.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 Promenons-nous, dans les bois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Gribouille


Mes Personnages

Date d'inscription : 31/12/2014
Messages : 80

MessageSujet: Promenons-nous, dans les bois...   Ven 24 Fév 2017 - 14:18

Saaaaaaaacredieu comment ça faisait du bien de prendre l'air loin de Madame Folledingue ! Madame j'exploite-les-inconnus-parce-que-ça-me-fait-plaisir. Madame je-rigole-jamais-vous-plaisantez-je-risquerais-d'avoir-l'air-sympathique. Madame frigide-air-de-rien...

Prince aimait particulièrement ce petit jeu personnel de "surnommage" intensif. En fait, il ne s'en lassait pas. C'était de bonne guerre, vu comment elle lui en faisait baver, l'autre. Franchement, entre l'odeur des bouses de vache, la boue des cochons qui viennent se frotter à vos jambes et les regards glacés de la fermière en chef, c'était de loin la dernière partie qui était la plus désagréable.
Il ne savait pas vraiment ce qu'il avait fait pour mériter une telle attitude. Peut-être que c'était comme ça que les gens se comportaient naturellement avec vous quand vous n'étiez pas le prince héritier du Royaume.

En tous cas, Prince avait pris son après-midi pour "aller promener Rex" et se changer un peu les idées. Si Crazywoman lui faisait des misères, il attraperait un ou deux lapins au retour et puis voilà. De toute façon il serait rentré avant la nuit.
ll ne connaissait pas cette forêt mais le sens de l'orientation était un don que son père lui avait imposé d'avoir à partir de ses sept ans (nous ne reviendrons pas ici sur les méthodes employées à l'époque pour assurer l'acquisition dudit don, souvenirs trop douloureux).

Le soleil filtrait à travers les branches des arbres, les oiseaux sifflaient, l'air sentait bon (comme l'air sentait bon quand on ne vivait pas à la ferme)... après tout, qu'est-ce qui pourrait bien arriver ?

_________________
« Pour aller quelque part, en général, le plus simple est de partir de là où on veut aller. »
Principe Shadok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote


Date d'inscription : 23/12/2016
Messages : 11

MessageSujet: Re: Promenons-nous, dans les bois...   Mar 7 Mar 2017 - 22:47

Lou se promenait dans les bois sans regarder ou elle allait, la tête ailleurs.
elle réfléchissait au meilleur endroit pour commencer sa chasse au prince charmant.
Depuis sa transformation en humaine, elle n'avait pas chômé. Elle avait volé tout les livres de contes qu'elle avait pu trouver dans les village voisins pour pouvoir en apprendre le plus possible sur la meilleurs façon de devenir une véritable princesse.
pour l’instant, les principales informations qu’elle avait retenu était celles-ci:

1. Etre pauvre.
Lou dormait dans la foret, se lavait dans les rivières, et elle n'avait même pas assez d'argent pour s'acheter un pauvre petit livre, alors niveau pauvreté, elle était au top!

2. Etre gentille, douce et généreuse.
Bien sur qu'elle était gentille douce et généreuse, elle n'avait juste pas encore eu le temps de le montre, voila tout. Bien sur, toutes ces années sous forme de loup ne comptait pas...

3. Etre belle.
Lou n’était pas encore humaine depuis assez longtemps pour connaitre touts les critères beauté de cette race, mais pour l'instant elle s'estimait assez satisfaite de son apparence.

Franchement, Lou avait tout pour devenir une princesse parfait, il fallait juste qu'elle trouve un beau prince et qu'elle se mette juste devant son nez, histoire d’être sur qu'il ne rate pas l'amour de sa vie.

Aah ce qu'elle se sentait bien ce matin, elle ne doutait pas une seule seconde. Aujourd'hui allait être son jour de chance. Soudain, elle sentie une odeur, une odeur d'homme. Quoi? serait ce possible? finalement elle n'aurait peut être pas a chercher son grand amour trop loin.
Elle vérifia sans apparence dans une petite flaque et s’élança a la poursuite de l’odeur.
Lou s'imaginait déjà dans belle robe rose, habitant un énorme château avec des dizaines de serviteurs, des grandes fêtes avec des grands orchestres, des buffets..
...
Hein?
Lou regardait dans tout les sens pour vérifier qu'elle n'avait pas loupé quelqu’un. Elle renifla, pour être sur. Malheureusement, il n'y avait qu'une seule odeur, et elle venait de se... Paysan?
Lou était tellement déçue, elle espérait tellement trouver son prince qu'elle n'avait même pas penser une seule seconde que ça pouvait être quelqu’un d'autre.
Complètement dépité, elle s'assit au beau milieu du chemin, et se prit la tête dans les mains.
Qu'est ce qu'un prince viendrait faire ici de toute façon? qu'elle idiote!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ginie
Tortionnaire de PJ

Mes Personnages

Date d'inscription : 22/08/2014
Messages : 390

MessageSujet: Re: Promenons-nous, dans les bois...   Sam 25 Mar 2017 - 21:32

Isabella avait faim et quand elle a faim, elle est plutôt de mauvaise humeur voire d'une humeur ravageuse. Qui sait ce qui pourrait arriver à la première pauvre âme qui passerait par là....
Elle prit quelques affaires et descendit de sa tour, dans un premier temps pour vérifier ses pièges et puis aussi pour prendre un peu l'air et accessoirement prendre un bain dans le premier lac paumé du coin car elle commençait sérieusement à sentir le vieux chacal......

La jeune demoiselle s'éloigna de cette vieille tour délabrée, elle avait parfois des envies de tout quitter définitivement, mais elle changeait souvent d'avis très rapidement. Même si elle aurait eu plus de facilité en ville pour se nourrir, cela restait tout de même à la limite du concevable....

Après avoir marché plusieurs minutes, elle arriva aux abords d'un petit lac paumé au beau milieu de cette forêt si vaste. Elle se déshabilla et aussi nue qu'un ver se baigna dans l'eau glacée et translucide du lac.
Une fois qu'elle eut fini de faire trempette, elle se mit à la recherche de ses petits pièges chéris...., mais encore une fois aucune prise, même pas un malheureux petit lapin. De désespoir elle se mit à hurler d'un cri plus que déchirant et quasi flippant:


-AAAAAhhhhhhhhhhhhhhhhhhh......

Tel un animal aux abois, Isabella reprit ses recherches qui furent vaines..... jusqu'à ce qu'elle entende non loin de là des sanglots. Elle prit garde de ne pas se faire remarquer et resta tapie dans les fourrés de longues minutes qui lui parurent une éternité. Mais son attente fut payante. Quelles étaient les probabilités que non pas une, mais que deux proies au même endroit soit possible ?
Autant dire que les chances étaient minces, voir extrêmement impossibles et pourtant la preuve était là, il y avait bien deux proies sur le sentier.
Isabella sentit son appétit s'ouvrir avec une multitude de recettes dans la tête. Elle décida donc de faire une apparition remarquée, un peu de poussière sur le visage, quelques larmes, un chouïa d'essoufflement et bien sûr de la boue sur les vêtements et pour finir, paraître vraiment effrayée.
Quand elle s'estima prête elle sortit en catastrophe des fourrés et hurla de toutes ses forces.


- Au secours, au secours..... il.....il y a une bête..... qui me poursuit ! Aidez- moi, je vous en supplie.

_________________
A grand besoin de Rp. Pitiez mon royaume pour un Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gribouille


Mes Personnages

Date d'inscription : 31/12/2014
Messages : 80

MessageSujet: Re: Promenons-nous, dans les bois...   Ven 7 Avr 2017 - 21:08

Il aurait dû le savoir. C’est toujours quand on pense être enfin un peu tranquille que les gens trouvent le moyen de venir vous déranger. Ermite dans les tréfonds des cavernes de l’Himalaya, c’est ça qu’il devrait devenir. Mais enfin ce serait pas possible d’avoir la paix deux minutes en ce bas monde ??

D’abord, une espèce de fille sauvage de la forêt lui saute à moitié dessus alors qu’il était tranquillement en train de chercher des noisettes tombées par terre, non sans lui évoquer fugitivement l’image d’une princesse assoiffée de prérogatives royales prête à lui mettre le grappin dessus… image assez vite dissipée, il est vrai. Même Peau d’Âne n’aurait pas eu l’air aussi décalé.
La première réaction de Prince fut de jouer à la statue de sel. Face à un animal sauvage, il aurait carrément fait le mort. Là, il se dit que s’il restait suffisamment immobile, même debout, elle finirait peut-être par passer son chemin sans l’accoster. D’ailleurs, elle était déjà en train de regarder (renifler ?) partout autour d’eux comme si elle ne l’avait pas vu. Avec un peu de chance, elle était aveugle ??

Ses espoirs furent réduits à néant lorsqu’elle s’assit en plein milieu du chemin pour se mettre à pleurer. Définitivement pas une princesse. Une princesse se serait au moins décalée sur le côté pour tomber dans un effet velouté sur la partie herbeuse du chemin – pas terreuse et caillouteuse. C’est pas confortable et ça donne de la gadoue avec les larmes.
En tous cas elle bloquait la route. Maintenant c’était ou subir les pleurs de façon directe en s’adressant à elle (il ne pouvait quand même pas refouler son éducation au point de passer son chemin), en espérant qu’elle parle le langage des hommes parce qu’elle avait tout l’air d’avoir été élevée par des loups comme ce garçon, là, Mouguilli truc… bref ; ou faire le poteau pendant un temps prévisiblement long et éreintant. O joie.

Prince n’avait pas encore réussi à choisir qu’une autre espèce de furie déboula par-dessus en hurlant au loup (peut-être un copain de la première ?). Prince retint d’abord un cri de surprise et d’agacement, parce que franchement, puis un soupir, avant de se décider. Plus encore que son instinct de survie face au danger, son sens du devoir envers les jeunes femmes en détresse (car toutes les jeunes femmes en détresse sont de potentielles princesses, son précepteur l’avait averti), bien que renié et déjà fortement titillé par la première rencontre, prit le dessus.
Prince tira son épée avant de s’apercevoir qu’il ne l’avait pas et regarda vivement autour de lui pour identifier la menace qu’il n’avait pas sentie.
Sauf qu’il n’en trouva pas non plus, de menace.
Trois solutions : ou la nana avait rencontré Rex et l’avait pris pour une bête monstrueuse (et avec ce ventre sur pattes c’était possible), ou la bête était très très très forte pour se cacher histoire de faire flipper ses proies avant de déchiqueter leur chair encore suintante de terreur, ou, et c’était une conclusion qu’il avait appris à tirer malgré, à nouveau, sa saleté d’éducation, la nana se payait sa tête.
Dans tous les cas… c’était relou.

_________________
« Pour aller quelque part, en général, le plus simple est de partir de là où on veut aller. »
Principe Shadok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenons-nous, dans les bois...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Le couloir infini des univers :: Les Contes Détraqués :: La Forêt-