.


Forum RPG multivers, plusieurs jeux de rôle sur 1 seul forum. Venez jouer dans des univers différents avec un seul compte sur le forum.
 

Partagez | 
 

 La bête n'est pas toujours celle que l'on croit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Mer 17 Mai 2017 - 13:33

Alina avait entendu de drôles de rumeurs sur l'île surnommé "Le Refuge". Pourquoi ce nom, elle ne savait pas. Surtout qu'il paraissait qu'une horrible bête y vivait. Ceux qui allaient sur cette île y revenaient les pieds devant !
Elle avait aussi entendu qu'un érudit y séjournait. Qu'avait-il de spécial pour être gardé par une telle créature... À moins que ce soit son molosse... Pas commode le mec.
En tout les cas, il devait être super important pour l'Empire Elyrien pour qu'il continue à les approvisionner par drone !
En plus une navette y avait fait l'aller-retour il y a quelques jours. Elle était obligée de passer au dessus du centre de vacances où elle travaillait pour y arriver.
Le plus important c'était un spécialiste de l'Histoire de la Terre apparemment. Alina allait donc le consulter, ne serait-ce que pour savoir à quoi servait cette sorte de déphaseur portatif (montre à gousset) où sa nouvelle trouvaille, une sorte de casque mémoriel qui atténue le bruit (casque audio).

Problème : si les Elyriens n'avaient pas le droit de poser le pied sur l'île, elle non plus.
Donc, ne pas demander l'autorisation. Ne pas utiliser la navette, traceur oblige.
Comment...
Les déphaseurs portatifs !
Elle n'avait pas le droit d'en avoir. Mais la casse avait des bijoux brisés, sans doute y en avait-il.
Ceux fut le cas, elle trouva 3 machines cassées. Chacune avait les pièces nécessaires pour faire un déphaseur complet. La chance.
Par contre les assembler et faire marcher l'appareil pris au moins une semaine. Elle était fière d'en avoir si rapidement compris le fonctionnement, après tout elle n'avait vu un exemplaire démonté qu'une fois sur la table de son chef d'atelier et encore, on l'avait empéché d'y mettre le nez.
Bref la bonne nouvelle était qu'il marchait parfaitement, la mauvaise elle vomissait à chaque atterrissage.

C'était le grand jour, un sac à trouvailles et provisions sur le dos, son habituelle trousse à outils à la ceinture, un couteau aussi (on sait jamais avec la bête) et en avant.
Elle actionne son déphaseur portatif de récup' direction l'île du Refuge... et se retrouve les pieds dans l'eau à vomir à deux doigts de la plage.

HRP : désolé pour le "en construction", j'ai été interrompue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Jeu 18 Mai 2017 - 10:06

Cissian
Feat Stephen Amell
Âge :la trentaine.
Planète d'origine : Terra Prime
Race : hybride Zassagorien
Personnalité : méfiant, instruit, protecteur, rancunier, solitaire, patient
Fonctions/activité : aucune fonction, aucun emploi, c'est un ermite
Filiation : famille, ami, connaissance, etc.
Particularité : Il ressemble à un humain mais a des attributs hérités de ses ancêtres reptiliens. Il a la moitié gauche de son visage, le dessus de ses mains et le dos qui sont recouverts d'écailles de serpent. Il a les crochets et le venin des créatures habitants autrefois Elyr. Et il sait détecter la Trace... et de loin ! 
 


C'est particulièrement épuisant de retourner le passer. Ça l'est encore plus sur 1500 ans. L'hybride m'a vidé de mon énergie et en même temps, il m'a totalement boosté grâce aux informations qu'il m'a donné. L'échange a été plus qu'équivalent. J'ai l'impression d'avoir plus gagné que lui dans notre échange. Ça m'a redonné l'envie de mettre le bazar chez les argentés. Je vais leur mettre la misère ! Pour ça, il me faut un plan pour pouvoir quitter l'île quand je veux sans être découvert. Cela me demande une réflexion intense que je ne suis pas capable de fournir immédiatement. Le repos prime. J'ai tout le temps pour aller taper dans la fourmilière. Ma vie est suffisamment longue pour ça. Merci à mon génome reptilien ! C'est bien la première fois qu'il m'est utile.
Je m'accorde quatre jours de repos et après, je me mets au boulot.

La technologie est peu présente sur l'île. Elle me permet d'avoir un habitat confortable. J'ai une cuisine équipée, mais je chasse et fais un feu pour manger. J'ai une salle de bain digne d'un SPA, mais je préfère me laver dans la rivière. J'ai toutes les  chaines de télévision possible et inimaginable, mais je ne les regarde que très peu, juste les chaines d'informations. Ça leur plait, aux Elyriens, de me laisser voir les infos mais de ne pas pouvoir y mettre mon grain de sel, de les voir faire leurs petites affaires sans m'avoir dans les pattes. J'ai l'hypernet, aussi. Mais avec un contrôle parental façon Elyrien.
Je pourrais bien démonter tout mes équipements pour me fabriquer un sauf-conduit. Mais leur fichu "contrôle parental" m'empêche d'accéder sur l'hypernet à des sites me permettant par exemple de me fabriquer un moteur pour un radeau.

Après mes quelques jours de repos, qui ont aussi été des jours de réflexion, je me suis enfin décidé. Quand on veut, on peut. Il existe toujours des moyens d'avoir ce dont j'ai besoin, malgré le contrôle parental. Mais d'abord, il faut manger ! Et aujourd'hui, j'ai envie de poisson !

J'ai mon petit coin pour bien pêcher. Un endroit où il n'y a pas trop de vague, l'eau y est bien transparente. Et quand l'océan se retire, des réserve d'eau se forme par endroit, à cause du corail trop haut. Des poissons se retrouvent coincés et font mon bonheur. Sauf qu'au lieu de trouver du poisson, j'y ai trouvé un visiteur.
A croire que les Elyriens trouvent bon de me titiller... Sauf que cette fois-ci, je compte pas y aller avec le dos de la cuillère. J'y vais franco et je règle ça vite fait. Histoire de pouvoir vite retourner à mes plans.

Je fonce donc sur mon nouveau visiteur, sans cacher mon visage à moitié recouvert d'écaille. Pas d'arc non plus. Juste mes crochés venimeux bien exhibés. Je traverse le sable à une vitesse folle sans faire de bruit et j'arrive dans l'eau pour attraper l'intrus qui n'a pas le temps de réagir, trop occupé à... vomir ? Je l'agrippe par le col, le soulève du sol... et me rend compte que ce n'est qu'une fille.

- Hein ? C'est une blague ?

J'ai l'impression que les Elyriens se foutent de moi en m'envoyant une demi portion. Une demi-portion fille en plus.

Je la tire hors de l'eau et la repose sur le sable sans la lâcher pour autant.

- Qu'est-ce que tu fiches ici ? Qu'as-tu fait pour que les Argentés t'abandonnent ici ? T'es malade ? Ils veulent me contaminer avec un nouveau virus de leur création ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Jeu 18 Mai 2017 - 14:24

L'intrépide voyageuse n'avait pas le temps de se remettre de son arrivée et admirer le paysage. Elle se fit directement attaquer. On la tira par le col et ses pieds quittèrent le sol.
- Hein ? C'est une blague ? Entendit-elle.

Elle jeta un œil paniqué à son tortionnaire et en fut terrifiée.
Devant elle un homme...si l'on peut dire...avec des écailles de serpent et les crochets qui vont avec.
Elle déglutit.
Il l'observa surpris et la traîna sans ménagement sur la plage.
Il avait de la chance qu'elle avait déjà vidé son estomac.
Il réinterrogea :
- Qu'est-ce que tu fiches ici ? Qu'as-tu fait pour que les Argentés t'abandonnent ici ? T'es malade ? Ils veulent me contaminer avec un nouveau virus de leur création ?  

Pendant son discours elle ne pouvait pas détacher les yeux de ses dents venimeuses.
Elle était tombée sur la bête, pas de chance. Pourvu que son maître arrive vite !
Attend...Les Argentés, il veut dire les Elyriens. Panique !
Elle se débattit.
- Pitié leurs dites rien !
Me mangez pas !
Me me tuez pas. Suis pas malade !


Elle sentit le déphaseur portatif commencer à glisser de sa main. Elle le retient par la chaîne par réflexe.
L'homme reptile le remarqua et lui arracha des mains.

le déphaseur portatif de récup:
 

Elle tenta désespérément de reprendre son unique moyen de sortie.
- Rendez-le moi!
Sans résultat. Elle était perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Jeu 18 Mai 2017 - 23:06

Que vois-je ! Un déphaseur portatif. C'est mon anniversaire ! Je le prends. Par contre, je ne lâche pas la fille. Sérieusement, c'est énervant de les entendre tous gindre et me supplier de ne pas les manger. Il va vraiment falloir que je fasse passer le message aux Argentés. Qu'ils arrêtent de me faire passer pour le Croque-mitaine. Je les vois bien, les parents Elyriens, dans la chambre de leurs enfants le soir.
"Si t'es pas gentil, on t'envoie chez le monstre de Midway Atoll ! Le Refuge sera ton tombeau si tu finis pas tes légumes !" Je tue. Oui. Mais seulement les Argentés qui me cassent les cacahuètes.

La fille se débat. Elle a la niaque, comme tous ceux qui sont à deux doigts de mourir (ou de croire qu'ils vont mourir). Pourquoi elle dit tout ça ?

- Tu ne veux pas que je dise quoi et à qui ? Développe, Petite. Tu n'es pas compréhensible. Et puis calme ta joie. Je ne mange pas les... commençai-je.

Je la renifle à pleine narine.

- ... Humains, terminai-je. Et j'ai pas l'intention de te tuer sauf si tu me donnes une bonne raison de le faire. Me casser les oreilles pourrait en être une. Compris ?

Je la repose et reste planté devant elle, la surplombant de toute ma hauteur. Son déphaseur en main, j'examine l'objet.

- Dis donc, Petite. Il est spécial, ton déphaseur... Il vient d'où ? Contrefaçon ? Marché Noir ? Il n'a pas l'air très légal... Est-ce qu'il est inventorié au registre des transports ? Le code de série gravé sur le dos de l'appareil ne correspond pas aux codes utilisés durant l'année de fabrication de la plaque de l'écran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Ven 19 Mai 2017 - 16:23

Il la tenait toujours fermement en disant :
- Tu ne veux pas que je dise quoi et à qui ? Développe, Petite. Tu n'es pas compréhensible. Et puis calme ta joie. Je ne mange pas les... commençai-je.

Et la renifla à pleine narine. Elle se figea à son approche.

- ... Humains, terminai-je. Et j'ai pas l'intention de te tuer sauf si tu me donnes une bonne raison de le faire. Me casser les oreilles pourrait en être une. Compris ?

Il la reposa. La jeune fille avait les jambes flageolantes et, après quelques secondes debout, se laissa tomber lourdement sur le sol. Il lui ferait pas de mal... apparemment. Aussi s'installa-t-elle en tailleur. Nerveuse se mit à jouer avec le sable le regard bas.
- Il ne faut pas dire aux Elyriens que je suis là. J'ai pas le droit d'être là... *regard implorant soupir*
En fait... *trace n'importe quoi dans le sable* J'avais entendu parlé d'un érudit qui vivait sur cette île. Il y avait une bête aussi *lui jette un regard* Mais bon je voulais en savoir plus sur l'Histoire de la Terre. Je savais que ma navette avait un traceur, donc il était impensable de l'utiliser.
J'ai eu l'idée du déphaseur... et voilà
Mais c'est mon seul moyen de rentrer et je risque gros si on remarque mon absence.
Les maîtres vont pas être contents.
C'est une famille elyrienne, on leur doit tous.

Elle le regarda dépitée examiner son trésor.

- Dis donc, Petite. Il est spécial, ton déphaseur... Il vient d'où ? Contrefaçon ? Marché Noir ? Il n'a pas l'air très légal... Est-ce qu'il est inventorié au registre des transports ? Le code de série gravé sur le dos de l'appareil ne correspond pas aux codes utilisés durant l'année de fabrication de la plaque de l'écran.

Elle sentit une pointe de fierté à son intérêt.
- Je l'ai fabriqué. J'ai trouvé des déphaseurs cassés à la casse et en est remonté un avec les pièces en état.
Euh...j'avais pas pensé à l'inventaire du registre des transports...j'espère pas me faire pincer


Elle grimaça.
Mais attend... et si... Elle comprend soudain son quiproquo.
- Au fait, L'érudit et la bête c'est une seul et même personne...
Vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Ven 19 Mai 2017 - 23:16

Je fais tourner le déphaseur dans mes mains tout en jugeant du regard la fille. Alors comme ça, elle était là de son plein gré. Ce n'était pas du fait des Argentés... Elle est culottée, la Petite. Évidemment qu'elle n'avait pas le droit d'être là. En fait, personne ne l'a, le droit. C'est ma prison, ici. J'aurais presque eu pitié pour elle, si elle n'avait pas parlé d'érudit et de bête. C'est bien ce que je me disais ! Ces foutus Elyriens me font passer pour le croque-mitaine ! Elle parle de maître. Elle ferait donc partie de ces esclaves moderne ? Ces humains de Terra Prime que les Elyriens aiment appeler leurs "bonnes petites mains". Qu'est-ce que cela peut me taper sur le système ! S'il y a bien une chose dont j'ai horreur, c'est l'esclavage. Mes ancêtres l'ont été. J'en ai été un, en quelque sorte. Je ne le souhaite à personne.

Elle doit tout à la famille Elyrienne ? Ah ouais ? Pathétique. Les gosses grandissent en pensant être redevables à ces enflures. Il faut vraiment que les choses bougent. Vivement que je reprenne du service.

Je m’accroupis devant elle et lui donna une pichenette sur le front.

- Petite... il va falloir que tu revoies ta définition du mot monstre. Qu'est-ce qu'un monstre pour toi ? Un individu physiquement différent, qui peut faire peur car hors normes ? Ou un type à l'apparence humaine malgré une peau synthétique, mais qui extermine depuis des millénaires, qui prône l'esclavage, la domination, la conquête, la guerre ? Mets-toi bien ça dans le crâne : je ne suis pas un monstre. Je suis juste... unique. Et quand tu rentreras chez toi, car oui je compte bien te laisser rentrer chez toi vivante et entière mais après en avoir payé le prix... tâches de bien le dire à qui voudra bien l'entendre : je ne suis pas le croque-mitaine, ni le Grinch, ni le Père Fouettard. Je ne mange pas les gens.

Par contre, je les tues parfois ! Héhé ! Mais je vais m'abstenir de lui dire.

Je range le déphaseur dans ma poche. Je ne compte pas le lui rendre maintenant.

- Oublie le registre des transports. C'est pour ce qui est légal. Ton déphaseur, il ne l'est pas. Le déclarer reviendrait à avouer que tu as commis un délit en contrefaisant un moyen de transport réglementé.


Je me relève et lui tire sur le col pour la lever aussi.

- Pourquoi tu es venue ? Depuis quand l'histoire de la Terre intéresse les jeunes humains de ton âge et de...


J'examine ses vêtements, son allure en général.

-... et de ton bas-rang ?
complétai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Dim 21 Mai 2017 - 1:22

Il ne lui répondit pas mais s'accroupit devant elle et lui donna une pichenette sur le front. Étonnée, elle le regarda.

- Petite... il va falloir que tu revoies ta définition du mot monstre. Qu'est-ce qu'un monstre pour toi ? Un individu physiquement différent, qui peut faire peur car hors normes ? Ou un type à l'apparence humaine malgré une peau synthétique, mais qui extermine depuis des millénaires, qui prône l'esclavage, la domination, la conquête, la guerre ? Mets-toi bien ça dans le crâne : je ne suis pas un monstre. Je suis juste... unique. Et quand tu rentreras chez toi, car oui je compte bien te laisser rentrer chez toi vivante et entière mais après en avoir payé le prix... tâches de bien le dire à qui voudra bien l'entendre : je ne suis pas le croque-mitaine, ni le Grinch, ni le Père Fouettard. Je ne mange pas les gens.

Elle fulminait en entendant sa tirade. Lui lançant un regard méprisant, elle cracha :
- Bien sûr que t'es pas un monstre, tu me manges pas !
En plus, je serais mal placée pour te jeter la pierre...
Les Elyriens sont pas des gentils je le sais aussi, merci ! Je suis bien placée pour le savoir.
D'ailleurs les Humains aussi ne sont pas en reste apparemment... Guerres, esclavage, tyrannie !
Tu me demandes de parler de toi en bien comme prix ok. Mais çà va être dur sans me faire griller pour notre rencontre...
Tu préfères pas que j'te fabrique un truc ?  


Il rangea le déphaseur dans sa poche. Elle allait protester mais il l'a pris de vitesse.

- Oublie le registre des transports. C'est pour ce qui est légal. Ton déphaseur, il ne l'est pas. Le déclarer reviendrait à avouer que tu as commis un délit en contrefaisant un moyen de transport réglementé.

Elle n'était pas idiote ! Elle détestait qu'on la traite comme une gamine et commença à grommeler. Il la releva par le col.

- Pourquoi tu es venue ? Depuis quand l'histoire de la Terre intéresse les jeunes humains de ton âge et de...
-... et de ton bas-rang ?


Les questions suivantes eurent le mérite de mettre fin à sa bouderie. Elle ne releva même pas sa remarque sur sa condition sociale.
L'Histoire, enfin on l'abordait vraiment.

- L'Histoire m'intéresse car ma famille descend des Terriens d'avant 1990... et que je me demandais comment c'était avant les Elyriens et tous çà.
J'ai la chance d'appartenir à l'une des premières familles elyriennes à être venue sur Terre.
J'ai pu consulté certains ouvrages de 1990 et avant, enfin leurs reproductions... sous bonne garde évidemment.
Le Fondateur s'était intéressé aux Humains... vu le contenu de la bibliothèque surtout l'esclavage, les guerres, les fonctionnements politiques, la société...
Je veux même pas penser que c'est à cause de notre passé que les elyiens ont décidé de nous garder comme "petites mains". peuh


Elle enleva son sac à dos et commença à le vider tous en parlant.
- En fait je m'intéresse plus à comment ils vivaient avant. J'ai même fait des fouilles et trouver des objets.
Par contre je sais pas à quoi çà servait... En tous cas ils aimaient les câbles...
C'est pour çà que je suis venue.
Vous savez ce que c'est ?


Devant eux s'étalaient des objets hétéroclites : la "boîte à roues", sa première trouvaille (montre à gousset) ; un masque anti-bruis relié à un boitier noir avec des boutons et un objet plat à bandes noires à l'intérieur (Walkman K7 et son casque audio) et pleins d'autres...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Dim 21 Mai 2017 - 10:37

Je ne peux pas m'en empêcher. J'éclate de rire devant la réaction furibonde de la fille. Quelle hargne ! Elle ferait une résistante hors paire... si elle ne dépensait pas son énergie au service des Argentés. Son déphaseur est pas mal. Il est fonctionnel puisqu'elle est là où elle veut être. C'est une évidence pour moi, elle ferait un atout de taille dans la résistance.

Ha... la résistance. Je me demande comment elle est, maintenant. Est-ce que le vieux grigou est toujours en activité ? Est-ce que la jeune Freya a atteint son objectif et dirige son groupe de hackeurs ? Elle doit avoir l'étoffe d'une femme maintenant. D'ailleurs, je trouve que le tempérament de la fille ressemble en tous points à celui de Freya quand elle était ado.


- T'en a dans le ventre, Petite ! J'aime ça !
dis-je en lui donnant une petite tape sur l'épaule. Je te l'accorde, les humains ont leur lot d'esclavage, de guerre et d'extermination. Mais  il y a une chose que les humains ont fait jusqu'en 1990 et que les Elyriens ne font pas alors qu'ils existent depuis plus longtemps que l'espèce humaine. C'est apprendre de leurs erreurs. Créer des notions comme les crimes contre l'humanité. L'humanité a eu la volonté d'améliorer les choses. Création de l'Europe, de l'ONU. Il y avait des organismes humanitaires. As-tu déjà entendu parler de ce genre de chose chez les Elyriens ? Non. Les Elyriens sont loin de ces notions.

Oui. Ils en sont indifférent. Je n'ai même pas assez de doigt pour compter le nombre d'espèce qu'ils ont exterminé pour voler leur planète.

- Ce que j'attends de toi, surtout, c'est en effet que tu me fabriques un déphaseur. Vois-tu, cette île est en réalité ma prison. Mais celui que tu me fera, il sera différent encore de celui que tu as fait pour toi. Honnêtement, ma réputation... je m'en moque un peu finalement ! m'exclamai-je en souriant. Qu'ils continuent de me craindre. Cela veut dire qu'ils me pensent plus fort qu'eux, ou au moins aussi fort qu'eux.

La fille déballe ses affaires, m'explique la raison de sa présence sur mon île. Elle a avec elle des choses intéressantes. Qui ont une utilité même encore aujourd'hui. J'avais un walkman, moi aussi, au début de mes actes de résistance. Il m'était utile pour faire passer des messages à me complices. Car aujourd'hui, qui a l'appareil pour lire une cassette audio ? Personne. Pas même les Elyriens. Il faudrait en voler un dans un musée. Et combien y a-t-il de musée dans l'univers avec un tel appareil ? Un... deux peut-être, à tout casser.
Cette fille a vraiment un intérêt pour l'histoire. A voir ces objets, elle fouine et en prend soin. Ils sont propres. Finalement, elle mérite mon intérêt à moi aussi. J'aimerai bien voir ce qu'elle a dans le ventre, à part la rage qu'elle vient d'avoir.

- Cet objet est un walkman pour cassettes audio. C'est un appareil pour écouter de la musique enregistrée sur une bande son. La chose qui ressemble à un déphaseur, cela s'appelle une montre à gousset. C'est un objet très ancien. Bien avant 1990, on en trouvait déjà. Le tien date des années 80, je pense. Tu as ici, un truc typique des années 90. Cela s'appelle un Tamagotchi. C'est un jouet un peu débile, en fait. Il faut nourrir une créature numérique. Quant au dernier, c'est aussi un jouet. Le Rubiks cube. C'est un symbole des années 80. Tu as trouvé un vieux coffre à jouet ? Parce que tout ça, c'est ce qu'on retrouvait dans les sacs des enfants ou ado. Allez. Range tout ça et suis-moi. Je vais te montrer des choses nettement plus intéressante. As-tu déjà vu un minitel ?

Je prends la manche de sa veste et l'entraine avec moi hors de la plage pour commencer une marche vers ma caverne aux trésors.

- Tu vas voir des choses encore plus fascinantes que ces babioles. Si je dois te montrer mes trésors, tu pourrais au moins me donner ton nom. Non ? Ce serait plus agréable qu'un échange parsemé de "Petite" et de "Monstre". Tu crois pas ? J'ai pas mal de nom. Monstre, Érudit... tu le sais déjà. Il fut un temps où l'on m'appelait Squamata, du temps où je foutais le bazar dans les affaires de l'Empire. C'est que j'ai été adolescent, moi aussi !
m'exclamai-je en riant. Un sacré rebelle. Dans tous les sens du terme. Squamata était mon nom de code. Mais aujourd'hui, je te réponds au nom de Cissian.

J'entraine la fille dans la forêt tropicale. J'ai mon petit chemin pour rejoindre mon antre. Je sais par où passer. Il y a des endroits où il ne vaut mieux pas poser le pied. Alors je l'oblige à marcher dans mes pas. D'ailleurs, je ne lui ai pas vraiment laissé le choix de me suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Lun 22 Mai 2017 - 0:10

Il rigola de sa hargne et lui donna un coup à l'épaule qui manquait  à de lui faire perdre l'équilibre. Cela la vexa un peu.
Il dit que les Humains contrairement aux Elyriens avait appris de leurs erreurs et avait tenté de se racheter. À ce constat elle ne pouvait qu’acquiescer. Ceux qu'elle fit d'un mouvement de tête.

Ce qu'il voulait d'elle c'était un autres déphaseur, encore plus performant apparemment. Faisable si on savait les options à mettre en place et qu'on avait le matos adéquat. Le problème allait être plus pour le second point. À voir.
Le craindre car plus puissant, elle comprenait le concept. Elle allait le charrier sur ça mais s'en abstint un sourire aux lèvres.

Il lui expliqua ensuite ce qu'était ses trésors. Elle ne s'était pas trompée en venant sur cette île.
Une montre à gousset donc çà donnait l'heure apparemment. Elle était impressionnée que l'on puisse donner l'heure sans système holographique. Et la boîte noire servait à écouter de la musique. Il fallait qu'elle trouve un moyen de le faire fonctionner pour écouter la bande son à l'intérieur. Les autres étaient des jeux. Elle sourit à l'évocation de la créature numérique. Elle lui rappelait la créature qu'avait sa jeune maîtresse avant.
Apparemment il avait des choses encore plus intéressantes. Un mitel, non miNItel c'est quoi encore ?
Elle rangea précipitamment ses trésors et il la tira par la manche pour l'entraîner à sa suite.

À oui son nom...
- Alina, Alina Rey, mais tout le monde m'appelle Bidouille

Il raconta ensuite son histoire. Ainsi c'était un rebelle, le fameux Squamata en plus, pas étonnant qu'il soit cloîtré sur cette île.
Pour sa part, elle n'avait jamais trop compris la rébellion. Que les premiers Terriens se défendent contre les envahisseurs ok. Que les Novaïens se révoltent contre leurs conditions de vie elle pouvait le comprendre vu ce que sa grand-mère lui avait raconté. Mais la rébellion actuelle elle ne la comprenait pas. Ils avaient perdu et étaient maintenant tributaire des vainqueurs Point. C'est le jeu, pas besoin de batailler.
Et pourtant un sentiment au fond de sa conscience lui soufflait la réponse. Elle n'avait jamais voulu explorer ce recoin de son cerveau. Si elle s'y aventurait elle présentait que cela remettrait en question toute son existence et pourtant le nom de cet état n'avait jamais été aussi près d'être trouvé. La question tabou qui en découlait, qu'il ne fallait énoncer en aucun cas, elle sentait que cet homme en avait la réponse.

Aussi elle se lança avec hésitation.
- Dis Cissian, hum non vous trouverez çà idiot...
Elle fallit tribucher. Elle remercia intérieurement la végétation et ses embûches du gain de temps qui lui accordait.
Son guide attendait la suite.
- Hum dit, c'est quoi la Liberté ? Je sais que des pays l'on inscrit dans leur devise, qu'une statue a été faite à son effigie mais c'est quoi?
Ça y est c'était dit. Elle attendait anxieuse la réponse qui risquait de remettre en question toute son existence depuis son premier cri, voir même les choix de ces ancêtres.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Lun 22 Mai 2017 - 17:19

Au moins elle a un prénom et un nom. Elle n'est donc pas dans une famille trop conservatrice. Et dire que certaines petites mains n'ont même pas de nom complet. Et son surnom c'est... Bidouille ?  Trop bizarre ! Quoi que j'ai déjà vu pire dans la résistance. Je me souviens d'un certain Crapauto. Je crois me souvenir qu'il avait une malformation de la langue. Et il pouvait la déployer comme un crapaud le fait pour attraper une mouche. Ça... c'est bizarre. C'est même dégueux.

- Je me contenterai d'Alina, répondis-je en ralentissant le pas. Ta première question m'étonne. Je pensais que tu me demanderais d'abord pourquoi les Elyriens ne m'ont pas plutôt envoyé sur Lidatha. Ou même carrément exécuté... mais va pour la définition du mot Liberté. Laisse-moi juste le temps de trouver les mots justes.

Quelle question surprenante ! Je ne m'attendais pas à cela. C'est une première. Comment aborder la question. Il y a tellement d'angle pour construire une réponse. Tellement à dire. Tellement à assimiler. Surtout pour une personne qui n'a rien de libre. Qui est même peut-être la moins libre de tout l'univers puisque les petites mains sont la propriété d'une famille Elyrienne. Pour les Argentés, les petites mains ne valent pas plus qu'une table ou un tabouret dans un testament.
Cette petite avait la volonté de connaitre la définition d'un mot qui lui est interdit. Elle avait de la volonté et c'est une bonne base pour en savoir plus sur la Liberté, qui n'est autre qu'accomplir sa volonté. Elle cherche à braver les interdits. Elle est déjà un peu rebelle dans l'âme !

- La liberté est une notion très vaste. C'est plus qu'un mot, c'est un concept. La liberté a plein de visage. Le point commun, je dirais, c'est l'aptitude à exercer sa volonté. Le pouvoir de choisir. C'est utiliser son libre arbitre. Je vais te donner un exemple. Le traceur sur ta navette est un signe que tu n'es pas libre d'aller et venir où bon te semble. Tu ne disposes pas d'une liberté de mouvement. Tu as dû utiliser un moyen caché pour assouvir ta volonté de venir ici. Quant à moi, je ne suis pas libre de vivre où je veux. Je suis condamné à l'exil sur cette île. Il fut un temps où les Humains rédigeaient des chartes, des lois, pour préserver la liberté. L'une d'elle s'appelait la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Une loi disait aussi que la liberté de chacun s'arrêtait là où commençait celle des autres. Autrement dit, tu es libre de faire tout ce que tu veux tant que tu ne nuis pas aux autres. la Liberté, c'est pouvoir exprimer sa pensée et ses sentiments sans crainte d'une sanction. C'est même tout simplement avoir le droit de penser différemment. C'est aussi exercer ses croyances sans avoir à se cacher. C'est avoir le droit de vivre où tu veux et avec qui tu veux. La Liberté, c'est avoir des droits, c'est être reconnu en tant que personne et non en tant que chose. La Liberté, c'est bien plus encore mais si tu souhaites aborder d'autres sujets, il faudra écourter ma définition de la notion de Liberté. D'ailleurs, nous arrivons à mon entrepôt.

Devant nous, au sol, se trouve la trappe menant à un ancien abris atomique. Dedans, se trouve tous mes trésors. Avant d'entrer, je me tourne vers Alina et lui demande :

- Est-ce que tu veux que j'étoffe ma définition du mot Liberté avant que nous poursuivions ? Ou préfères-tu en apprendre plus toute seule, en faisant un peu de lecture ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Lun 22 Mai 2017 - 22:23

Il pensait qu'elle allait lui demandé pourquoi ils ne l'ont pas envoyé sur Lidatha ou tuer. Honnêtement elle n'y avait pas pensé. Elle c'est qu'il questionne sur le choix de sanction utilisé qui l'étonne.
Elle haussa les épaules.
- Bah, vous leur êtes encore utile.
D'autant plus en étant vivant et en bonne santé.


La question lui demanda réflexion. Elle avait senti en la posant que c'était une question complexe.
Sa réponse offrait plein de possibilités. Ainsi elle avait agit avec liberté en allant quand même sur cette île malgré l'interdiction, et avec un déphaseur trafiqué en plus. Mais lui ne pouvait pas agir avec liberté car il n'avait aucun moyen de quitté l'île...jusque là. Est-ce que par sa venue, elle n'allait pas aider à libérer un monstre qui allait tous ravager sur son passage ? Elle ne le savait pas encore. Si c'était le cas elle se prendrait les conséquences en plein cœur. Et mince !
Elle devait arrêter de réfléchir et écouter.
Donc vivre libre c'est vivre sa vie comme on le souhaite sans jugement sur ses choix mais en même temps faire attention à respecter celle des autres. Mais si elle faisait des choix avec liberté, comme celui qu'elle venait de faire, est-ce que çà n'allait pas poser des problèmes graves voir... mortels, autant le dire, à sa famille ?
Elle était plongée dans ses pensés et ne réalisa leur arrivée que quand Cissian se retourna pour lui poser une question.
- Hein, hum... non pas pour le moment merci, c'est déjà beaucoup à cogiter.
... Mais... J'ai un problème ... Si j'agis librement...ma famille risque d'en payer les conséquences.
Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Mar 23 Mai 2017 - 16:34

Plus utile en étant vivant et en bonne santé ? C'est pas faux. Elle voit juste. C'est vrai que je suis plus utile aux Argentés ici, sur mon île, avec mon patrimoine génétique intact, plutôt qu'en danger dans les mines de Lidatha. Je suis, après tout, leur dernière source vivante de patrimoine génétique Zassagorien. Si les Taïgoriens ne répondent plus aux attentes des Elyriens, ils viendront chercher le venin à la source. Autrement dit, moi.

J'ouvre la trappe vers mon bunker quand Alina me repose une question sur la Liberté. Apparemment, ma réponse lui donne matière à réflexion. Elle semble avoir soif de liberté mais pense à sa famille.

-  Eh bien... s'agit-il réellement de liberté si tu as un prix à payer ?

Peut-être devrais-je éviter de répondre par une question énigmatique.

- Oui, ta famille aura à répondre de tes actes si tu te fais attraper, répondis-je sur un ton grave. Mais si nous devions vivre qu'avec des "si", que ferions-nous ?

J'étais bien placé pour savoir que la soif de liberté a un prix dans notre monde actuel.

- Si tu tiens à ta famille, c'est pour ça qu'il sera important pour toi d'agir prudemment chaque fois que tu voudras assouvir un besoin de liberté. Faire comme tu l'as fait aujourd’hui, en venant me voir, en utilisant des moyens détournés. Comme ton déphaseur trafiqué. Crois-moi, les proches sont, dans notre monde d'aujourd'hui, un bien très précieux, ajoutai-je avec encore plus de gravité. Quand on les perd, on mesure alors leur réelle valeur. Alors si on veut agir librement tout en les protégeant, il faut agir intelligemment et discrètement.

Pas comme je l'ai fait quand j'ai rejoins la rébellion.

- Beaucoup de mes anciens camarades rebelles agissent ainsi maintenant. C'est aussi pour ça que la résistance peine à avancer. Chacun fait ses petites actions dans son coin car c'est plus discret et plus sécurisant. Mais au final, cela n'avance pas très vite. J'ai connu une rebelle débutante qui n'avait qu'une envie, c'était de rallier tous les résistants, même les terroristes, pour ne former qu'un seul et unique groupe afin de libérer les peuples. Quand je l'ai vu pour la dernière fois, elle ambitionnait de devenir la chef de son réseau et d'infiltrer Lidatha pour libérer un terroriste et s'en faire un allier, et ensuite s'approcher d'autres chefs de réseaux.

Je me demande si Freya a avancé dans cet ambitieux rêve... Et j'aimerais bien savoir qui elle a réussi à mettre dans sa poche.

J'ouvre la trappe qui conduit à une échelle descendant dans le bunker. Je me penche et appuie sur un interrupteur, ce qui allume la lumière dans le souterrain.

- Passe la première. Tu vas arriver dans une pièce circulaire. Au milieu, il y a mon bureau et un canapé. Assis-toi sur le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Jeu 25 Mai 2017 - 20:27

Il lui répondit énigmatiquement. Heureusement,  il développa son explication. On pouvait être libre mais il fallait faire très attention pour protéger ses proches.
Vu comment il parlait de la famille et de la perte il devait avoir connu ça. Le cœur de Alina se serra de compassion. Ainsi les rebelles prenaient soins de leurs proches. Ils étaient bien loin des monstres que l'on décrivait. Au mot "monstres" elle sourit, se rappelant de leur discussion précédentes.
L'évasion de Lidatha avait été orchestrée par une fille qu'il connaissait et béh.
- Concernant cette évasion, elle a dû réussir vu la pagaille qu'il y a eu après. Toujours en état d'alerte pendant 3 semaines ! Contrôle d'identité, couvre feu et j'en passe
C'était chiant.


A sa grande surprise, il ouvrit une trappe, passa devant et alluma la lumière.
Il l'invita a entrer et a s'installer sur un canapé. Ce qu'elle fit.
Le canapé était confortable et ça faisait du bien de s’asseoir. Elle se cala contre le dossier et observa la pièce. Elle était circulaire certes mais ce qui l’émerveilla le plus étaient tous les objets entreposés. Elle brûlait d'envie d'aller les examiner mais elle se contint et resta sur le canapé comme il l'avait ordonné.
- Ouah, c'est quoi tous ça ?!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Dim 28 Mai 2017 - 23:19

Non d'une pipe ! Freya a réussi ! Si elle a fait évader le terroriste, c'est qu'elle est à la tête du réseau de hacker de Roxa. Elle a atteint son but, la petite. Pas mal ! Si j'arrive à quitter cette île, j'aimerai bien la rencontrer une nouvelle fois, histoire de voir la femme qu'elle est devenue. Elle doit surement être aussi tête de mule qu'il y a 10 ans. Un joli brin de femme buté et ambitieux. Mouais... Ça résume plutôt bien l'intrépide Ragnarök.

Intrigué par l'annonce d'Alina, je lui demande avec empressement :

- As-tu entendu parlé de la façon dont l’évasion a été orchestrée ?

Je m'installe vite dans mon fauteuil, derrière mon bureau et réponds alors à sa question à elle.

- Tout ça, ce sont mes reliques. Mes petits effets personnels. Les seules choses que j'ai pu apporter sur l'île parce que les Argentés préfèrent les savoir bien cachés, loin des curieux. Ou des curieuses comme toi !

Je me lève et m'approche du minitel.

- Voici un minitel. Minitel est l'abréviation de "Médium interactif par numérisation d'information téléphonique". C'est, en quelque sorte, un ancêtre de l'hypernet. C'est un terminal informatique utilisé en France entre les années 1980 et 1990. Il faisait office d'annuaire et proposait quelques services commerciaux.

Je me souviens quand mon grand-père m'a parlé du minitel. Il avait bien insisté sur le téléphone rose. Sacré Vranak !

Je m'éloigne du minitel et prend plusieurs choses sur une étagère.

- Voici des disquettes informatiques. C'est l'ancêtre des supports de stockage de données informatiques, dis-je en lui passant une disquette. Après, il y a eu les CD, puis les clés USB, ajoutai-je en lui confiant les deux autres. Plus l'appareil devenait petit, plus il stockait de chose. Aujourd'hui, nos DS rendent ces appareils vraiment ridicules.

Je récupère la disquette, le CD et la clé USB, puis les range. Je prends un baladeur CD et lui montre.

- Ceci est l'héritier du walkman que tu as trouvé. Au lieu d'écouter de la musique sur une bande son, on l'écoute sur un CD. Comme celui que je t'ai montré à l'instant. Après le baladeur CD, il y a eu le MP3. J'en ai bien un à te montrer mais je ne sais plus où il est.

Je reprend le baladeur CD et m'installe dans le canapé à côté d'Alina.

- Balade-toi. Montre-moi quelque chose et je t'explique ce que c'est. Pose-moi une question, comme celle sur la Liberté, ou sur l'Histoire, et je t'y répondrai.

DS = Datastickies:
 
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arkena


Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 67

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Dim 11 Juin 2017 - 19:46

Il l'a pressait pour avoir plus d'informations sur la fameuse évasion. Mais elle n'en avait pas.
- Je n'en sais pas plus que ce qu'en disaient les infos, soit une évasion vite endiguée...
Enfin, vu les restrictions qui ont durée après l'annonce, il y a eu des évasions réussies.


Il ne posa pas plus de questions sur le sujet. Il s'assit à son bureau et fit
la promotion de ses trésors. La chute la fit sourire.
Curieuse tu l'as dit.
Il se relèva vite pour lui monter un cube beige muni d'une vitre avec une prolongation sur le devant remplie de touches.
- Alors c'est ça un Minitel et béh c'est gros.
Il avait un hypernet à l'époque !
... enfin une sorte d'hypernet

Les Humains étaient loin d'être idiot.
- Comment ça marche ?

Il lui montra ensuite différents supports de stockage. D'abord un carré de plastique, une disquette ; puis un rond percé irisé, un CD ; puis un petit rectangle avec un embout métallique, une sorte de prise portative, une clef USB. Ça rapetissait mais ça engrangeant plus. Le phénomène avait continué jusqu'à aujourd'hui puisque maintenant les espaces de stockage étaient aussi fins qu'une feuille d'arbre pour d'énormes quantité de ko avec les DSs.
- Phénomène de miniaturisation ?

Puis il lui montra un walkman pour CD. Un bouton permettait d'ouvrir un compartiment aux dimensions du disque.
Donc les CDs avaient besoin des walkmans pour être lus. Le MP3 devait donc servir pour les clefs USB. Elle lui demanda si son raisonnement était juste.
- Donc le walkman que j'ai sert à lire des K7s. Le Walkman CD pour les CDs et le MP3 pour les clefs USB. C'est bien çà?
Et les disquettes, çà se lit avec quoi ?


Au fil des découvertes, ils s'étaient finalement tous deux rassis sur le canapé.
C'était maintenant au tour de Alina de se lever pour explorer.
Elle avait déjà jeté un coup d’œil rapide et de loin depuis le canapé.  Un gros rectangle avec des ronds quadrillés sur les cotés avait attiré son attention. Elle s'en approcha en premier. Le devant était munit de boutons. Une grande bande numérotée était placé sur la partit haute. Après avoir demandé du regard à Cissian, elle joua avec les boutons, l'un d'eux, "tuning", bougeait le curseur de la barre numérotée. Une grosse barre métallique se dépliait au dessus de la machine. (Une radio)
- C'est quoi ?

Elle continua sa tournée se tapant mentalement sur la main pour ne pas désosser les objets pour comprendre leur fonctionnement.
Plusieurs questions plus généralistes lui trottaient dans la tête.
- J'ai remarqué que presque tous ces objets étaient câblés. Pourquoi tous ces câbles ? Quel est l'élément femelle de la prise mâle au bout ?

Toutes ces reliques démontraient que les Humains n'avait pas attendu les Elyriens pour créer une technologie évoluée. Mais toute technologie avait besoin d'énergie. Les câbles en étaient le vecteur.
On pouvait donc être plus autonome vis à vis des Elyriens, surtout concernant les machines et la technologie.
- Comment faisaient-ils sans Energie bleue ?
Quelles énergies utilisaient-ils ?
Comment ils la généraient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Upsilon
Gardien d'une porte

Mes Personnages

Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 322

MessageSujet: Re: La bête n'est pas toujours celle que l'on croit   Jeu 22 Juin 2017 - 22:11

Les Argentés ont pris soin de bien me cacher cette évasion sur Lidatha... enfin... ces évasions, puisqu'il y en a plusieurs. La mission a surement été plus qu'un succès pour les rebelles, et donc un sacré échec pour l'Empire. Sinon, il ne me l'aurait pas caché. Me mettre au courant d'une telle nouvelle, ça revient à me faire un cadeau de Noël tous les jours pendant le reste de ma vie. Oui. Le succès a dû être énorme pour les rebelles. J'en suis ravi !

Alina me sort de mes pensées en me questionnant sur le Minitel.

- Oui, c'est une sorte d'hypernet. Ça marche via la ligne téléphonique. Pour le reste, ça ne change pas de l'hypernet. Sauf que les possibilités de recherches, d'actions, étaient beaucoup moins nombreuses, répondis-je tout en pensant encore à l'attaque de Lidatha. Oui, phénomène de miniaturisation, ajoutai-je à la question suivante. Et la recherche du petit et puissant est toujours d'actualité.

Alina se concentre maintenant sur les lecteurs audio. Son raisonnement est partiellement juste, mais elle n'en reste pas moins futée. Une autre qualité de rebelle !

- Tu as presque raison. Oui, le walkman sert pour les cassettes audio. Le baladeur CD, c'est pour les CD audio. Par contre, le MP3 est un lecteur avec mémoire intégré. C'est en quelque sorte une clé USB avec une prise jack pour écouter la musique stockée dedans. Tandis que la clé USB est un simple outil de stockage. Contrairement au walkman qui permet de lire un support audio, le MP3 est deux en un. Outil de lecture et support audio. Je te montrerai un MP3 si je le retrouve. Tu pourras le comparer avec la clé USB. Quant aux disquettes... c'est tout bête. On les lisait sur les ordinateurs avec un lecteur de disquettes.

Alina explore maintenant, avec ma permission, mon antre. La première chose qui attire son attention est une radio. J'avais songé, au début de mon emprisonnement, à la modifier pour en faire une radio émetteur. Mais je manque de matériel. Peut-être Alina serait-elle capable de le faire ? Je suis prêt à perdre un peu de ma collection, perdre un peu de l'Histoire, pour pouvoir recommencer mes actions.

- Ce que tu me montres est une radio. Elle permet d'écouter de la musique, ou n'importe quoi d'ailleurs, qui est diffusée par un studio de diffusion, via des antenne de diffusion. Cela fonctionne avec les ondes.

Alina met le doigt sur quelque chose de très intéressant. Les câblages. Nous n'avons plus ça, maintenant. Pour recharger une batterie, faire fonctionner une machine, un simple contact de l'appareil avec la source d'énergie permet de recharger ou faire fonctionner. Tout se fait par contact.

- L'élément femelle était fixé aux murs des bâtiments pour pouvoir alimenter en énergie les objets. Le câble permettait de relier les objets entre eux et aussi de les alimenter en énergie.

Alina réfléchie. Ça se voit sur son visage. Elle n'attend pas qu'on l'invite à le faire. D'elle même, elle cogite ! Je me demande ce qui la fait réfléchir ainsi.

- Comment ils faisaient ? m'étonnai-je. Eh bien ils faisaient avec d'autres formes d'énergie. Et il y en avait plein ! L'énergie fossile, comme le pétrole. Il y avait le charbon, l’électricité produite par le vent, l'eau, le nucléaire. Il y avait des énergies propres, des énergies sales. A l'arrivée des Elyriens sur Terre, les humains commençaient à réfléchir à l'écologie. La recherche de l'énergie verte, le début de l'idée de développement durable. Des idées qui étaient en contradiction avec les convictions Elyriennes. Il n'y a qu'à voir l'état pitoyable de Elyr. La planète est fichue. Par contre, les idées écolo des humains sont peut-être les seules choses qui ont battus, avec beaucoup de lutte, les Elyriens. Terra Prime en est l'exemple. La planète a été comme nettoyée. Mais le combat a été rude pour les quelques politiciens qui contrôlent aujourd'hui la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La bête n'est pas toujours celle que l'on croit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium :: Le couloir infini des univers :: Space Chronicles :: Terra Prime-