles ont besoin de temps. On leur laisse une semaine, décréta le docteur.

Enfin, à côté de ces femmes, se trouvaient Kiara Cotte. Le docteur Jordan se demanda si elle était psychologiquement équilibrée. Elle garda donc Kiara pour la fin de la tournée d'inspection.
En arrivant devant sa chambre, le docteur se posta devant le mur à droite de la porte de la chambre de Kiara et posa sa main sur le mur. Celui-ci se transforma en écran qui affichait l'intérieur de la chambre, donc Kiara, ainsi que des indications sur ses signes vitaux.
La lumière avait été allumée dans la chambre. C'était en fait le plafond qui s'illuminait. Il était programmé pour s'allumer au coucher du premier soleil d'Elyr et pour s'éteindre au coucher du second soleil, afin d'imposer aux personnes logées de se coucher. Une fois éteint, il laisse place à des étoiles sur le plafond.

Le docteur Jordan entra dans la chambre de Kiara.

- Bonsoir, dit-elle en s'approchant de sa patiente. Comment allez-vous ce soir ? Avez-vous réfléchi à la réalité nouvelle qui est la vôtre ? Vous ne me croyez toujours pas quand je vous dis que vous n'êtes plus en 1990 mais que vous êtes 1500 ans plus tard ? Je vous confirme pourtant que vous avez dormi pendant 1500 ans dans un caisson de cryogénisation entreposé dans un sous-sol que nous pensions désaffecté depuis des siècles. J'ai fait quelque recherche sur vous. Souhaitez-vous savoir ce qu'est devenue votre famille durant les 1500 ans qui se sont écoulés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 400

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Ven 29 Mai 2015 - 0:13

La jeune Kiara essayait toujours de comprendre ce qui lui était arrivé. Elle avait passé ces quelques heures à essayer de se souvenir du moindre détail qui pourrait expliquer cette situation qui était la sienne à l'heure actuelle. Elle fut sortie de ses pensées par le retour du docteur Jordan qui s'était empressé de lui demander comment elle se sentait et si elle croyait enfin à ses propos.

Propos qui pour Kiara sortaient tout droit d'un mauvais film de science-fiction, mais il fallait cependant laisser à cet honorable médecin le bénéfice du doute. Malgré tout et ce même avec ses récentes découvertes qui confirmaient les dires de la jeune femme qui se trouvait face à elle. Le système lumineux ne faisait clairement pas partie de son époque et elle se sentait déstabilisée. Puis elle répondit au médecin :


-Je me sens bien, pour quelqu'un qui n'a plus réellement de repères.

Elle prit le temps qui lui fallait puis ajouta :

-J'ai réfléchi, oui. Et même si je trouve que tout cela ressemble à une blague de mauvais goût, j'ai pu constater certaine chose qui ne peut pas être de mon époque et je suis bien obligée de vous croire, même si tout me parait complètement dingue...

Alors que Kiara s'apprêtait à s'installer sur le lit, le médecin lui révéla qu'elle s'était permise de faire quelques recherches la concernant et lui demanda si elle voulait des nouvelles de sa famille. La jeune femme était choquée, comment ne pouvait-elle pas être au courant que Kiara avait perdu sa mère étant enfant. Pourtant elle venait de lui avouer avoir fait des recherches sur son passé. Quant à son père, il était impossible qu'il soit encore en vie à l'heure actuelle. Kiara lui répondit hésitante :

-Je doute que vous ayez trouvé une quelconque famille me concernant. Ma mère est morte alors que je n'étais qu'une enfant. Et je n'ai ni soeur ni frère. A moins que mon père se soit remarié après mon départ. Mais personnellement je ne le crois pas. Et au vu des décennies qui se sont écoulées, qu'auriez-vous pu trouvé de tellement intéressant. Mon père est sans aucun doute mort depuis bien longtemps.

Elle se leva du lit, où elle s'était installée et se dirigea vers la fenêtre. Il s'écoula quelques minutes avant qu'un nouveau son ne sorte de sa bouche quand elle ajouta :

-Par contre, j'aurais aimé savoir qui étaient les deux Starsky et Hutch qui m'ont libérée. Mes souvenirs sont encore flous, mais je me souviens de deux hommes me libérant de mes liens, enfermée dans cette salle de bain miteuse. Sauriez-vous qui ils sont?

La jeune femme s'était retournée pour faire face à son médecin. Puis elle demanda :

-Mais, pourquoi m'avoir réveillée docteur ? Pourquoi ne pas m'avoir laissée pourrir dans ce caisson ?...

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Ven 29 Mai 2015 - 14:51

Lorsque Kiara évoqua sa perte de repère, le docteur Jordan s'approcha d'elle et s'assit sur le bord du lit. Elle posa à ôté d'elle sa tablette numérique sur laquelle étaient enregistrées ses notes et les informations sur ses patientes.

- Vous vous créerez vous-même de nouveau repère. Je peux aussi vous y aider. Mais on abordera ce sujet plus tard. Je peux vous confier à une personne qui vous aidera à connaitre votre nouveau monde. Vous vous y habituerez très vite. Croyez-moi ! Qui ne s'habituerait pas au confort de vie que peut apporter la technologie et la science de notre temps ! Connaitre l'histoire, aussi. Car bien des choses ont changé durant ces 1500 ans de sommeil.


Kiara s'installa à son tour sur le lit. L'idée de parler de sa famille, de ce qu'elle est devenue, semblait perturber Kiara. Le docteur Jordan s'en doutait et elle espérait bien que la question de la famille soit un élément délicat. Cela ne pouvait que l'aider à mettre en avant la proposition qu'elle avait faite aux autres femmes.

- Nous avons prélevé un peu de votre sang et nous en avons extrait l'ADN. Nous avons rentré votre code génétique dans la base de donnée qui fiche toute la population. Nous n'y avons pas trouvé de correspondance proche. Néanmoins, nous avons pu relever quelques marqueurs qui indique l'existence de descendants de vos cousins éloignés. Ce n'est pas une famille proche. Mais cela reste un lien de sang. Si vous le souhaitez, et si eux l'acceptent, vous pouvez vous rencontrer et peut-être seront-ils d'accord pour vous prendre en charge. Le temps que vous ayez de nouveaux repères.

Le docteur Jordan se mordilla l'intérieur des joues pour retenir une grimace quand Kiara évoqua les deux personnes dont elle parlait. Généralement, le premier souvenir qui revenait après un long séjour en cryogénisation, c'était le dernier évènement vécu avant le kidnapping. Pour Kiara, c'était donc sa découverte par les deux Elyriens qui l'avaient kidnappé.

- Ce serait fort louable de votre part. Mais vous vous doutez bien qu'ils doivent être mort, répondit le docteur Jordan, qui espérait s'en sortir avec cette pirouette. Quand au fait de vous avoir réveillé... Sachez que ce n'est pas de notre fait. Nous ignorions même votre existence ainsi que celle des caissons. Le réseau des caissons était alimenté par un générateur autonome. D'après nos examens du sous-sol où vous étiez, le générateur s'est arrêté de fonctionné. Le temps a fait son travail sur le générateur. Les caissons se sont donc arrêté aussi, entrainant le protocole de réveil des personnes cryogénisées. Nous ne pouvions tout de même pas vous laisser, vous et les autres femmes, pourrir, en reprenant votre terme, dans ce sous-sol miteux. Nous sommes tous médecins ici. Vous vous trouvez actuellement dans une clinique de fertilité. Nous donnons la vie. Nous ne la prenons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 400

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Sam 6 Juin 2015 - 0:04

La jeune femme venait de découvrir une facette de son médecin qu'elle n'aurait en aucun cas imaginée. Le docteur Jordan avait été douce et remplie d'attention envers sa patiente. Jamais Kiara n'avais connu ce genre de sentiment, elle qui avait été élevée par une mère dépressive et suicidaire. Durant son enfance elle n'avait connu que cris et douleur. Elle n'avait pas l'habitude que l'on s'occupe d'elle si bien qu'elle restait tout de même méfiante.

Et c'est avec la même douceur que le docteur Jordan conseilla à Kiara de s'intéresser à l'histoire de ces dernières décennies. Kiara écoutait avec attention tout ce qu'on lui disait puis elle lâcha à voix basse :


-Créer de nouveaux repères oui et non ,mais cela reste toujours plus facile à dire qu'à faire. Et par où commencer?

C'est à ce moment-là que le docteur Jordan lui donna les informations qu'elle avait trouvées sur cette famille qui lui était totalement inconnue. Et c'est ainsi qu'elle se découvrit des cousins éloignés. Puis elle dit:

-Honnêtement, je ne sais pas si je veux les connaître. Et puis je me vois mal leur expliquer d'où je viens. Imaginez moi leur dire " Coucou c'est moi, on m'a sortie de mon congélo" non ce n'est pas pensable. Et puis, je ne suis pas famille. Je me suis toujours débrouillée seule. Bon OK, cela n'a pas toujours été Byzance, mais au moins je n'avais personne pour me dire : "Fais pas ci, fais pas ça, patati patata". Je ne supportais pas que l'on me dise quoi faire il y a 1500 ans et je ne le supporterai pas plus actuellement.

La jeune femme n'avait pas totalement réalisé toutes les paroles du médecin et elle demanda :

-Attendez une minute, pourquoi je me trouve dans une clinique de fertilité ? Pourquoi ne m'a-t-on pas évacuée vers un hôpital ? Et qu'attendez-vous de moi exactement ?

Elle regardait le docteur Jordan avec suspicion et ajouta :

-Suis-je libre de partir? Elle était décidée à laisser au docteur Jordan le bénéfice du doute, mais cela ne voulait pas forcément dire qu'elle avait une confiance absolue envers ce médecin des temps nouveaux. La jeune femme donnait difficilement sa confiance surtout quand on voit ce que cela avait donné il y a bien des années. Il y avait de quoi blêmir. Elle s'était retrouvée dans des situations difficiles, jusqu'à l'amener dans ce taudis où elle avait été retrouvée enfermée, et de fil en aiguille, elle avait fini par faire comme les autres. La came était entrée dans sa vie.

Et en y réfléchissant bien, elle n'avait ressenti aucun manque, aucune sueur froide depuis son réveil, .... rien, tout était comme si elle ne s'était jamais droguée....


Elle regardait le docteur Jordan avec une once d'inquiétude prononcée, de nouvelles questions avaient pénétré son esprit. Que lui avait-on fait durant tout ce temps ?.... Kiara s'était rapprochée de la fenêtre sans y prendre garde, attendant que le médecin éclaircisse ses intentions à son égard..

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Mar 23 Juin 2015 - 10:43

Le docteur Jordan réfléchit quelques secondes lorsque Kiara lui demanda par où commencer pour construire ses repères. A part rencontrer sa "famille" d'aujourd'hui, elle ne voyait pas trop quoi lui conseiller. Kiara fut catégorique sur ce point, elle ne voulait pas les connaitre. Ce qui mit le Docteur Jordan dans une réflexion plus profonde encore.

Elle écouta Kiara expliquer qu'elle n'était pas une adepte de la famille et qu'elle tenait à sa liberté et son autonomie. Le docteur comprenait un peu la jeune femme, qui lui rappelait sa jeunesse.

Kiara posa ensuite des questions sur l'endroit où elle se trouvait.

- Vous vous trouvez dans une clinique de fertilité car pour le moment, personne à l'extérieur ne sait que vous exister. Tout le monde ignore les événements avec les caissons de cryogénisation. Cela pourrait causer des incidents d'ordre diplomatique. Voire pire. Des problèmes de sécurité intérieure. Pour le moment, le problème est en train de se régler dans l'ombre par mon associé, le Directeur du centre. Voyez-vous, des individus dangereux n'hésiteraient pas à attaquer le centre et mettre en danger les mères qui sont ici pour le suivi du développement de leur enfants. Et puis, nous avons tout le matériel médical et toutes les compétences chez nos docteurs pour vous soignez. Gratuitement en plus.

Le Docteur prit une petite pause pour répondre à la dernière question.

- Ce que j'attends de vous ? Eh bien... c'est délicat de vous le demander. Mais le centre et moi-même aimerions que vous gardiez secret votre mésaventure, votre origine temporelle, tout en fait. Nous ne le demandons pas pour nous. Mais pour les femmes qui peuvent devenir mère grâce à ces lieux. Permettez-moi de vous montrer le centre.

Le docteur Jordan se leva et s'approcha d'un mur. Elle posa sa main sur une étrange tablette incrustée dedans. Un écran apparut sur le mur. Le docteur Jordan pianota quelques petits chiffres d'identification et des images apparurent au mur. C'était celle de caméra de surveillance médicale de plusieurs petits appartements confortables où des femmes enceintes résidaient le temps de leur grossesse. Puis, sur une partie de l'écran, le Docteur Jordan fit apparaitre les images d'une caméra de la salle des caissons de gestation.

- Cette salle peut vous paraitre étrange. Mais dans ces caissons, grandissent des fœtus pour les femmes qui ne peuvent porter leur enfant. Comme je vous l'ai dit, ici nous donnons la vie. Nous ne la prenons pas. En dévoilant au monde entier que vous venez du passé suite à un séjour en caisson cryogénisé, vous donnez matière aux terroristes, qui sont contre tout cela, à nous attaquer. Pour répondre à votre question, oui, vous êtes libre de partir. Mais réfléchissez à ce que la divulgation des événements peut conduire. Nous pouvons subvenir à vos besoins là où vous voudrez habiter, le temps de vous retournez et de vous construire de nouveau repère. J'ai de nombreux contacts. Des femmes qui sont mères grâce à la clinique et qui ne refuseraient pas de vous accueillir ou de vous trouver un travail dans l'entreprise de leur époux. Ce ne sont pas les opportunités de nouvelles vies qui manquent pour vous.  

Le docteur Jordan éteignit quelques écrans et laissa uniquement les images de la salle commune où discutaient, riaient, se reposaient, des femmes enceintes.

- Que décidez-vous, Kiara ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 400

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Mer 8 Juil 2015 - 12:52

Après avoir écouté les explications du docteur Jordan. Kiara ne savait que penser de ce qu'elle venait de voir. Des femmes enceintes jusqu'aux yeux dans tous les recoins des appartements mis à leur disposition. Elle lui parlait de fœtus, de vie, de joie et à bien y regarder elles avaient l'air plutôt heureuses.

Les paroles du docteur concernant son appartenance à une autre ligne temporelle avaient fait sourire la jeune femme même si techniquement elle n'était plus vraiment fraîche comme la rose qui éclot au premier rayon du soleil. Kiara était peut-être d'une autre époque révolue depuis longtemps, mais elle n'était pas encore complètement dingue. Elle n'allait rien divulguer, ce genre d'affaire pouvait faire tache sur un plan de carrière et puis si cela devait l'envoyer en HP, très peu pour elle.


Le docteur Jordan lui demanda si elle avait pris une décision, or c'était loin d'être le cas. Tout ce qu’il y avait autour d'elle la déstabilisait, la perturbait, l'inquiétait. Elle aurait voulu fermer les yeux, elle souhaitait que tout redevienne comme avant à quelques détails près. Puis elle dit soudainement :

-Je vais rester quelque temps ici. Non pas pour vous offrir un ventre car cela n'arrivera pas. Mais juste pour me donner le temps d'y voir plus clair sur les choix qui s'offrent à moi. Et de faire les bon choix pour mon avenir. Dans l'immédiat j'aimerais pouvoir me renseigner sur les événements passés.

Secrètement la jeune femme avait la ferme attention de découvrir qui étaient ces deux hommes qui l'avaient libérée, même si elle n'avait que très peu de souvenir concernant sa sortie du bâtiment où elle était retenue prisonnière. Elle aurait aimé les remercier.

Kiara sentait la fatigue revenir et s'installa sur le lit. Elle était fermement décidée à refuser que son corps soit utilisé de quelle que sorte que ce soit. Tout ce qu'elle souhaitait était de remettre de l'ordre dans ses idées et dans sa vie. Le docteur Jordan avait enfin quitté la pièce, appelée pour un souci particulier. Kiara ne revit pas le médecin du reste de la journée si bien que la nuit tomba assez rapidement.

Elle s'endormit paisiblement mais les choses tournèrent autrement, des cauchemars, toujours les mêmes images qui passaient en boucle, et ce sourire, ce sourire narquois. C'est en sueur et après avoir hurlé qu'elle se réveilla remarquant la non présence du personnel de la clinique. Tout cela était peut être normal, mais Kiara n'arrivait plus à fermer l'œil et resta éveillée jusqu'au lever du soleil.....

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Jeu 16 Juil 2015 - 16:51

Le docteur Jordan sourit de façon forcée lorsque Kiara lui donna enfin une réponse claire sur ce qu'elle comptait faire. Il y a quelques centaine d'année, donc peu de temps encore, le Docteur Jordan aurait pu forcer et contraindre Kiara à donner son ventre. Mais tout avait changé avec l'accession au trône de l'Impératrice Morianna. Contrainte de laisser partir un utérus, car Kiara n'était rien autre que cela pour elle, le Docteur Jordan se leva et s'approcha de la porte de la chambre.

- Je respecte votre choix. Toutefois, vous devrez respecter les règles de notre établissement. Ne peuvent rester ici que le personnel, les femmes enceinte sous surveillance, les mères-porteuses ainsi que les futures mères qui viennent pour un examen, un bilan ou un contrôle. Vous ne pouvez donc pas rester indéfiniment ici. Nous vous acceptons volontiers ici, le temps de vous remettre des événements. Mais quand vous aurez totalement récupéré, vous n'aurez d'autre choix que d'avancer et de partir. C'est pour cela que je vous ai parlé de vos cousins éloignés. Mais aussi que je vous ai proposé d'entrer en contact avec des connaissances qui accepteraient de vous accueillir. Réfléchissez encore un peu et faites votre choix. Je vous souhaite une bonne nuit.

Le Docteur Jordan quitta la chambre. Elle ne réapparaitra que le lendemain, en fin de matinée.

- Bonjour Kiara, avez-vous bien dormi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 400

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Mar 8 Sep 2015 - 23:20

Kiara se sentait fatiguée et vaseuse aujourd'hui, bien plus que d'habitude. Si bien que quand le docteur Jordan fit son apparition avec cet énervant sourire angélique, elle n’avait qu'une stupide envie : la rayer de la carte. Mais finalement , elle choisit de ne pas bouger d'un iota. Et puis de toute façon, elle n’en avait pas la force.

Ses cauchemars apparaissaient maintenant toutes les nuits et il n'y avait en suite plus la possibilité de fermer l'œil du reste de la nuit. Kiara avait répondu d'une voix fluette :


-Oh, non. Je dors très mal, voire pas du tout en ce moment. Je donnerais n'importe quoi pour pouvoir avoir une seule nuit complète.

La jeune femme ne comprenait pas le sens de ces cauchemars et se demandait sans arrêt ce qui s'était finalement passé quand elle avait atterri, on ne savait par quel miracle dans ces bacs de cryogénisation. Elle voulait quitter ces lieux, mais d'un autre côté elle aurait aimé en savoir plus et puis pouvait-elle faire réellement confiance à ce médecin ?. Finalement elle ajouta :

- Je partirai dans peu de temps . Ne vous inquiétez pas, je ne garderai plus cet appartement très longtemps.

Kiara avait laissé un soupir s'échapper...... elle s'installa sur le rebord du lit puis elle ajouta une dernière chose avant le départ du médecin.

-Est-ce que l'option des cousins est toujours d'actualité ? Si oui, il est probable que mon avis sur la question va changer. Pourriez vous les contacter pour moi ? si je le fait, je ne saurais pas trop quoi leur dire. Vous voulez bien docteur?

Après ces mots, Kiara s'écroula sur le lit, les yeux grands ouverts, attendant le moment où ces lieux seraient loin derrière elle...!

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Mer 16 Sep 2015 - 17:56

Le docteur Jordan resta dans l'entrée de la chambre. Elle ne vient pas sur le bord du lit comme elle avait pu le faire jusqu'à maintenant. Kiara avait clairement montré son refus de faire "don" de son corps. Inutile de continuer d'en faire trop pour se rapprocher d'une personne qui n'en vaut plus la peine et de l'amadouer.

La jeune femme avait même déclaré qu'elle libèrerait rapidement la chambre. Voilà une chose sur laquelle le docteur Jordan ne la reprendrait pas. En effet, la chambre allait être très vite libre. A en croire la volonté de Kiara de rencontrer des cousins du futurs, la chambre allait être libérée très rapidement.

- Oui, l'option des cousins est toujours possible,
répondit le docteur. Ils seront contacté par mes soins dès aujourd'hui, avant midi. Il est tout à fait possible que dès demain, vous soyez chez eux.

Le docteur allait ajouter quelque chose mais Kiara se réinstalla sur le lit.

- Je vous laisse vous reposer. En attendant, je vais aller contacter vos cousins. Aimeriez-vous en apprendre plus sur ce qui s'est passé durant votre cryogénisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 400

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Lun 14 Mar 2016 - 1:50

Le Docteur Jordan venait de lui proposer de tout lui révéler au sujet de la cryogénisation qu’elle avait subie. Enfin elle allait savoir ce qui s’était passé et grâce à ce médecin elle n’allait donc pas passer des heures à enquêter seule sur ce mystère.

Kiara avait été surprise sur le moment, c’est pourquoi elle sauta trop tard sur l’occasion et, quand elle répondit, le Docteur Jordan était déjà en train de quitter les lieux. Alors elle répondit en insistant bien sur la tonalité de sa voix:


-Oui, je veux savoir pourquoi j’ai été congelée!

Elle n’était pas sûre que le docteur ait entendu quoi que ce soit, mais au moins elle avait essayé.
Les minutes s’égrenaient et Kiara s’ennuyait ferme dans cette chambre. Il était temps pour elle de faire un petit tour dans l'institut, en sous marin en quelque sorte. Elle fit le tour de la pièce rapidement et repéra bien vite un angle mort. La caméra de surveillance toute aussi évoluée qu'elle soit ne prenait pas toujours en compte ces angles morts. Kiara profita donc de cette aubaine.

Plusieurs minutes plus tard elle décida de réintégrer sa chambre. Mais en chemin elle s’arrêta devant une grande baie vitrée. Elle vit de grandes tours qui piquaient le ciel rouge-orangé tacheté de bleu. Des routes passaient en zigzag entre les tours visiblement habitées. Il y avait peu de verdure, en tout cas cela ne ressemblait en rien au souvenir qu'elle avait de la terre. Cela dit, elle ne savait pas combien de temps, elle était rester dans son congélateur. Et c'est ainsi qu'elle découvrit une plus grande partie du monde d'aujourd'hui. La jeune femme réapparut dans sa chambre et après un long soupir, elle s'attela à la préparation du peu d'effets personnels qu'elle possédait. Elle était presque prête à rencontrer ses mystérieux cousins, Kiara espérait juste que le Docteur Jordan tiendrait parole en lui révélant toute l'histoire autour de sa cryogénisation.


Spoiler:
 

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    Sam 16 Juil 2016 - 15:49

Le docteur Jordan réapparut dans la chambre de Kiara, un sac de voyage en main. La jeune femme réitéra sa demande. Ce qui agaça fortement la médecin.

- J'ignore la raison réelle de votre mise en sommeil, j'en suis sincèrement navrée, dit le docteur Jordan sur un ton monocorde laissant transparaitre une once de je m'en foutisme. Quand je vous ai proposé de vous dire ce qui s'est passé, je pensais plutôt à l'Histoire. Pas la votre mais celle du monde. Malheureusement, je ne peux pas le faire moi-même, j'ai beaucoup de travail. Et la personne à laquelle je songeais pour le faire n'est pas disponible tout de suite. Vos cousins sont au courant de votre existence et acceptent de vous rencontrer. Ils doivent vous accueillir le plus vite possible car ils semblent eux-même pris par leurs occupations. Une place vous a donc été réservée et payée à bord de la prochaine navette en départ de Romundyr pour Terra Nova. Il y aura une escale sur la station de Sakaaran à proximité de Roxa.

Le docteur Jordan se frappa le front et secoua la tête.

- Évidemment, vous ignorez ce que sont ces lieux... Eh bien ! Ce sera l'occasion de le découvrir, dit le docteur en posant le sac sur le lit. Dedans il y a des affaires pour vous, offertes par le centre. L'hotesse vous conduira à l'embarquement. Bon voyage et bonne découverte de notre temps, mademoiselle Kiara.

Le docteur Jordan quitta la chambre et un petit robot volant fit son apparition. Le robot salua Kiara et l'invita à le suivre. Il conduisit ensuite la jeune femme à l'aéroport.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit, tout est monnayable.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien n'est gratuit, tout est monnayable.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Credo des Assassins | Rien n'est vrai, tout est permis.
» Quand rien n'est prévu, tout est possible.
» Tout se paie, rien n'est gratuit [PV: Takamorishima ♥]
» Volant en chemin tout ce que je peux car rien n'est gratuit dans la vie (Alex)
» Car rien n'est gratuit dans la vie [PV Avril Cook]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Le couloir infini des univers :: Space Chronicles :: Elyr-