.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 L'étreinte du désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: L'étreinte du désert   Sam 27 Aoû 2016 - 22:35

A leur arrivé dans l'espace de Terra Nova, Freya s'était déphasée avec Raja et Marcelle hors du cargo jusqu'à sa navette. Le petit vaisseau, qui pouvait tout de même contenir cinq personnes, l'attendait là où elle l'avait laissé. A savoir : le parking d'un "routier", construit sur une lune de Terra Nova.

Marcelle quitta le duo sur le parking du restaurant spatial. La mission visant à sauver Raja étant un succès, elle devait maintenant rejoindre Nathan, la troisième tête de l'opération, pour finaliser quelques détails pécuniaires de leur arrangement.

C'est donc entre Roxanien que la navette franchit le portail spatial de Terra Nova pour les conduire jusqu'à Roxa.
A peine étaient-ils ressortis par le portail de Roxa que Freya laissa transparaitre son excitation en voyant apparaitre sous ses yeux sa planète.

- Nous allons directement au Templo Mayor, dit-elle en mettant les gaz.

La navette s'accéléra soudainement et fila vers Roxa. Elle ralentit au moment d'entrer dans l'atmosphère de la planète et reprit une vitesse importante, fonçant en direction d'une zone désertique de la planète.

- Tu remarqueras que c'est de plus en plus aride par ici,
dit-elle en survolant le désert qui, depuis l'incarcération de Raja, avait grignoté un peu plus les terres environnantes. Quand ce sera possible et sûr, une terraformation sera nécessaire pour redonner totalement sa splendeur à Roxa. Sinon nous vivrons libres mais pas vieux sur des terres inhospitalières.

A l'approche d'une ruine, Freya ralentit. Comparé à la vitesse fulgurante au moment de leur arrivée, la navette semblait faire du sur-place. Pourtant, elle avançait bien doucement vers la ruine, se faisant discrète. Au milieu des ruine, se trouvait un individu à dos de dromadaire. Bien emmitouflé dans sa tenue de nomade du désert, l'individu semblait se promener. Freya survola l'individu qui arrêta sa marche et porta une main à sa ceinture, sous sa tenue. Arme en main, Freya alla à l'arrière de la navette et ouvrit la trappe donnant sous l'appareil. En voyant la jeune femme, le nomade sortit sa main et dévoila son visage de son turban. Freya rangea alors son arme reconnaissant là un de ses veilleurs.

- Alors ?! demanda l'homme.

- Va prévenir les gars que je suis rentrée et dis-leur de se préparer pour un feu de camp
, répondit Freya. Comment est la route jusqu'au Templo Mayor ?

- Dégagée.


Freya referma la trappe, se remit aux commandes et dit à Raja :

- C'est un de mes veilleurs. Plus tard, lors de notre collaboration, si tu te trouves sur Roxa et que souhaites nous contacter, viens à ces ruines. Un des miens viendra alors à toi et te conduira à moi. C'est le seul moyen d'entrer en contact avec nous depuis Roxa. C'est pour ça que je passe par ici, pour te montrer. Mais sur les autres planètes, nous avons des moyens technologiques pour nous contacter. Mais ici... disons que c'est une question de sécurité, expliqua Freya sans trop en dire.

La navette fila de nouveau rapidement. A l'horizon, se profilait un grand canyon. Et accroché au flan d'une crevasse, juste au-dessus d'une source d'eau, se trouvait le Templo Mayor.
Le parvis du temple grouillait de fidèles, composés de pèlerins et d'habitués du temple.


Plutôt que d'atterrir à l'entrée du temple, Freya fit remonter la navette au sommet du canyon, surplombant d'un côté le temple, de l'autre Vanaheim, le village du Templo Mayor.


Elle la posa sur la roche là où s'était le plus stable et coupa les moteurs.

- Je ne peux pas approcher ma navette plus près du temple. Elle n'y est pas la bienvenue à l'heure des offices et je préfère qu'elle soit la moins remarquée possible. La voir signifie que je suis de retour au temple et parfois il y a des personnes que j'aimerais éviter de croiser. Bon.. aujourd'hui je suis sensée les rencontrer après l'office du crépuscule. Mais si je pouvais éviter de me faire remarquer trop tôt, cela m'arrangerait. Est-ce que tu souhaites assister à l'office du crépuscule ?


Dernière édition par Upsilon le Sam 17 Sep 2016 - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Dim 28 Aoû 2016 - 0:48

Raja contemple le panorama de Roxa, se sentant soudain nostalgique. Sa planète natale avait donc un peu plus sombré pendant son absence...

Était-ce le destin d'O'Hara, et des hommes et femmes ralliés à sa cause, s'ils venaient à échouer, et l'Empire à vaincre ? Seraient-ils eux aussi dévorés par les sables du temps, et oubliés à jamais ? Qui que devaient être les Roxaniens d'antan, il n'y avait plus une seule âme qui se souvienne d'eux aujourd'hui. Le même sort risquait-il de s'abattre sur la vieille Terre, et sur l'humanité ?

Non, pensa sombrement Raja. Ni maintenant, ni jamais. Le chef de la Fraternité avait fait serment dans ce même temple face auquel il se trouvait de se battre jusqu'à son dernier souffle, jusqu'à son dernier homme et jusqu'à sa dernière goutte de sang. Et il ne donnait que rarement dans l'hyperbole...

Reprenant ses esprits, il se tourne vers Freya.

- Ce sera avec plaisir, Freya. Cela fait... bientôt dix ans que je n'y ai pas assisté. Et il y a plusieurs que je dois confier aux pierres du temple. Des frères que... je ne n'ai pas pu enterrer avec les honneurs qu'ils méritaient.

Douze frères en tout. Les six qui étaient morts sur Terra Prime à la poursuite d'un traître qui comptait les vendre à l'Empire contre sa misérable vie, et les six autres qui avaient été capturés, emprisonnés, et finalement exécutés en prison. Les gardes avaient forcé Raja à assister à leur exécution. "C'est de ta faute" disaient-ils. "Si tu ne les avais pas endoctriné avec ton dogme de terroriste, ils auraient pu vivre heureux et mourir vieux."

Ils n'avaient pas tout à fait tort. Toute guerre a un prix. Mais bientôt, ce serait aux Elyriens de le payer...

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Dim 4 Sep 2016 - 20:23

Freya contempla le village du côté nord du canyon. Il était très légèrement en contrebas, en comparaison du temple côté sud, qui semblait s’engouffrer dans les profondeurs du désert. Elle l'aimait, ce village. Il y était née, y avait grandit et sa flamme résistante y avait été forgée. Aujourd’hui, elle n'y vit plus. Il lui manque toujours et en même temps, quand il le fallait, elle y revenait toujours à reculons. Elle ne savait pas pourquoi et ce n'était pas le sujet principal de ses préoccupations de résistante.

Freya tourna le dos au village et fit face à Raja qui semblait avoir réponse à sa question. Et oui, l'ancien prisonnier voulait bien assister à l'office du crépuscule.

- Alors allons-y dès maintenant, dit Freya en regardant le soleil au loin qui se rapprochait de l'horizon, ce qui indiquait le début imminent de l'office. Il va bientôt commencer. Il faut passer par un chemin creusé dans le canyon. Cela relit le village au temple. Il est possible qu'on y croise des villageois en retard pour l'office, mais ils ne nous reconnaitrons pas.

Freya prit deux chèches et deux takakat indigos, ainsi qu'un sac à dos rangé dans un coin de la navette. Elle donna un chèche et un takakat à Raja. Freya mit le second takakat et enroula sa chèche sur sa tête et son visage. Seuls ses yeux étaient maintenant visibles. Puis, une fois vêtus comme les nomades du désert, elle ouvrit la trappe sous la navette pour en sortir avec Raja. Une fois dehors, la chaleur étouffante du désert se fit pesante. L'air chaud brulait les narines et la gorge.
Une fois dehors, elle referma la trappe. La navette se verrouilla et devint invisible, la rendant indétectable.

- C'est par ici,
dit Freya en montrant un trou dans la roche.

Un petit tunnel avait été creusé dans la roche du canyon sur une dizaine de mètre, rejoignant le chemin qui reliait le village et le temple.

- Cela nous fera arriver par l'arrière du temple, expliqua Freya.

Elle s’engouffra dans le petit tunnel, se laissant même presque glisser sur la pente comme sur un toboggan, pour arriver rapidement sur le chemin.

- Lors de ta détention, as-tu eu des contacts solides avec l'extérieur ou est-ce que tu vas reprendre contact avec les tiens pour la première fois depuis dix ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Dim 4 Sep 2016 - 20:53

Raja longe le tunnel en se baissant presque, car le sommet de son crâne frôle le plafond. Il descend la pente à pas précautionneux, n'osant pas imiter son guide.

- Absolument contact avec aucun de mes frères sinon ceux qui étaient avec moi -et encore les gardes ont-ils tôt fait de m'isoler d'eux. Il était prévu que si je venais à mourir ou à être capturé, le reste de la Fraternité devait s'enterrer. Une précaution nécessaire... même si elle va compliquer la réunion des nôtres.

Le passage s'élargissant, il peut de nouveau se tenir debout, au grand soulagement de sa colonne vertébrale.

- Je ne peux qu'espérer que tous ont su rester sous le radar de l'Empire.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Ven 9 Sep 2016 - 16:26

Freya connaissait ce canyon comme sa poche. Elle y était née, y avait grandit et savait s'y cacher pour échapper aux offices du temple. Elle n'avait jamais accroché au culte. Pourtant sa famille y baignait depuis des générations, occupant des fonctions importantes. D'après les histoires de sa famille, cela remonterait même à l'époque où Roxa riposta contre Elyr en s'autodétruisant.

Freya dépoussiérera son takakat tout en marchant et en écoutant la réponse de Raja. A l'horizon, le soleil descendait davantage. Il était rougeoyant et à moitié caché par le désert. L'office allait bientôt commencer alors Freya pressa le pas soudainement, sans prévenir Raja.

- Si un de tes hommes avaient été pris durant ta captivité, crois-moi on en aurait entendu parlé. L'Empire se serait forcément targué d'avoir pris un des tiens. Ils aiment se vanter d'avoir pris des ennemis.


En avançant sur le chemin, la vie apparut. Des villageois avec une charrette transportant des offrandes pour le temple.


Freya réajusta sa chèche pour bien cacher son visage. Elle ne voulait pas être reconnue. Du moins, pas aussi rapidement.

- Est-ce qu'il te reste beaucoup de frère ? demanda Freya en se rapprochant de Raja pour ne pas à devoir parler trop fort. Si jamais ils sont trop bien caché et que tu as besoin d'aide pour en retrouver un premier, cela pourrait être notre première collaboration, ajouta-t-elle sur un ton amusé.

A mesure qu'ils avançaient, il y avait de plus en plus de monde sur le chemin et le haut du temple apparaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Ven 9 Sep 2016 - 17:00

Raja se mit également à courir, essayant de ne pas se faire distancer par Freya. C'était un exercice qu'il n'avait pas pratiqué depuis longtemps. En prison, les équipements de sport et l'accès à la grande cour étaient parmi les nombreux privilèges qui lui avaient été refusés. N'eurent été les exercices auxquels il se soumettait quotidiennement, sa condition physique aurait gravement décliné, surtout avec ce qu'on lui servait en guise de nourriture.

À l'évocation de ce mot, Raja se rendit compte qu'il n'avait rien mangé depuis son évasion. Fuir la loi, ça creuse, et mourir -même pendant quelques instants- encore plus. Il se remémora soudain les galettes de céréales sauvages que les Roxaniens fabriquent en les faisant cuire dans leurs fours de pierre artisanaux. Quelques fois, lorsque la chance souriait aux plus démunis, ceux-ci y ajoutaient la viande de ces grands lézards qu'ils parvenaient parfois à chasser. En comparaison de ces mets tous simples, Raja cracherait volontiers sur la nourriture de luxe qu'on servait sur Terra Prime et Elyr.

- Puisses-tu avoir raison. Il est vrai que tous ou presque ont l'habitude de la clandestinité. Le pire que j'aie à craindre en ce qui les concerne est que le désespoir les conduise à une action irréfléchie. La colère est un excellent motivateur, mais c'est une épée à double tranchant.

L'homme regarda les villageois parmi lesquels il marchait.

- J'avais soixante-quinze frères confirmés en sus de ceux qui m'ont suivi dans ma dernière mission. S'y ajoutent une trentaine de recrues potentielles qui n'en étaient qu'au début de leur entraînement. Mais entrer en contact avec une partie d'entre eux au moins sera simple. Mes officiers passent régulièrement au grand temple de Roxa -jamais au même moment, bien sûr-. Il suffira que je laisse une trace de mon passage et le reste devrait se faire simplement.
Raja fit un petit signe religieux avec son index et son majeur joints en voyant le temple apparaître à l'horizon.

- Pour ce qui est des autres... Je pourrais en effet avoir besoin de ton aide.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Dim 11 Sep 2016 - 22:29

Freya acquiesça d'un signe de tête lorsque Raja déclara que la colère était un excellent motivateur. Puis elle écouta Raja passer en revue le nombre de ses potentiels futurs soutiens. Quand elle apprit que ses officiers passaient parfois au grand temple, Freya leva les sourcils avec intérêt.

- C'est vrai que la colère peut motiver. Autant si ce n'est plus que l'argent. Concernant tes officiers qui passent au grand temple... eh bien... disons que je peux d'ores et déjà t'être utile... dit-elle à demi-mot. Disons que... comment dire... je surveille consciencieusement l'activité du temple...

Freya chercha les bons mots à utiliser. Elle savait que les croyants n'appréciaient pas forcément d'être observés durant leurs moments de prières. Sachant que Raja était croyant, elle réfléchissait aux bons mots à utiliser. N'en trouvant pas de convainquant, elle dit franchement :

- J'ai installé des caméras dans le grand temple. La salle de prière est surveillée régulièrement, ainsi que les différentes chapelles et la salle d'offrande.

Elle s'arrêta et se tourna vers Raja. Les mains levées face à elle en signe d’apaisement, elle ajouta :

- N'y vois pas une forme de voyeurisme ! Mais j'ai pu trouver grâce à cette installation un bon nombre de soutien parmi les villageois et les pèlerins. Et diverses autres petits avantages...

Freya reprit sa marche. Le temple s'offrait maintenant entièrement à eux. Les villageois contournaient tous le temple par un sentier latéral et arrivaient à l'entrée principale où la foule s'amassait devant l'esplanade du temple. Le temple se trouvait presque au fond du canyon. Le moindre bruit y raisonnait. Pourtant, il n'y avait aucun bruit de foule. Tout le monde se muait dans un silence monastique. A la place d'un bruit de foule, les visiteurs venus à l'office du crépuscule pouvaient entendre l'écho d'un chant. Il était entonné en boucle par le Grand Prêtre lui-même, et en chœur par des Priants, les personnes pieuses qui vivaient au temple et priaient de l'aube au crépuscule, et Généreux, qui en plus de vivre au temple et prier, avaient pour mission de nourrir le dieu Soleil sur l'autel du temple, de prendre soin de lui ainsi que de tous les croyants qui viennent prier au Temple. Ils chantaient dans une langue aujourd'hui oubliée, qui ne subsistaient plus que dans les chants religieux que plus personne ne comprenait.


Freya invita Raja à la suivre pour se mêler à la foule. Là, la cadence de leurs pas fut ralentie. Plus ils s'approchaient de l'entrée du temple, qui était grande ouverte, plus les chants se faisaient clairs et distincts, plus ils étaient fort et prenant. Même Freya, qui n'était pas une grande croyante, se sentait touchée par cette chanson aux paroles inconnues. Cette chanson, elle l'avait entendu chaque soir, lorsqu'elle était enfant, chaque fois que son père venait la border le soir. Elle avait été sa berceuse.

Petit à petit, la foule entra dans le temple, en même temps que le soleil descendait derrière l'horizon pour finalement disparaitre. Le crépuscule était maintenant là tandis que Freya et Raja entraient à leur tour dans le temple, qui leur offrit sa splendeur et son chant. Freya n'imposa aucune place précise à Raja, elle le laissa choisir où s'agenouiller pour l'office. Maintenant, c'était à son tour de le suivre.



Dernière édition par Upsilon le Sam 17 Sep 2016 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Jeu 15 Sep 2016 - 11:52

Entendant la révélation de Freya, Raja s'arrêta brutalement, agrippant la femme par le bras. Chaque trait de son visage tendu par la colère, il s'exclama :

- Tu espionnes le Grand Temple ? La salle de prière, en plus ! Tu espionnes les croyants dans leur intimité ! Te rends-tu seulement compte...!

Les explications de Freya le calmèrent un peu. Il lâcha prise, mais la tension ne quitta pas sa mâchoire.

- Si cela sert notre cause... alors les dieux devront comprendre. Cela demeure une grave offense, mais le pardon est possible.

Il songea un temps que c'était le genre de choses que l'Empire ferait, mais se retint d'exprimer cette pensée. Le moyen était le même, mais non la fin, après tout.

Raja traversa la foule, dont il dominait la majorité d'une bonne tête. Il ressentit un sentiment de soulagement mêlé de nostalgie en constant à quel point le temple était identique à ses souvenirs. Il se remémora instantanément les paroles des chants qui y retentissait. Lui aussi les avait entonné de nombreuses fois, regrettant de n'en comprendre les mots, qu'ils devinaient riches de sens et porteurs d'une histoire magnifique. Quelle tragédie que nul ne la connaissait plus...

Sans hésiter, Raja s'avança jusqu'aux sièges de pierre situés au plus près du cercle central, et s'y assit en tailleur. Il sentait déjà les premières fraîcheurs de la nuit souffler des entrées de la pièce jusque dans son dos. Son regard se portait alternativement sur chaque prêtre, principalement sur le Grand Prêtre. Dans le passé, Raja avait tenté d'obtenir l'allégeance de cet homme, désirant se servir de lui pour amener davantage de recrues à la Confrérie. Le Grand Prêtre avait refusé, arguant que sa vie était au Grand Temple. Il y vivait et comptait un jour y mourir, et dans l'intervalle il consacrerait chaque instant de son existence au service des anciens dieux. Raja respectait cela, mais n'en fut pas moins déçu.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Ven 16 Sep 2016 - 21:02

Freya ne s'offusqua pas quand Raja s'emporta au sujet de l'espionnage dans le temple. Elle avait déjà eu droit à ce sermon quand elle avait annoncé son idée de le faire auprès de ses hommes. Les plus croyants s'étaient énervés, menaçant de lui retirer leur soutien. Mais Freya avait ses raisons et elles n'étaient pas uniquement liées à la résistance. Officiellement, Freya avait donné pour raison à ses hommes que les Elyriens pouvaient s'en prendre à eux en s'attaquant à ce qui leur restait, ce qui comprenait leur culture et leur croyance. Officieusement, en plus de protéger le culte, Freya comptait protéger ceux qui lui étaient précieux.

La jeune femme resta silencieuse. Une certaine appréhension la prit. Elle appréhender de remettre les pieds dans le temple. Surtout après ce qui s'y était passé, quelques mois plus tôt, lorsqu'elle était venue demander de la Mama Inala pour l'opération Lazarus. Elle avait espéré que son père lui en aurait donné facilement, comme son grand-père l'avait fait avant lui, lors de la première opération Lazarus. Malheureusement, son père n'eut pas le même élan de générosité spontanée. S'il avait aidé sa fille en prenant de la Mama Inala dans les récoltes du Grand Temple, ce fut plus par résignation face à sa fille plutôt que comme geste de soutien à une rebelle.
Le ton avait monté. Des paroles, du père comme de la fille, dépassèrent les pensées. Freya avait eu la Mama Inala mais l'entente déjà fragile, s'amenuisa davantage.

Quand elle vit son père chanter au cœur du temple, vêtu de son habit de Grand Prêtre, Freya eut un frisson à la fois chaud, car elle était tout de même heureuse de le voir, mais aussi froid, car elle avait toujours une pointe de colère contre lui.

Freya s'assit à côté de Raja. Machinalement, Freya retira sa chèche. Ce découvrir dans le temple, c'était quelque chose d'instinctif chez elle, car enseigné depuis son plus jeune âge, par son grand-père, ancien Grand Prêtre, et par son père, le Grand Prêtre actuel.

Elle ne lâcha pas son Grand Prêtre de père, posant sur lui un regard pesant.

- Peut-être verras-tu un de tes officiers, murmura Freya à l'oreille de Raja, sans quitter son père des yeux.

Lorsque l'office commença, Freya se tut et attendit patiemment que le temps passe. Une heure, ce n'était pas très long, surtout quand on a sujet à réflexion dans son esprit. Elle passa en revue les différentes choses qu'elle avait à faire à son retour dans son repaire mais surtout, elle aborda les différentes façons de se contenir quand elle devra faire face à son père. Elle ne vit même pas que son père avait remarqué sa présence.

Quand l'office fut terminé, elle se pencha de nouveau vers Raja pour lui dire :

- Je t'avais dit que j'étais attendue au Grand Temple pour rencontrer quelqu'un. Ce quelqu'un, c'est le Grand Prête. Si cela ne te dérange pas, je vais attendre que tout le monde parte pour aller le voir. As-tu pu apercevoir un de tes officiers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Lun 26 Sep 2016 - 8:10

Le chant terminé, Raja émit un soupir presque silencieux d'une voix tremblante et émue. La beauté de la voix humaine, plus encore lorsqu'elle entonnait un chant religieux, l'avait toujours ravi. L'heure était très vite passée, encore que Raja n'avait pu se laisser aller à se détendre complètement. Il gardait l'œil aux aguets, observant attentivement chaque visage à la recherche de traits familiers.

Raja se tourna vers Freya, l'air surpris :

- Le grand prêtre ! Quelle est donc la nature de cette rencontre, si ce n'est pas trop personnel ? Ne le prends pas mal, mais tu ne parais pas le moins du monde religieuse.

Il jette un coup d'œil aux gradins qui se vident, puis reprend, à voix très basse :

- Je vois deux de mes officiers.

Il les désigne du doigt. Le premier se trouve au plus haut des gradins, proche de la sortie vers laquelle il se dirige promptement. Le second est encore assis sur la rangée du milieu, presque à l'opposé du premier.

- Je resterai prudent en les approchant. Les murs ont des oreilles... même ici.

Raja a ajouté ce dernier commentaire en lançant un bref regard agacé à Freya.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Lun 26 Sep 2016 - 13:57

Tandis que les priants et les fidèles quittèrent le temple, parfois après avoir été baissé les mains du Grand Prêtre, Freya observait le temple. La faible luminosité le rendait à la fois fascinant et effrayant. Elle fut tirée de ses observations par une question pertinente de Raja. Certes personnelle, mais compréhensible.

Freya sourit à Raja. C'était un sourire à la fois malicieux car elle savait que la réponse allait surprendre Raja. Mais à la fois tendre car... eh bien sa réponse en étant la raison !

- Le Grand Prêtre est mon père, dit-elle doucement. Ton évasion a été possible en partie grâce à mon père. La Mama Inala que je t'ai donné pour simuler la mort est issue des plants cultivés dans le temple. C'est mon père qui m'a fourni en Mama Inala. Ma dernière conversation avec lui date du jour où je suis venue lui demander ce don de Mama Inala. Elle a été plutôt houleuse. Il me suit dans mes opinions vis-à-vis de l'Empire mais il désapprouve ma façon de faire. J'ai pu avoir la Mama Inala uniquement en échange de l'entrevue de ce soir, confessa-t-elle.

Freya inspira profondément et expira lentement, comme pour se donner du courage.

- Et dire que je trouve plus difficile de faire les quelques pas pour aller le voir plutôt que de m'infiltrer dans les mines de Lidatha ! Mais je n'ai plus le choix, apparemment...
marmonna-t-elle en faisant un signe de main à son père, en réponse à celui qu'il venait de lui faire. Même si entre nous, c'est tendu depuis que j'ai monté mon réseau de hackeurs, il reste mon père. Je n'ai aucun remords à avoir des yeux et des oreilles ici, ajouta-t-elle en fixant Raja, en réponse à son dernier commentaire. Même quand je suis à l'autre bout de l'Empire, je sais si rien ne perturbe son quotidien, ainsi que celui de mon frère ainé. C'est le Généreux qui est en train de ranger l'autel.

Freya tourna un peu sur elle-même pour ne plus faire face à son père qui s'approchait d'elle et Raja, et pour pouvoir parler plus discrètement à son comparse.

- Comment comptes-tu approcher tes deux officiers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Lun 26 Sep 2016 - 16:38

Raja se retient de faire une réponse cinglante en apprenant que Freya est la fille du grand prêtre, ce qui, aux yeux du chef de la Fraternité, rend son crime d'avoir placé le grand temple sous espionnage plus grand. Car dans le même temps, c'est également cette relation qui a permis à la jeune femme de le faire évader. Dès lors, tout reproche risquerait d'être hypocrite. Hors, Raja se soucie de droiture presque autant que de loyauté, surtout envers ses alliés.

Il reprend finalement la parole d'un ton entièrement calme :

- Moi, je n'ai jamais réellement eu de père, ayant perdu le mien avant même d'entrer dans l'adolescence. De ce dont je me souviens de lui, c'était un homme effacé et misérable, résigné à son sort. Faible et maladif, aussi. Une simple grippe a eu raison de lui. Pourtant, je n'ai jamais ressenti de manque, à ce niveau. J'étais indépendant très jeune, et je suis devenu adulte très rapidement. D'avoir un but, une mission sacrée, m'a grandement aidé, sans doute.

Raja se tait un moment, songeur.

- Il y a de nombreuses petites échoppes, à la sortie du grand temple, où l'on peut acheter à manger et à boire. Le bruit et la foule m'offriront la discrétion dont j'ai besoin. Je me demande si la vieille Bonaba vend encore sa soupe de poivrons...

Il se lève et se tourne vers la sortie, constatant qu'il est l'un des derniers fidèles encore présents dans le temple.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Mar 27 Sep 2016 - 22:31

Freya écouta Raja en dévoiler un peu sur lui. La révélation fut brève mais assez révélatrice. Il semblait avoir cette volonté d'en découdre avec l'Empire depuis bien longtemps.
Raja écourta toutefois ses révélations et changea de sujet.

- Oui, il y a toujours les échoppes. Mais j'ignore s'il y a toujours la vieille Bonaba. Je te conseille de ne pas trop tarder, les échoppes ferment assez vite après l'office du crépuscule. D'ici une heure, il n'y aura plus personne aux abords du temple. Je vais te laisser t'entretenir avec tes hommes. Moi, je vais aller voir mon père. Je vois qu'il m'attend. Je te propose de nous retrouver dans une heure sur le parvis du temple. Tiens, prends ça, dit Freya en sortant une bourse contenant quelques pièces. Les Crédits de l'Empire n'a toujours pas cours sur Roxa. C'est une forme de victoire ! Avec ce qu'il y a dedans, tu pourras faire quelques emplettes au marché dehors. Prend ça comme un cadeau de retour sur Roxa.

Freya donna une tape amicale sur une épaule de Raja et ajouta :

- Et je ne sais plus si je te l'ai dis quand on était sur le cargos, mais ce n'est que le premier cadeau d'une petite liste de cadeau ! Nathan, Marcelle et moi nous sommes chargés de te constituer un petit paquetage le temps de te refaire et de retrouver ce que tu as dû laissé lors de ton incarcération. Je te dis à dans une heure.

Sans perdre de temps, Freya s'éloigna de Raja et s'approcha de son père qui était en train de l'accueillir à bras ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Mer 28 Sep 2016 - 9:16

Raja rangea la bourse dans une de ses poches et remercia Freya d'un hochement de tête.

- À dans une heure. Retrouvons-nous à l'entrée du temple.

Sur ce, les deux partenaires se séparèrent, Raja se dirigeant droit vers la sortie.

Le froid avait envahi les plateaux de Roxa, qui baignaient dans un mélange de bleu nuit et d'orange alors que le soleil couchant avait pratiquement disparu derrière les montagnes lointaines. Comme toujours après l'office, la foule avait envahi les nombreuses petits échoppes. Celles-ci étaient de petites constructions faciles à monter et démonter faites principalement de toile et de bois. Certaines étaient constituées de métal récupéré, d'autres mêmes d'ossements de grands animaux aujourd'hui disparus -comme la majeure partie de la faune roxanienne.

Raja interrogea à la ronde pour savoir où trouver l'échoppe de Bonaba, mais on l'informa que la vieille avait plongé dans le dernier sommeil il y a plus d'un an. Nul n'avait repris son commerce, la femme n'ayant laissé aucune famille derrière elle. Quelque peu attristé, mais guère surpris, Raja acheta finalement un grand bol de purée de pois et un pain de seigle encore chaud. Il entoura tout cela d'un grand sac de toile et s'éloigna de la foule pour aller manger en paix.

Il se dirigea vers un grand amas de rochers recourbé ayant grossièrement la forme d'une main crochue, que les habitants nommaient la Serre de la Sorcière. Dans l'ombre de la roche, à l'abri du vent était assis deux hommes occupés à manger. L'un dévorait sa plâtrée de légumes si vite qu'il ne devait pas savourer grand-chose. Lyonel Dachs, pensa Raja. L'autre avalait chaque bouchée précautionneusement, comme si le repas était pour lui un rituel d'une haute portée symbolique. Samear. Raja vint se tenir debout devant eux, et dit :

- Cela faisait longtemps, frères.

Sur son visage s'étala un sourire chaleureux.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Dim 2 Oct 2016 - 21:35

Il n'y avait plus aucun fidèle dans le temple. Il ne restait que quelques Généreux et le Grand Prêtre. Freya reçut l'étreinte de son père sans protestation ni gestes de recul. Elle laissa faire. Au loin, elle vit son frère lui faire un signe de tête et partir. Ils auront tout le temps plus tard pour parler. La priorité était l'échange père/fille afin de réduire les tensions entre eux.

Le Grand Prêtre invita sa fille à le suivre dans une petite chapelle du temple, à l'écart des regards indiscrets et des oreilles baladeuses des Généreux. Ils s'entretinrent longuement. Par moment, le ton monta puis se calma. Finalement, un terrain d'entente fut trouvé. Il était simple. Le père ne questionnait plus sa fille sur ses activités. En échange, Freya promettait de passer une fois par semaine une soirée auprès de sa famille. Et cela prenait effet le soir-même... Un premier dîner en famille était fixé.

Au bout de trois-quart d'heure, Freya quitta le temple et alla sur l'esplanade. Dehors, il ne restait plus grand monde. La foule avait laissé place au froid. Freya remit sa chèche sur la tête et se couvrit jusqu'au nez. Elle s'avança au bord de la balustrade de l'esplanade et regarda dans le vide. En contrebas du temple, dans les profondeurs du canyon, Freya observa le petit cours d'eau de l'oasis où avait été construit le temple, il y a des millénaires de cela. Elle regarda l'heure à son poignet et attendit. Au bout de plusieurs minutes, l'heure s'était écoulée. Elle regagna donc le parvis du temple, pour y attendre Raja.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Dim 2 Oct 2016 - 21:57

Raja marchait d'un pas allège, le cœur empli d'une joie retrouvée. Les retrouvailles s'étaient produites comme il l'avait espéré. Samear et Dachs n'avaient pas changé, et leur dévotion à la cause était demeurée identique. Il y avait eu des effusions, des étreintes, et l'on avait partagé la nourriture et porté quelques toasts aux frères tombés, au passé, et surtout à l'avenir. C'était comme si trois ans ne s'étaient pas écoulés.

Samear, qui se chargeait du recrutement, n'avait pas chômé, encore que de devoir faire profil bas avait restreint son champ d'action. Il avait toutefois trouvé une dizaine des jeunes volontaires motivés dont il assurait Raja qu'ils feraient de bons frères et qu'ils haïssaient l'Empire autant que leurs ainés.

Dachs, lui, n'avait que peu de bonnes nouvelles. S'occupant de l'armement et de l'équipement militaire de la Fraternité, il s'était heurté à de nombreux écueils qui avaient bien failli le conduire plus d'une fois en prison -parfois pire. Plusieurs anciens trafiquants préféraient ne plus traiter avec la Fraternité, de crainte de partager le sort de Raja O'Hara et sa cellule sur Romundyr. D'autres avaient vu leurs réseaux démantelés par Rudyard Munroe, qui ne s'était pas satisfait de la capture du chef de la Fraternité Libératrice et s'attaquait à présent à toutes les cellules qu'il parvenait à dénicher -il y en avait heureusement peu.

La mâchoire de Raja se tendit nettement en entendant le nom du capitaine de la Milice, mais son sourire ne faiblit pas. Il lui faudrait sans doute entrer en contact avec les trafiquants échaudés pour les convaincre de commercer de nouveau avec les Frères, mais l'important était que la Fraternité n'était pas oubliée et continuait de recruter. L'idéal n'était pas perdu, et la cause demeurait gravée dans les mémoires.

Les trois frères s'étreignirent avec vigueur, puis se séparèrent enfin, se promettant de reprendre rapidement contact et de faire passer le message du retour de Raja, et avec lui de la Fraternité toute entière. Sur le chemin du retour, Raja s'avisa qu'il allait arriver en retard de cinq bonnes minutes, et pressa un peu le pas. La nuit était tombée depuis un moment, et on entendait des grillons crisser dans les quelques touffes d'herbes qui égaillaient le sable et la roche.

Une nouvelle étape de franchie, se dit-il. Sous peu, on réunirait la Fraternité. Alors, Raja pourrait exposer son plan aux officiers, et se préparer à un très long et périlleux voyage.

Il ralentit le pas, étant arrivé au pied du grand temple, où Freya l'attendait déjà.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Jeu 6 Oct 2016 - 22:54

Freya était assise sur une marche du parvis à attendre Raja quand celui-ci revient vers le temple. Elle baissa sa chèche pour que Raja la remarque dans la pénombre de la nuit qui s'installait. Elle se leva et alla à sa rencontre.

- Il commence vraiment à faire froid quand la nuit tombe, lui dit-t-elle lorsqu'il fut en face d'elle.  Est-ce que tout s'est passé comme tu l'espérais ? demanda-t-elle ensuite. Est-ce que tu as un nouveau plan ou est-ce que tu peux toujours me suivre jusqu'à notre refuge pour la nuit, où un paquetage t'attend. Pour y aller, il n'y a pas besoin de remonter en haut du canyon pour regagner ma navette. Par contre, il va falloir descendre tout au fond du canyon pour...

Freya se tut et sourit.

- Tu verras où on va ! Tu es prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Dim 9 Oct 2016 - 20:17

Effectivement, la tenue légère de Raja l'exposa au vent froid qui se lève de l'ouest. Il enfila la grande cape couleur de sable qu'il avait acheté sur le chemin du retour et en rabaisse la capuche. Le tissu, grossier mais épais, protégeait aussi bien des bourrasques que du sable qu'elles charriaient. Lorsque Freya lui indiqua la prochaine direction, il hocha brièvement la tête et se mit rapidement en marche.

- Je suis prêt depuis trois ans, répond-il en lui rendant son sourire.

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Mar 11 Oct 2016 - 17:23

Freya fut une nouvelle fois suivie par Raja. Il allait découvrir où se terrait le réseau de hackeurs, qui figurait parmi les plus redoutés de l'Empire. Elle fit contourner le temple à Raja. Ils durent se faufiler dans le noir, entre des piliers du temple, des roches tombées du canyon et des vestiges du passé du temple. Ils arrivèrent derrière le temple. Freya souleva un pan de lianes. Derrière, se cachait une petite porte qui ne payait pas de mine. Freya posa sa main sur la porte dénuée de poignet et elle s'ouvrit toute seule sur un sas exiguë. Dans le sas mal éclairé, se trouvait une porte et un escalier en colimaçon, taillé directement dans la roche du canyon, qui descendait.

- On descend,
dit Freya en se précipitant dans l'escalier qu'elle avait l'habitude de prendre. Fais attention, les marches glissent à un moment ! prévint-elle en descendant les marches deux par deux.

Plus ils descendaient, plus la fraicheur était soutenue et la pénombre s'installait. Freya dût allumer une lampe torche qu'elle avait dans son sac.
Après une longue descente, Freya et Raja arrivèrent au sous-sol du temple, dans les bas-fonds du canyon.


Freya éclaira le sous-sol pour le montrer à Raja. Il y avait des pans de murs sculptés et rongé par le temps et la végétation, tout autour d'une sorte de lac souterrain.

- La journée, par un jeu de miroirs, la lumière naturelle du soleil est reflété jusqu'ici. Suis-moi, on va aller se mettre au chaud, dit-elle en s'avançant près d'un mur.

Elle posa sa main dessus et le mur s'ouvrit.

- On y est ! s'exclama-t-elle en pénétrant dans une salle recouverte de miroirs. Ce sont des miroirs sans tain, expliqua Freya à Raja. En touchant la porte, j'ai signalé notre présence. Un guetteur nous a ouvert la porte derrière le temple, puis ici. Sans quelqu'un pour nous ouvrir, impossible d'entrer. A moins de tout casser ! Mais c'est solide. Ce sont les anciens qui ont construit ça. Tu vas les voir, on va passer devant pour aller chercher ton paquetage dans mon bureau.

Le mur se referma derrière eux et un miroir pivota, libérant l'accès à un long couloir bordé de portes. Freya invita Raja à la suivre au bout du couloir. Au fur et à mesure qu'ils avançaient, des portes s'entrouvraient sur leur passage et des visages apparurent. Certains semblaient endormis, d'autres auraient bien eu besoin d'un peu de lumière du jour. Chaque personne salua Freya d'un signe de main et dévisagea Raja avec une pointe d'admiration. Certain osèrent sortir un bras et taper l'épaule de Raja avant de rentrer précipitamment et refermer leur porte.

- Ils sont un peu comme des rats. On est pas nombreux à sortir de façon quotidienne, dit-elle en retirant ses vêtements chauds et en riant. Mais que veux-tu... dès qu'on les sépare de leur ordinateur, ils nous font une déprime, pour la plupart.

Freya s'arrêta devant une porte.

- Je crois que lui, il n'a pas mis le nez hors du sous-sol du temple depuis un an.

Freya eut une mine déçue pour son pirate informatique. Puis elle reprit son chemin jusqu'au bout du couloir. Elle poussa une nouvelle porte, qui donna sur un nouvel escalier, qui donna sur une salle gigantesque débordant d'ordinateurs, de serveurs, de matériel informatique.


Il y faisait une chaleur proche de celle du désert en plein jour. Freya laissa tomber son sac et ses vêtements chaud sur le premier siège qu'elle croisa et s'approcha d'un des trois hackeurs présent dans la salle et en plein travail. Elle lui murmura quelque chose et le hackeur lui montra quelque chose à l'écran. Freya soupira et se tourna vers Raja.

- Je viens de recevoir l'adresse de ma prochaine destination, ce n'est pas dans les jours à venir que je vais me reposer, se lamenta-t-elle en faisant signe à Raja de continuer à la suivre. Moi qui espérait souffler un peu après ta libération.

Freya s'avança vers une porte. Mais plutôt que de l'ouvrir, elle appuya sur un interrupteur juste à côté. Aussitôt, un mur perdit son opacité et devint assez transparent pour dévoiler ce qu'il y avait de l'autre côté : une chambre avec des caissons cryogéniques.


- Ce sont les Anciens, dévoila-t-elle. Ils ont participé à la destruction de la Roxa du passé, afin de repousser les Elyriens. Le repaire de mon réseau est leur ancienne base. Nous avons retrouver des documents qui nous ont permis de savoir qui ils étaient et à quoi servait la structure. Apparemment, le temple au-dessus ne devait être qu'un leurre. S'ils savaient qu'aujourd'hui, c'est devenu le point névralgique du culte et que leur objectif n'a pas été atteint... On ignore encore comment les sortir de leur sommeil. La technologie qu'ils ont utilisé semble beaucoup plus avancée que celle des Elyriens d'aujourd'hui. Même notre meilleur hackeur n'a pas réussi à pénétrer le système d'exploitation des caissons. Et dire qu'ils sont là depuis des millénaires à roupiller alors qu'on aurait bien besoin d'eux pour notre cause !

Freya soupira de désespoir et ouvrit la porte qui se trouvait en face d'elle.

- Mon bureau ! s'exclama-t-elle. Et accessoirement, l'ancien bureau d'un des Anciens. Et ton paquetage, ajouta-t-elle en pointant du doigt un énorme sac de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Mar 11 Oct 2016 - 17:48

L'installation souterraine laissa le chef de la Fraternité sans voix. Il avait vu bien des merveilles dans les entrailles de Roxa, et il savait qu'il s'en cachait bien d'autres, mais ça... c'était tout à fait autre chose. Médusé, Raja s'approcha lentement de l'un des caissons et posa sa main sur la surface de verre glacée. Les Anciens... Combien de siècles d'histoires étaient contenus dans ces caissons ? Ces hommes et ces femmes étaient-ils conscients ? Rêvaient-ils durant leur long sommeil cryogénique ?

Il se tourna ensuite le vers le gros sac. Alors, c'était autre chose, la surprise que Freya lui avait promise ? Raja s'approcha et ouvrit le sac de survie.
HRP:
 

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Ven 14 Oct 2016 - 17:03

- Cela a été la première raison pour laquelle nous avons installé des caméras dans le temple. Pour ma part, j'avais plusieurs raisons, mais pour les gars natifs de Roxa, c'était surtout pour ça. Les peu de membres qui ne sont pas Roxaniens n'avaient pas d'avis, dit Freya en s'asseyant sur son fauteuil dans son bureau, qui lui servait aussi de lieu de couchage.

Dans un coin du bureau, inondé de vieux livres, d'ordinateurs et de gadget, se trouvait un lit de camp dont le sac de couchage n'avait pas bougé depuis longtemps.

- Il nous faut protéger ce lieu, et nos Anciens. Et grâce à notre alliance, j'espère que nous pourrons compter sur tes frères et toi venir ici en tant que protecteur et bras armés, au cas où ma base et les Anciens soient un jour en danger.

Tandis que Raja ouvrait le sac, Freya en profita pour énumérer tout le contenu préparé par Nathan et Elle.

- Dans la poche latérale de gauche, tu trouveras un déphaseur portatif, un mini porte crédit sur lequel nous avons stocké un petite somme. Il y a environ mille Crédits dessus. Ce n'est pas énorme, mais cela te permettra de te déplacer et te restaurer pendant quelques temps. Il y a aussi des barres nutritives protéinées. Dans la poche latérale droite, il y a une trousse de secours avec le basique. Un spray désinfectant à cicatrisation immédiate pour les coupures peu profonde et brûlures jusqu'au deuxième degré, trois ampoules de morphine injectables, une couverture de survie, quelques compresses...


Freya réfléchit un instant, afin d'être certaine de ne rien oublier.

- Et dans la grande poche, nous y avons mis une paire de chaussures améliorée par un de mes gars. Elles sont imperméables, équipées d'un système de chauffage ou de refroidissement, selon les terrains où tu circuleras. Pareil pour le haut, la veste et le pantalon. Ils sont en fibre intelligente. Ils régulerons la chaleur en fonction de la température de ton corps et la température extérieure, en fonction aussi du niveau d'humidité. Hmmm... je crois que c'est tout... Ha si ! tout au fond du sac, sous les vêtements, il y a une arme. Cadeau spécial de Nathan. Tu regardes et s'il te manque un truc, tu me le dis et si on l'a, on te le fournit.

La jeune femme laissa Raja prendre connaissance du contenu du sac.

- Si tu veux prendre une douche, manger un morceau et dormir un peu avant de reprendre la route, on avait préparé une cabine pour toi. Ça fait quoi de "reprendre du service" ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HK-47


Mes Personnages

Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 76

MessageSujet: Re: L'étreinte du désert   Ven 14 Oct 2016 - 19:13

Raja prit et examina chaque objet au fur et à mesure que Freya les décrivait. C'était un équipement plus complet encore que celui qu'il confiait à chacun de ses hommes de terrain. Et la qualité égalait sans peine la quantité !...
En sentant le sable qui couvrait plusieurs pans de sa peau, la proposition d'une douche lui parut très attrayante.

Finalement, il ôta l'arme du sac et en enfila le holster. Bientôt habillé de pied en cap, Raja O'Hara sentit l'impatience monter en lui. Il était grand temps de poser la première pierre du long chemin qui mènerait inévitablement à la mort de l'Empire et à la libération de Terra. Il allait falloir exposer son plan à ses officiers, une fois ceux-ci réunis -ce qui ne saurait tarder. Il y aurait sans doute des réactions négatives, hostiles peut-être, mais tous finiraient certainement par contre que c'était la meilleure solution. Ensuite... il faudrait trouver un émissaire à envoyer à l'autre bout de la galaxie. À qui faire confiance pour cela ? Hmmm... Raja irait sans doute lui-même.

- Une sensation agréable, Freya. Très agréable. Ce sont définitivement les dieux de l'ancienne Terre qui t'ont placée sur mon chemin.

Il lui adressa un sourire, puis referma le sac et le hissa sans effort sur son épaule.
HRP:
 

_________________
"As the days go by, we face the increasing inevitability that we are alone in a godless, uninhabitated, hostile and meaningless universe. Still, you've got to laugh, haven't you ?" Holly, Red Dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'étreinte du désert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Le couloir infini des univers :: Space Chronicles :: Roxa-