.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quelle Saint-Valentin préfères-tu ?
Celle de Myrddin ? (PJ de Calyspo Teach)
21%
 21% [ 3 ]
Celle de Shun ? (PJ de Papagena)
29%
 29% [ 4 ]
Celle de Nathan ? (PJ de Newth)
29%
 29% [ 4 ]
Celle de Prince ? (PJ de Gribouille)
21%
 21% [ 3 ]
Total des votes : 14
 

avatar
Régisseur
Admin

Les liens utiles
Le "contexte" d'Imaginarium
La visite guidée du forum.
Date d'inscription : 20/08/2014
Messages : 502

MessageSujet: [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?   Mar 14 Fév 2017 - 9:03

C'est le 14 février. Vous vous levez seul, après avoir passé la nuit seul. Vous prenez votre petit déjeuner seul et vous apprêtez à passer une nouvelle journée de la Saint-Valentin... seul.
A peine habillé de votre survêtement préféré, vous allez à la boite aux lettres pour récupérer votre courrier qui contient surement les habituelles factures et publicités.
Mais en ce matin de Saint-Valentin, vous trouvez une étrange lettre. Elle porte juste votre nom, écrit dans une belle calligraphie. Pas votre adresse. Elle n'a pas été oblitérée. Elle a donc été déposée dans votre boite aux lettres en main propre par son expéditeur. Dans l'enveloppe, se trouve un carton d'invitation. Sur le carton, un bref message est écrit :
Citation :
Ce soir, à 20h00, une table a été dressée pour toi dans le restaurant de l’hôtel Ritz de Paris. Puis, après un repas divin avec une personne exceptionnelle, un lit confortable t'attend dans la suite Coco Chanel.
A ce soir !
Love XXX

Que faire ! Passer une Saint-Valentin seul à la maison ? Ou profiter de l'invitation et manger à l’œil en compagnie d'un inconnu ? (et plus si affinité...)



Principe du jeu :
Choisissez-vous un personnage parmi ceux que vous jouez sur Imaginarium ou parmi les personnages adoptables du RPG de votre choix.
Écrivez-nous un RP racontant la journée et la soirée de la Saint-Valentin de votre PJ, (et pourquoi pas sa nuit !) en prenant comme point de départ le contexte ci-dessus.

Qu'allez-vous faire faire à votre personnage :
- Va-t-il se préparer et aller découvrir l'identité de l'expéditeur de l'invitation ?
- Va-t-il se calfeutrer chez lui et rester dans sons survêtement ?
- Ou... a-t-il autre chose en tête ?

Mais qui est donc l'auteur de cette invitation !

Pas de longueur imposée
pour votre RP.
Juste une date de fin pour le jeu : le 14 mars.
Le 15 mars, un sondage sera ouvert afin de  permettre aux membres du forum de voter pour la journée de la Saint-Valentin qu'ils préfèrent.
Postez votre participation à la suite de ce message.

Bon jeu à tous et bonne Saint-Valentin !


Dernière édition par Régisseur le Mer 15 Mar 2017 - 21:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calypso Teach


Mes Personnages

Date d'inscription : 01/01/2015
Messages : 117

MessageSujet: Re: [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?   Lun 27 Fév 2017 - 17:58

Citation :
   Ce soir, à 20h00, une table a été dressée pour toi dans le restaurant de l’hôtel Ritz de Paris. Puis, après un repas divin avec une personne exceptionnelle, un lit confortable t'attend dans la suite Coco Chanel.
   A ce soir !
   Love XXX

- Qu'est-ce que... se demanda Myrddin en tournant et retournant le carton d'invitation avant de le mettre devant une bougie pour voir s'il n'y avait pas un message caché avec une encre invisible. Un restaurant.... une suite ? répéta-t-il en reniflant le carton et en tirant le bout de sa langue et effleura le carton. Rugueux, marmonna-t-il en grimaçant. Mais pas de goût bizarre. De qui ça vient ?

Un bruit derrière lui attira son attention. Sur le rebord d'une fenêtre laissée ouverte, une reinette croassait gaiment en épluchant son courrier. Myrddin s'en approcha et lui tapota le dos du bout d'un doigt.

- Tu sais rien à propos de ça, toi, par hasard ? Qui pourrait m'envoyer  ça ?

- Quoi !s'écria la mini grenouille en lisant le carton. Tu as un rencard pour la Saint-Valentin ! Non mais je rêve ! C'est moi qui devrait en recevoir une ! Merde à la fin, je suis une princesse ! On devrait m'inviter pour m'embrasser et gagner la récompense offerte par mes vieux ! Et toi, le vioc sénile, tu reçois une invitation et pas moi ! s'énerva la reinette en tournant le dos à Myrddin et en sautant du rebord de la fenêtre.

- T'es une princesse, toi ? s'étonna Myrddin. Puisque tu sembles t'y connaitre, c'est quoi cette invitation et c'est quoi la Saint-Valentin ?

La reinette grimpa de nouveau sur le rebord de la fenêtre et s'approcha d'un air furibond vers Myrddin.

- Attend attend... je me suis confiée à toi, je t'ai racontée ma malédiction, je supporte depuis des mois tes changements d'humeur, j'ai supporté les remarques désobligeantes et les farces débiles de la voix qui est dans ta tête quand tu es dans tes périodes de toc toc... tout ça... pour rien ? Tu m'écoutais même pas quand je me confiais à toi ? protesta la grenouille tandis que Myrddin détournait son regard et lâcha un petit "si... si". Je te le dis si tu m'embrasses pour me débarrasser de ma malédiction.

Myrddin eut un mouvement de recule en regardant la peau visqueuse de la reinette. Il déglutit difficilement et hésita un peu... mais pas trop longtemps. Après tout, il l'aimait bien, cette reinette ! Elle était une forme d'amie. Il la laissait squatter sa chaumière et en échange, elle le débarrassait des araignées. Myrddin trouva dommage de perdre un atout ménager pareil en la vexant. Alors il accepta sans sourciller, certain qu'elle resterait une grenouille.
Il se pencha et embrassa du bout des lèvres la bouche de la reinette qui se transforma aussitôt en une... princesse fort vilaine. Myrddin écarquilla les yeux quand il vit la jeune demoiselle disgracieuse. Il n'eut le temps d'être surpris par la plastique de la princesse que celle-ci lui donna une beigne comme il n'en avait jamais eu. Et elle avait une force inouïe ! Il sentit les vibrations de la claque lui parcourir le corps tout entier. Après le feu ressentit sur sa joue, Myrddin ouvrit les yeux et constata que la princesse avait disparu.
D'abord, il s'étonna qu'on veille maudire cette ingrate princesse. Il faudrait être vraiment très très méchant pour faire ça à une princesse qui n'était déjà pas très gâtée... Ensuite, Myrddin se rendit compte qu'elle était partie sans l'avoir renseigné sur la Saint-Valentin et sur le carton d'invitation.
Déçu, il constata qu'il n'avait d'autre choix que de se rendre à ce restaurant pour en savoir plus.
Mais en attendant, Myrddin s'adonna à son activité préférée : le glandage !

Ce n'est qu'en fin d'après-midi qu'il se rendit compte qu'il était temps de mettre les voiles pour Paris.
Myrddin enfila sa robe de sorcier du dimanche et sortit de son écrin sa baguette de sorcier qui se la pète. En trois petits tours, et après deux tentatives vaines, Myrddin se téléporta au pied de l’hôtel parisien.

Il se rendit à l'accueil et se présenta. Il fut conduit à une table réservée à son  nom. Le repas avait été commandé et payé. Il n'avait qu'à s'asseoir et profiter. Ce que le magicien fit sans se faire prier !

Après le bon repas, Myrddin attendit un peu à table mais personne ne vint le rejoindre. Peut-être que sa valentine l'attendait dans la suite ! Ravi à l'idée qu'une donzelle pouvait se trouver dans la chambre réservée pour lui, Myrddin se leva de table et se précipita dans la suite Chanel.
La chambre était envahie de corbeilles garnies de tartine à la confiture de fraise. Mais qui connaissait donc son péché mignon ?! Myrddin examina toute les corbeilles, gouta toutes les tartines quand dans l'une d'elle, il trouva un petit mot :

Citation :
Bonne SANS Valentin, tête de nœud !
Bien à toi,
La petite voix dans ta tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Papagena


Mes Personnages

Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 23

MessageSujet: Re: [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?   Lun 6 Mar 2017 - 22:43

C'est le 14 février. Vous vous levez seul, après avoir passé la nuit seul. Vous prenez votre petit déjeuner seul et vous apprêtez à passer une nouvelle journée de la Saint-Valentin... seul.
A peine habillé de votre survêtement préféré, vous allez à la boite aux lettres pour récupérer votre courrier qui contient surement les habituelles factures et publicités.
Mais en ce matin de Saint-Valentin, vous trouvez une étrange lettre. Elle porte juste votre nom, écrit dans une belle calligraphie. Pas votre adresse. Elle n'a pas été oblitérée. Elle a donc été déposée dans votre boite aux lettres en main propre par son expéditeur. Dans l'enveloppe, se trouve un carton d'invitation. Sur le carton, un bref message est écrit :
Citation :
Ce soir, à 20h00, une table a été dressée pour toi dans le restaurant de l’hôtel Ritz de Paris. Puis, après un repas divin avec une personne exceptionnelle, un lit confortable t'attend dans la suite Coco Chanel.
A ce soir !
Love XXX


Shun était encore saoul de la veille, il rentra chez lui le courrier à la main, claqua la porte, et jeta l'enveloppe sur un tas de lettres d'amour venant de multiples autres admiratrices.
-Encore une...
Il se laissa enfin retomber dans son lit ou deux jeunes femmes étaient endormies.
Ronflant comme un porc enrhumé, il se réveilla au bout d'une heure lorsqu'une mouche en perdition vint chatouiller son gosier.
-Eurrrff !! Mais qu'est ce que … qu'est ce que vous faites là ! dit-il. Allez, dehors !!
Il se leva et poussa les deux femmes à la rue avant de balancer leurs vêtements. Il claqua ensuite la porte derrière elles.
-C'est fou ça, je leur offre du bon temps et voilà qu'elles squattent chez moi non mais... Bon... j'en étais où moi... le courrier c'est fait, le petit dej' c'est fait.. bon ben faut aller bosser.
Shun quitta son survêtement préféré et enfila son pantalon en cuir noir, sa chemise blanche bouffante et ses grosses bottes de pirate.
Comme à son habitude, le jeune homme sortit de chez lui vers onze heures et prit la bourse du clochard posté en bas de la rue pour aller au bar du coin. Comme à son habitude, il salua les putains des faubourgs qui attendaient aux entrées des hôtels. Comme à son habitude il poussa la grande porte du bar « Mirza et les pirates » et comme à son habitude il commanda la meilleure bouteille de rhum dont le barman disposait.
Shun se posa un instant sur le tabouret attenant au bar. Malgré ses habitudes, quelque chose n'était pas normal et ça le dérangeait. Il regarda autour de lui, il n'y avait que des femmes, des femmes à moitié dénudées qui le fixaient langoureusement.
La lumière du bar se mit à faiblir. Une des femmes s'installa au piano et entama un air suave. Les cinq femmes qui restaient s'approchèrent du jeune homme, leurs parfums délicatement fleuris se mélangèrent pour former un bouquet de senteur hypnotisantes.
Une jolie brune passa devant les autres et posa une main sur le torse de Shun, déboutonnant petit a petit sa chemise.
Shun posa sa bouteille sourire aux lèvres. Il prit doucement la main de la jeune fille qui filait vers le bas.
-Qu'est ce que...
-Chut, lui fit la fille, en mettant un doigt sur les lèvres du pirate.
Les autres jeunes femmes, toutes aussi belles les unes que les autres se rapprochèrent aussi.
-Joyeuse saint-valentin mon lapin dirent-elles toutes en cœurs.
-Oui joyeuse saint-valentin monsieur Park répète la première avec une voix trop roque pour être celle d'une femme, on va où aujourd'hui ?
Shun se réveilla en sursaut, il avait dû se rendormir après être allé chercher le courrier. Monsieur Mouche, son fidèle serviteur se trouvait devant lui.
-Quoi ?
-Je disais, joyeuse saint valentin monsieur. On va où aujourd'hui ?
Le pirate se leva du lit, les deux femmes étaient parties. Il prit la lettre qu'il avait reçu le matin même et la jeta au feu de la cheminée qui crépitait encore.
-La saint-valentin n'existe pas pour les pirate, allez moussaillons on met les voiles vers l'île de la Muerta !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Newth
Chargé de com'

Mes Personnages

Date d'inscription : 04/10/2016
Messages : 105

MessageSujet: Re: [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?   Mer 8 Mar 2017 - 1:32

- Alerte. Tentative d'intrusion... !


J'ouvris les yeux soudainement, le cerveau et les idées parfaitement claires, et me redressai sur mon lit. Trafiquer les différentes fréquences du dispositif vocal du vaisseau n'avait pas été une mince affaire et il m'avait fallu faire de longues recherches à ce sujet. Mais depuis, les ondes sonores étaient réglées d'une façon si consciencieusement précise que mon corps parvenait par ce seul son à s'extirper très rapidement du rêve pour retrouver un potentiel acceptable en situation de crise. Ce comportement était à l'image de la plupart des animaux végétariens, habitués à être capable de réagir vite à l'approche d'un prédateur dangereux, y compris à la sortie de leur sommeils.


Enfilant rapidement la combinaison qui me servait de vêtement dans le vaisseau, je lançai tout en me déplaçant vers le tableau de commandes :


- Scylla ? De quoi s'agit-il ?


Mais soudain, les voyant indicateurs de l'intrusion en cours s'interrompirent et l'IA répondit sobrement :


- L'Intrusion est terminée, monsieur.


Terminé ? Comment ça "terminée" ? Qui s'était introduit, où et comment avait-il fait aussi rapidement ? Que cherchait-il à faire ?


Tout en cherchant à travers mes divers logiciel et mon système disque de données à grande échelle, je continuai de converser avec Scylla, mon IA d'assistance reprogrammée par mes soins.


- Rapport, Scylla.


- Heure locale de l'intrusion : six heures vingt-six minutes, zéro secondes et zéro dixièmes. Heure locale de fin de l'intrusion, six heures vingt-six minutes, six secondes et trente-cinq dixièmes. Au niveau de la boite de réception des messages du vaisseau, désactivée et relayée par mille-cinq cent vingt-huit serveurs DNS à travers l'hypernet. L'opération est d'une origine inconnue et a été réalisée à l'aide d'un logiciel au code source inaccessible.


Et Scylla commença à me décrire en détail les différentes commandes ordonnées par le logiciel auprès des différents processeurs. J'étais très impressionné par son approche si complexe et originale qui avait permit de percer les défenses avec une facilité déconcertante... Qui pouvait être capable d'une telle prouesse ?


Selon les indications de l'IA, je déduisis que l'intrus avait laissé un mail à mon attention, directement, sans passer par un envoi simple, en se faisant passer pour moi et en enregistrant un brouillon... C'était un peu comme délivrer en main propre un lettre...


Curieux, je pris le temps d'étudier le message.


Citation :
Ce soir, à 20h00, une table a été dressée pour toi dans le restaurant de l’hôtel Ritz de Paris. Puis, après un repas divin avec une personne exceptionnelle, un lit confortable t'attend dans la suite Coco Chanel.
A ce soir !
Love XXX
P.S. : Il te sera impossible de d'y rester le soir durant.

- Scylla ? demandai-je simplement.


- Localisation en cours... L'adresse correspond à un Astéroïde, dans le système de Cérilius. Il s'agit d'un restaurant cinq étoiles...


Et l'Intelligence Artificielle commença à lire mots pour mots les critiques faites sur l'hypernet à propos de l'établissement. Un sorte de restaurant romantique très estimé... Qui pouvait bien m'inviter là-bas ?


Impossible... Comment cela impossible ? Si impossible il y avait, je voulais le voir !


Sans la moindre hésitation, je me levai de mon fauteuil, et partis vers la salle de bain embarquée tout en lançant :


- Scylla ? En route.


- Lancement du pilote automatique. Protocole de non-traçabilité chargé. Démarrage des moteurs. Le temps de voyage est estimé à deux heures.


- Ralentis, Scylla, je veux arriver pour vingt heures.


- Parcours recalculé, prise de risque réduite, arrivée d'ici treize heures et vingt-huit minutes.



*     *     *


Jusque là, pour une mission impossible, tout semblait se passer aisément. Personne ne tenta de m’intercepter ni de me suivre et descendre de mon vaisseau discrètement de sorte à ce que les regards ne se posent pas sûr moi fut relativement aisé... Jusqu'à ce qu'un serveur m'aborde.


Avant de dire le moindre mot, le personnage tout de noir et de blanc vêtu me jeta un regard étrange... Plutôt rare. Je ne comprenais pas sa signification mais il eut la particularité de se balader sur mon corps du haut vers le bas puis du bas vers le haut pour revenir à mon visage... Il haussa un sourcil, message silencieux que je ne comprenais toujours pas, avant de se fendre d'une rapide révérence et de demander :


- Monsieur... ?


Monsieur... Quoi ? Quelle était la question ? C'était quoi cette façon de s'exprimer sans queue ni tête ?


Devant mon silence prolongé, le serveur lança d'un ton différent, plus rapide et sec :


- Votre nom, jeune homme.


Il fallait définitivement que j'arrête de me demander quels étaient les messages cachés que tentait de me faire parvenir ce monsieur, puisque de toute évidence ils étaient nombreux et que je n'entendais ceux-là guère mieux qu'un aveugle...


Calmement, je répondis :


- Nathan.


Il sortit une liste et y passa un instrument fin, servant probablement à manipuler sa tablette d'un modèle assez particulier, de ce que je comprenais.


- Nathan, lança-t-il en arrêtant sa main à un certain niveau. Veuillez me suivre je vous prie.


Je m'exécutai sans comprendre ce que ce monsieur comptait faire et pourquoi il avait eu besoin de mon nom...


- Voici la table réservée à votre nom, monsieur, dit-il avant d'ajouter sur un ton légèrement différent : vous devez vous y asseoir et attendre votre invitée.


Je ne le comprenais pas, mais ce serveur me prenait concrètement pour un idiot...


Calmement je m'exécutai avant d'entendre une voix derrière moi. Une voix que j'aurais reconnu entre mille...


Elle exécuta un léger rire avant de lancer :


- Égal à toi-même, Nathan, tu es venu en combinaison de voyage spatial ! Tu ne comprendras jamais le concept de mœurs ! C'est comme ça que je t'aime, mon amour !


Si je n'éprouve habituellement aucune peur, c'est parce que je ne sais pas et que l'on ne peut être effrayé de ce que l'on ne connaît pas, à moins que l'instinct animal prenne le dessus. Dans son cas, les deux cas étaient vérifiés. Je la connaissais et avant même de me souvenir de ce dont elle était capable, mes instincts les plus primitifs se réveillait et me hurlaient de fuir en sa présence.


- Scylla... parvins-je seulement à lâcher...


Elle vint s'asseoir devant moi et avant que je me lève pour partir, elle posa sa main sur la mienne calmement.


- Tu ne partirais pas alors que tu es en si charmante compagnie, n'est-ce pas ? Je ne te ferai aucun mal, pas aujourd'hui, mon chéri.


Malgré que je n'eus rien à répondre, je sentis mes muscles des cuisses et des mollets se détendre légèrement, toujours tremblant, prêt à réagir au moindre danger émanant clairement de la jeune femme en face de moi, mais plus relâchés, traduisant malgré moi mon intention de rester...


Finalement, après avoir longtemps plongé mes yeux dans son regard violacé, sans parvenir à en tirer quoi que ce soit, parfaitement incapable de décrypter son attitude, son caractère, ses pensées, je lançai :


- Qu'est-ce que tu veux ?


Elle laissa échapper une exclamation que je compris être une expression de son agacement lorsqu'elle lança :


- Soit plus gentil avec moi ! Regarde-moi ça. Tu n'as presque pas changé, tu es à peine un peu plus grand. Tu as quel âge maintenant ? Quinze ans ? Tu as du te poser il y a un mois au maximum. Regarde-moi. Tu saurais estimer mon âge ?


C'était une question ?


- J'ai vingt ans, Nathan ! Quand je me suis posée, quand je suis sortie de ma cryogénisation, je n'en avais que treize ! Je t'ai cherché, mon chou ! Pendant sept longues années ! Tu te rends compte combien de temps tu m'as fais attendre ?


Je la regardais, patient. Je savais qu'avec Scylla, il fallait rester calme...


- C'est pour ça que tu m'as fais venir ?


- Oui ! lâcha-t-elle avec ce qui me sembla être l'énergie du désespoir. Mon amour ! C'est la Saint-Valentin, aujourd'hui ! J'en ai déjà passé sept toute seule ! Enfin... Je n'étais pas tout à fait seule, mais j'étais sans toi ! Sachant que tu t'étais posé, je ne comptais pas passer une huitième comme ça !


Le serveur revint, portant un plateau sur lequel trônaient deux verres d'un liquide rouge sombre, tirant vers le violet.


Calmement, Scylla prit un verre, le porta à son nez et renifla délicatement. Elle fit tournoyer doucement le breuvage dans son contenant avant d'en boire une gorgée. Puis elle reposa le verre sur le plateau tout en faisant un sourire charmeur au serveur. Je n'y comprenais rien, mais lui y fut sensible, de toute évidence.


- Il est délicieux ! Malheureusement, ce jeune homme n'a pas l'habitude du vin.


Elle déclara vouloir un rouge très précis puisqu'elle semblait en connaître le nom par cœur et elle ne mentait pas puisque je ne savais pas du tout de quoi elle parlait avec ce monsieur étrange...


Celui-ci acquiesça en offrant à son tour un sourire à Scylla et elle revint vers moi tandis qu'il s'éloignait.


C'était le moment de la lancer sur le sujet de Charybde. Si elle m'aimait, elle avait une attirance toute particulière pour lui également. Je ne pouvais qu'espérer qu'elle m'oublie pour se concentrer sur lui...


- Et Charybde ? Tu n'as pas eu l'occasion de le voir, en sept ans ?


Mais mon idée n'eut pas l'effet escompté. De toute évidence, au regard menaçant qu'elle me lança, je ne lui avais pas fait plaisir...


- Ce petit salopard se cache... Il a dû trouver un terrain de jeu qui l'amuse pour l'instant... Quoi qu'il en soit, il refuse de me laisser le trouver. Mais c'est pas grave ! De toute façon, c'est toi le plus beau, Nathan ! Je n'ai pas besoin de ce pot-de-colle !


Effectivement, cela semblait cohérent. Si Charybde était totalement amoureux de Scylla, il demeurait dépendant de ses tendances destructrices habituelles. S'il avait trouvé un terrain pour exercer son génie malsain, et puisqu'il connaissait Scylla mieux que personne, il devait certainement faire en sorte qu'elle ne s'en mêle pas...


- Mais j'en ai retrouvé d'autres ! J'ai un message pour toi de la part de Caleb, d'ailleurs !


Caleb... J'espérais vraiment ne plus jamais entendre parler de lui...


- Il n'est pas resté ?


- Si si, mais il m'a dit qu'il voulait absolument te voir. Il voulait que je te dises de passer lui rendre visite un de ces quatre.


Le serveur, pour la seconde fois, revint à notre table. Cette fois-ci, il n'attendit pas et se saisit des verres à pieds, un par un, pour les déposer sur la table. Je vis Scylla se saisir de son verre, en boire un peu et me le tendre avant de prendre le mien et de le poser devant elle en disant, un sourire ravi figé sur ses lèvres :


- Tu n'es qu'un enfant, mon chéri, prends plutôt ce verre, il y en a moins, ça devrait aller !


Prudemment, je goûtai une gorgé. C'était un peu sucré, étonnamment amer, mais pas mauvais... J'en pris une seconde gorgée...


Tandis que je reposais le verre sur la table, je vis que le sourire de Scylla s'était légèrement élargi et ses dents découvertes sous ses lèvres... Son regard se faisait moins léger et plus insistant et soudain je sentis des crampes me tordre l'estomac et ma vessie se remplir très vite... Me levant de ma chaise sans le moindre doute, je cherchais des yeux les toilettes.


- Un problème ? lança-t-elle avant que je disparaisse à travers la foule de clients...


Je ne comprenais pas bien ce qu'il se passait... Pourquoi étais-je soudain assaillis d'un envie si pressante ?...


En sortant des toilettes, je me fis la réflexion que c'était le bon moment pour m'éclipser. Elle n'était plus là, la surprise et la rapidité seraient mes meilleures armes pour lui échapper. Étrange, d'ailleurs, qu'elle m'ait laissé aller au toilettes sans me surveiller...


Tout en fermant la porte des petits coins derrière moi, je jetai un regard dans la salle. Pas de Scylla en vue... Avait-elle été assez naïve pour ne pas me surveiller... ? Pour me croire incapable de m'enfuir... ?


Je me tournai vers ma droite, m'apprêtant à décamper, lorsque je sentis quelque chose de solide venir violemment percuter mon entrejambe.


La douleur me fit me plier en deux, les mains instinctivement regroupée autour de l'endroit sensible qui me brûlait atrocement. Je levai néanmoins la tête pour prendre connaissance de mon agresseur. La visage angélique qui me fit face me fit hérisser les poils du dos avant que la douleur l'emporte sur la peur : Scylla.


Elle profita que ma tête était relevée pour venir plaquer sa bouche contre la mienne avant de se retirer délicatement, une main caressant ma joue :


- J'ai menti ! me susurra-t-elle avec un sourire satisfait. J'espère que je n'ai rien abîmé en frappant un peu violemment. Ce serait dommage que tu ne puisses plus t'en servir... !


Elle se redressa, reculant la tête, avant de lâcher un simple : "Salut mon chou ! Et joyeuse Saint-Valentin ! " et de faire volte face pour disparaître à travers la foule de clients.


Je vins trouver mon bracelet électronique. Pourquoi n'y avais pas pensé plus tôt... Cette femme, décidément, sait mieux que quiconque me faire perdre mes moyens...


- Scylla... articulai-je difficilement. Téléportation d'urgence... !


Je sentis mon corps se faire transporter et ne parvins d'aucune manière à préparer l'atterrissage, m'écroulant sur le sol métallique froid tout en lâchant une bonne fois pour toute un hurlement de douleur.


- Bon retour, capitaine.


La brûlure mordante commençait lentement à s'estomper.


- Merci... Scyl...


Je m'entendis m'interrompre comme dans un rêve tant mes pensées avaient du mal à se concentrer sur tout ce qui ne concernait pas mon appareil génital douloureux. Finalement, je parvins à me relever et, tout en me dirigeant avec difficulté vers ma chambre dans l'espoir de m'écrouler sur mon lit, je lançai :


- Cap sur le système de Ryles. Réduction des risques à dix pourcent, enclenchement du système de détection des poursuites courtes et longues distance.


- Tout de suite, capitaine, lança la voix métallique de Scylla. Temps de vol estimé à deux jours.


J'avais l'impression que c'était le minimum de temps dont j'aurais besoin pour me reconstituer physiquement. Mais peut-être que cela incluait également le repos de mon mental fragilisé par cette rencontre tout à fait inattendue...


- Scylla ? lançai-je, me sentant partir dans un profond sommeil.


- Capitaine ?


- À mon réveil, rappelle-moi de changer ton nom...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Shae Razade


Date d'inscription : 29/05/2015
Messages : 93

MessageSujet: Re: [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?   Mar 14 Mar 2017 - 12:13

HRP : je n'arrive pas à supprimer ce post (je me suis trompée de compte pour publier), désolée :/

_________________
Shae Razade, mangeuse d'histoires
Que crois-tu donc pouvoir contre une femme au cœur d'encre, qui se gave du délire des mots ?


Dernière édition par Shae Razade le Mar 14 Mar 2017 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gribouille


Mes Personnages

Date d'inscription : 31/12/2014
Messages : 80

MessageSujet: Re: [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?   Mar 14 Mar 2017 - 12:13

Prince se réveilla avec les premières lueurs de l'aube.
Il avait toujours été matinal, alors le rythme de la ferme lui convenait finalement plutôt bien. Au début, son corps avait dû se faire aux courbatures - on pourrait penser qu'il est plus fatiguant d'entraîner des chevaliers en armure que de ramasser de la bouse de vache à la fourche... eh ben non - mais à présent l'habitude avait pris le dessus et il se sentait plutôt... content, en fait.
Il se levait avec le jour et allait être en contact toute la journée avec des animaux et des gens qui n'useraient pas de formules convenues et alambiquées avec lui, n'essaieraient pas de l'avoir dans leur lit pour mettre le grappin sur son trône, ne jugeraient pas le moindre de ses faits et gestes de la façon impitoyable qu'on réserve aux futurs dirigeants d'un royaume.

Prince rejeta sa couverture avec un sourire et s'apprêtait à se lever quand il vit une lettre voler, projetée en l'air par son mouvement. Il l'attrapa au vol avec un froncement de sourcils et l'ouvrit.

Ce soir, à 20h00, une table a été dressée pour toi dans le restaurant de l’hôtel Ritz de Paris. Puis, après un repas divin avec une personne exceptionnelle, un lit confortable t'attend dans la suite Coco Chanel.
A ce soir !
Love XXX

Sa première réaction fut la stupéfaction. Quelle lettre étrange ! On y parlait de... la capitale de la France (comme quoi ça servait de faire des études) et d'une invitation complètement saugrenue aux sous-entendus douteux. A la fin, l'expéditeur se mettait à parler anglais pour une raison absolument inconnue et rajoutait des lettres qui ne voulaient rien dire. Prince réfléchit. Ce genre de croix pouvaient passer pour une signature, mais en général les illettrés n'en mettaient qu'une, pas trois !

Ses réflexions furent coupées court quand sa seconde réaction prit le dessus : un frisson glacé lui courut sur l'échine. Qui pouvait lui envoyer cela ? L'avait-on retrouvé ? Allait-on le jeter au cachot, le tabasser ou pire, le mettre sur le trône ?
Il relut la lettre et réfléchit au jour qu'on était. 14 février... Ca lui rappelait vaguement quelque chose, quelque chose que son esprit s'était efforcé de rejeter au plus profond de son inconscient traumatisé... Une exclamation horrifiée lui échappa.
La Saint Valentin.
Fête honnie et redoutée parmi toutes.

Tout son être cria au piège.
Il regarda fébrilement autour de lui mais les saisonniers qui l'entouraient étaient soit déjà en bas soit encore endormis. Il avait commencé à apprendre quelques noms mais sérieusement, pas assez pour provoquer ce genre de situation. Il avait gardé profil bas autant que possible.
Quelqu'un avait-il réussi à trouver sa cachette ? Pire, l'un des saisonniers avait-il découvert le pot-aux-roses, et prévoyait-il de le livrer aux gardes ?

Il s'imagina aller au rendez-vous étrange. Il se débarbouillerait un peu pour l'occasion, juste assez pour ne pas se faire traiter de mufle, mais quand même pas assez pour qu'on le reconnaisse.
En imaginant qu'il ait le temps d'aller jusqu'à la ville concernée (qui était quand même à 150 lieues d'ici, il y avait pensé l'expéditeur ??), et qu'il trouve le restaurant, il prendrait une table à son nom, sans parler de réservation, par précaution.
A condition qu'on le laisse entrer avec ses bottes pleines de boue.
Il se rendrait invisible et observerait, scrutant la salle jusqu'à ce qu'il reconnaisse là-bas...
SON PERE ???

Prince rouvrit les yeux.
Etrange qu'il pense d'abord à son père dans ce genre de situation !
Son père bourru et impitoyable qui l'étriperait quand il le retrouverait. Mais si un garde royal avait réussi à retrouver sa trace et l'avait signalé au Roi, irait-il jusqu'à utiliser ce genre de procédé pour retrouver son fils ?
Projetait-il de l'humilier et de l'exposer en public ? Ou peut-être voulait-il juste... le voir, en tant que père ?
Prince secoua le flux d'émotions refoulées qui menaçait de l'envahir. Ce n'était pas le moment de fantasmer sur son manque de reconnaissance et d'amour paternel. Il soupira et reprit la simulation.

Il vit... une princesse ? Celle qu'il avait abandonné dans son cercueil, qui était revenue d'entre les morts comme une grande et venait lui faire voir ce qu'il avait manqué avant de lui mettre un bon coup dans les roubignoles pour la peine ? Ou, non, toutes les princesses. Elles étaient toutes là, prêtes à sauter sur leur proie, à le poursuivre à travers la salle, à travers la ville, en lui réclamant son corps, ses richesses, son trône, son sperme... AAAH !
Le cauchemar.


Hmm. Bon. Si c'était pour faire le tour de toutes ses craintes refoulées avant le petit déjeuner c'était pas la peine. Autant se mettre au travail, en tâchant de se convaincre qu'il ne s'agissait que d'une mauvaise blague de la part des autres saisonniers (vu l'ardeur que mettait son employeuse à le pourrir tout le monde ne lui vouait pas une adoration sans borne... ce qui finalement n'était pas plus mal).

Prince se leva avec détermination en repoussant ses craintes, mais une dernière image le coupa dans son mouvement. Là-bas, au milieu des autres tables et des bougies, assise à l'attendre en lisant le menu, il vit...
Mme Folledingue.

Prince resta figé pendant un moment, complètement stupéfait par cette image saugrenue, puis eut un éclat de rire qui lui valut des grognements hostiles de la part de ses voisins de couche.
La Folledingue, non mais vraiment, quelle idée ! Pour qu'elle lui plante un couteau à viande dans la main entre l'entrée et le plat principal ?

Non, vraiment, il n'arriverait pas à comprendre d'où venait cette lettre stupide. Il la froissa et la mit dans sa poche en s'assurant que personne ne la verrait. Il n'aurait qu'à la déchirer et la mélanger au tas de fumier plus tard, pour que personne ne la retrouve. Jamais.

La Saint Valentin.
Pff.
Non mais quelle fête horrible.

_________________
« Pour aller quelque part, en général, le plus simple est de partir de là où on veut aller. »
Principe Shadok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Régisseur
Admin

Les liens utiles
Le "contexte" d'Imaginarium
La visite guidée du forum.
Date d'inscription : 20/08/2014
Messages : 502

MessageSujet: Re: [Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?   Mer 15 Mar 2017 - 21:18

Le délai de participation est arrivé à sa fin ! Le sondage pour choisir votre journée de la Saint-Valentin préférée est ouvert pendant 10 jours sur ce sujet (dans le message du début).

Bonne lecture et bon vote !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Event Saint-Valentin] Will you be my Valentine ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event de la Saint Valentin : Pokémon Go !
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Nouvel an/Saint Valentin (Ma chérie)
» Bonne Saint-Valentin à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Une porte vers du RP, toujours plus de RP :: Events, Minis jeux RP et RP Flash-